"Défilire" en maternelle avec Twitter 

Qu'est ce qui peut faire avancer l'Ecole ? Le travail d'équipe. C'est ce que vivent depuis la rentrée, 6 enseignants de maternelle et CP qui utilisent Twitter pour travailler ensemble sur la littérature jeunesse. Baptisé "Défilire", leur projet engage les enfants mais aussi les parents dans un projet collectif doté d'une belle dynamique.

 

La force du faire ensemble

 

Donne moi un twitter et je soulèverai le monde ! Depuis la rentrée scolaire, 6 enseignants de maternelle et CP découvrent toute la force de l'équipe. Et ils la font partager aux enfants mis en relation à distance mais au quotidien par Twitter.

 

A l'origine de Défilire, un "conseil des maitres virtuel" organisé sur Twitter sous la houlette de Nicolas Olivier, un dynamique professeur d'éducation musicale, et une enseignante de maternelle Stéphanie Fontdecaba. Très vite s'impose l'idée d'un projet collaboratif basé sur la littérature jeunesse et les échanges entre classes. Les enfants 'approprient les mêmes albums, créent des devinettes autour des albums et les partagent avec les autres classes sur Twitter.

 

Rentrée 2014 le premier Défilire est lancé sur la thématique des monstres. 5 albums sont retenus par les classes. L'analyse des albums a lieu dans chaque classe. Chaque classe lit à son rythme les albums et partage ses impressions. Commence alors les échanges de devinettes.

 

Développer des apprentissages fondamentaux avec Twitter

 

Pour C. Lemoine, une enseignante de maternelle dont le blog fait référence, "participer au défilire permet de développer des apprentissages fondamentaux comme le langage oral pour enregistrer les devinettes, le langage écrit pour les dicter aux adultes".  Les réponses aux défis se font par des photos de la page de l'album ou par une dictée à l'adulte. "Les échanges autour de ces activités stimulent le travail des enseignants et des élèves. Ce projet est un fabuleux booster d'idées entre enseignants", explique-t-elle.

 

C'est aussi ce que disent les enseignantes. Marie Desbrée, qui a imaginé le premier défi, nous dit avoir "compris que j'allais trouver sur Twitter ce que je cherchais : le travail d'équipe avec des échanges de savoirs et savoir-faire. Ce projet a apporté une vraie valeur ajoutée au travail effectué dans ma classe. Que du bonheur!". Marie Saunière souligne "l'enrichissement, l'ouverture et l'émulation" vécues dans ce projet. ""Nous voilà au coeur d'une salle des maitres d'exception, avec des collègues choisis qui se retrouvent autour d'un projet. Quelle richesse !" Elle nous dit aussi "l'engagement des enfants qui sont fiers d'écrire à d'autres, de créer des devinettes ,  de chercher pour répondre aux devinettes,  de recevoir mais finalement encore plus  de mettre des smileys à leurs amis de Twitter ! "

 

Pour Céline Frairot, "le projet Defilire dans ma classe multiniveaux a été un vrai projet fédérateur autour des contes. Chaque jour des PS aux CP nous avions notre rendez vous avec les albums par l'intermédiaire de différentes activités. Les albums et le projet sont aussi allés à la rencontre des familles : chaque enfant pouvait choisir  1album pour l'emprunter et le lire en famille. Les familles ont été très impressionnées d'entendre leurs enfants raconter les histoires. Nos échanges entre Twittclasses ont permis de dynamiser ces temps de langage , de découverte et d'analyse des albums par le partage avec d'autres classes".

 

Un nouveau Défilire commence. On nous promet qu'il sera aussi riche mais qu'il ne ressemblera pas au premier Défilire.

 

Christelle Lemoine - François Jarraud

 

Lire aussi et voir les vidéos sur le site de C Lemoine

 

 

 

Par fjarraud , le mercredi 11 février 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces