Le privé se prépare à la réforme territoriale 

"Comment faire vivre dans ce cadre nouveau les équilibres historiques qui ont été trouvés dans le cadre national ?". La nouvelle répartition des compétences qui pourrait transmettre aux nouvelles collectivités territoriales les compétences éducatives inquiètent le secrétariat général de l'enseignement catholique (SGEC). Dans un article d'ECA, sa revue, Pierre Marsollier, délégué général de l'enseignement catholique en charge des relations politiques, annonce la position de l'enseignement catholique face à la nouvelle décentralisation.

 

"Aujourd'hui le cadre législatif est tel que les régions ne sont pas signataires du contrat et le risque est grand que nous soyons uniquement compris par elles comme un transfert de charges de la part de l'Etat.  Il nous faut partager avec elles nos fondamentaux". P Marsollier ajoute que "l'enseignement catholique est prêt à ouvrir au moins une réflexion sur ce que la nouvelle organisation territoriale nécessiterait de faire bouger dans la loi Debré".

 

Par fjarraud , le mercredi 14 janvier 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces