L'Ecole réunie 

L'attentat contre Charlie Hebdo impose à l'Ecole un double défi. Celui de dépasser la douleur et l'émotion au profit de la réflexion. Celui de ne pas enfermer l'Ecole sous un unanimisme de façade sur des pseudos valeurs recuites mais d'interroger avec impertinence les valeurs que nous voulons pour notre pays et notre école.

 

Au Café pédagogique, une bonne partie de l'équipe a été nourrie au lait de Charlie Hebdo. Je n'ai pas oublié ce que je dois à Hara Kiri Hebdo (le précurseur lointain de Charlie Hebdo). En plein gaullisme déclinant, le magazine faisait éclater les mythes de la société française, mettait en question les autorités instituées à commencer par la famille et l'institution scolaire. Il importait dans la France frileuse l'air du large et participait de façon éclatante à sa modernisation. L'interdiction du magazine suite au "bal tragique à Colombey" fut ma première occasion de manifester. Si le rôle de l'Ecole, comme beaucoup d'entre nous le pensent, est aussi d'émanciper, alors Charlie Hebdo a été pour des générations une sacrée bonne école.

 

Alors il y a l'émotion de perdre des hommes qui nous ont tant apporté. Cabu, Wolinski, Charb nous ont fait réfléchir en nous faisant rire. Ils nous ont invité à changer, à devenir moins bêtes, à nous interroger. Impossible d'oublier ce qu'ils nous ont apporté. Difficile d'imaginer l'avenir sans eux. Ils vont nous manquer.

 

Mais ce qu'ils nous ont appris c'est la force intellectuelle de la dérision. Elle nous invite à ne pas nous enfermer dans l'émotion et dans les schémas. Si elle est destructrice c'est des monuments et des décors. Sur ce terrain là, Cabu et consorts étaient les dignes enfants des Lumières. En désacralisant tout, ils sacralisent notre capacité à réfléchir et notre volonté d'homme. Or de la volonté et de la capacité à dépasser nos émotions c'est justement ce dont nous avons besoin en ce moment.

 

Aujourd'hui nous devons réaffirmer nos valeurs démocratiques. C'est el sens du recueillement institué par le ministère. Mais être fidèle à ces valeurs signifie garder notre capacité à les interroger. L'appel au rassemblement est nécessaire. Il nous tient chaud. Il ne doit pas nous empêcher à continuer le travail permanent de débat. L'attentat contre Charlie Hebdo, commis apparemment au nom de la religion, a eu lieu le jour où le Café pédagogique publiait un article sur un ouvrage interrogeant la conception française traditionnelle de la laïcité. Il faut oser continuer à interroger même cette valeur là.

.

 

François Jarraud

 

La laïcité doit-elle être repensée

 

Par fjarraud , le jeudi 08 janvier 2015.

Commentaires

  • Michel MATEAU, le 08/01/2015 à 13:32
    Chacun peut défendre toutes les opinions, même les plus iconoclastes. En commençant par celles-ci même.

    Mais que le directeur de publication du Café Pédagogique puisse qualifier la laïcité (Il s'agit sans doute d'elle) de "pseudo valeur recuite", le jour où des fanatiques religieux tirent dans le tas, me sidère.

    Je me frotte les yeux....
    • amorin, le 08/01/2015 à 23:38
      La laïcité, pseudo valeur recuite ?
      Voilà qui nécessite effectivement des éclaircissements de la part de notre éditorialiste.
    • Delafontorse, le 08/01/2015 à 13:39
      Apparemment, vu le lien indiqué en bas d'article, c'est la laïcité qui ferait en effet pour M. Jarraud partie des "pseudos valeurs recuites". 
      Très inquiétant, pour une valeur à propos de laquelle, dans ce journal même, on trouve des appels à ce qu'elle soit "repensée" alors même que si peu de monde se donne la peine de l'expliquer et la penser ! 
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- « Proposer une EPS ne laissant aucun élève au bord du chemin » invite à prendre en compte ce qui se fait en direction des élèves en situation de handicap. La revue Contrepied, du Centre EPS et société, y a consacré des comptes rendus de pratique et...
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- Comme bien souvent quand il s'agit d'EPS  ou de sport scolaire on a tendance à considérer que tout commence au collège. Je crois qu'on oublie  et qu'on néglige un peu trop l'EPS et le sport scolaire du premier degré. Les...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces