L'Expresso du 13 février 2015 

Dans un article intitulé « Laisser la croyance hors des établissements scolaires », paru dans Le Monde du 31 janvier 2015 (1), Danièle Sallenave revient sur la question de la laïcité et, reprenant à son compte une affirmation du président de la République, affirme que « les religions n’ont pas leur place à l’école ». Elle voit dans ce principe la « définition claire et sans équivoque de ce qu’est l’école "laïque", et qui lui permet d’être l’école de tous : une école qui tient les religions à distance ». Évidemment, Danièle Sallenave n’est pas hostile à « l’enseignement du fait religieux », mais, bien sûr, à condition qu’il soit enseigné comme « savoir » et non comme « croyance » : elle souhaite donc qu’on en donne la charge aux professeurs de français ou d’histoire. Car, l’essentiel, pour elle, est de permettre à chaque élève de se dégager des affiliations religieuses familiales ou sociales dont il a « hérité » mais qu’il doit « suspendre » pendant le temps scolaire dédié exclusivement à la formation et à l’exercice de la raison. « Ainsi, explique-t-elle, en arrachant momentanément l’enfant, l’adolescent aux rattachements religieux ou politiques de sa famille, de son groupe, de son quartier, pour le ramener vers les objets de l’instruction, l’école l’arrache à sa condition d’ "enfant" pour en faire un élève. »

 

« Décréter l’élève ? »

 

La position de Danièle Sallenave – qu’elle identifie peut-être un peu vite à celle du philosophe Alain – n’est pas nouvelle. On en trouverait facilement des traces tout au long du 19ème siècle et, en particulier, dans cette littérature « laïque » de « l’arrachement » qui fit les beaux jours d’une certaine mythologie républicaine… Au centre du village, l’école laïque vers laquelle convergent tous les enfants : le fils du catholique, celui du protestant, celui de l’athée ou de l’agnostique, le fils du patron, celui du notaire, du médecin, de l’agriculteur comme celui de l’ouvrier, l’enfant malmené par ses parents et celui adulé par sa famille, celui qui a mal aux dents et celui qui est amoureux… tous avancent vers l’École, « temple du savoir ». À leur arrivée, ils revêtent la blouse, « aube mystique qui les dédie à la raison » et, en rangs, sous l’autorité du maître, entrent en classe. Les voilà, en quelque sorte, « purgés » de toute croyance, de toute affiliation, de toute préoccupation : ils ne sont plus que des « élèves », des êtres rationnels entièrement disponibles à la raison qui s’expose.

 

(..)
13/02/2015 à 08:00  |  (3 commentaires)
Le fait du jour

Qu'est-elle allée faire dans cette galère ? C'est peut-être ce que se dit N Vallaud Belkacem après avoir réceptionné le 13 février le rapport du jury de la conférence nationale sur l'évaluation. Un rapport "qui fera date", dit la ministre. Mais elle réserve ses décisions pour avril. La ministre veut aller vers "une évaluation positive des acquis des élèves". Elle veut "abandonner un système qui décourage les élèves et accentue le déterminisme social". Mais elle décide que la voie empruntée n'est pas la bonne. Le rapport proposait une vision centralisée et normée de l'évaluation. Derrière cette question de la réforme de l'évaluation c'est bien la conduite du changement qui est interrogée. La ministre aurait-elle découvert qu'on ne change pas des pratiques pédagogiques en décrétant le changement ? [modifié à 16 heures le 13/02/2015]

(....)
13/02/2015 à 10:56  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Alors que le ministère de l'éducation nationale s'apprête à rendre son verdict sur les modes d'évaluation, l'équipe de Pisa, l'évaluation internationale de l'OCDE, publie une analyse sur l'évaluation en math qui montre la place des facteurs psychologiques et du contexte de l'épreuve  dans la réussite. Est-ce à dire qu'un exercice de maths évalue autre chose que des connaissances ? Comment dans ce cas préparer les élèves à le réussir si le contexte, quelque chose qui dépasse le savoir disciplinaire, a sa place dans ce qui est évalué ?

(..)
13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)

Ce qui crée un trouble dans l'analyse du développement du numérique en éducation c'est que l'on survalorise les expérimentations/innovations par rapport aux pratiques ordinaires. La médiatisation des faits tend à encourager cette survalorisation : on parle des évènements rares et pas de ceux qui sont fréquents et ordinaires (hormis pour les "marronniers", ces moments de l'année pour lesquelles les médias ne peuvent que faire un pseudo évènement : rentrée des classes, arrivée de l'hiver etc.). Et pourtant les pratiques ordinaires sont beaucoup plus nombreuses que ces pratiques qui font l'objet de tant de reportages et autres articles de presse. Même les chercheurs du domaine s'y laissent attirer (il y a des budgets à la clef...) prompts qu'ils sont parfois à se jeter sur les dernières nouveautés pour en faire un article (même s'il est de piètre qualité) qui fera la une de la presse et qui valorisera son auteur. Certains "spécialistes" mêmes ont fait de cette manière de faire une façon de vivre, surfant de modes en modes, de nouveautés en nouveautés.

(..)
13/02/2015 à 08:00  |  (2 commentaires)

S’amuser en apprenant, apprendre en s’amusant, c’est possible !  Les vacances d hiver  sont l’occasion de sortir avec ses enfants, de partager des activités ou des animations spécialement conçues eux. Le Café pédagogique  vous propose cette sélection d'un véritable tour de France. Passez de bons moments !

(...)
13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Le système

Pas morts les décrets de 1950 ? Si le ministère les a déjà officiellement enterrés, leur fantôme est encore très actif dans l'éducation. En tous cas il vient de se manifester nettement au Comité technique ministériel (CTM) du 11 février. Le ministère présentait un projet de décret sur les indemnités de mission. Ces indemnités remplacent les innombrables décharges et rémunérations qui tentaient de reconnaitre l'investissement des enseignants dans des taches non statutaires mais indispensables qui allaient du laboratoire d'histoire-géo à la survie du réseau informatique de l'établissement, par exemple.

(...)
13/02/2015 à 08:00  |  (1 commentaire)
Le système

"Il faut border ce sujet sans peur", nous a dite François Bonneau, vice-président de l'Association des régions de France (ARF) en charge de l'éducation. Après l'alerte lancée par la Fcpe le 11 février sur l'impact de la réforme territoriale sur le budget scolaire des familles, l'ARF veut rassurer.

(..)
13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Le système

La nouvelle dotation horaire (DHG) prévue pour la rentrée 2015 pose problème dans de nombreux établissements. Ainsi le Snes de l'Essonne publie un panorama sur les "insuffisances" de dotation dans le département. L'Essonne étant juste un exemple.

 

Snes Essonne

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Le système

"Alors que l’apprentissage du français est mis actuellement au premier plan des préoccupations scolaires, la question des horaires qui lui sont dévolus resurgit", écrit Claude Lelièvre sur son blog. L'historien revient sur les changements d'horaire depuis la fin du 19ème siècle. Conclusion : "la proportion du temps alloué spécifiquement à l’apprentissage du français est le même que dans les débuts de la troisième République, à savoir un bon tiers". Voilà pour l'historien. Le géographe, en se basant sur Eurostat, aurait pu montrer que la France est la championne d'Europe des horaires consacrés à la langue nationale.

 

Blog Lelièvre

La France championne des fondamentaux

 

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Le système

" Tout au long de cette année, je souhaite aller à la rencontre des acteurs de l’éducation nationale", annonce Alain Juppé. Le candidat à la candidature UMP pour les présidentielles peut s'appuyer sur le souvenir laissé par l'autre candidat, N Sarkozy, aux enseignants. Mais Alain Juppé ne rompt pas avec toutes les positions de N Sarkozy. Il défend la méthode syllabique, les fondamentaux en maternelle, l'autorité des chefs d'établissement. "L'articulation entre lycée et enseignement supérieur" est aussi un point de réflexion pour lui.

 

Sur son blog

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)

L'Expresso prend une semaine de vacances du 16 au 23 février, sauf événement important. Car L'Expresso ne dort que d'un oeil et vous pourrez continuer à suivre l'actualité de l'éducation quotidiennement sur notre fil Twitter.

 

Le fil Twitter du Café

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
La classe

Comment rendre visibles les progrès des enfants et entretenir le lien avec les familles ? Delphine Guichard propose un magnifique Cahier de réussite où les objectifs de l'école sont transcrits dans un langage accessible aux parents et sous une forme facile à gérer pour l'enseignante.

(...)
13/02/2015 à 08:00  |  (2 commentaires)
La classe

" En lycée et lycée professionnel, tous les élèves non boursiers qui envisagent de poursuivre leur scolarité en second degré de lycée à la rentrée 2015 doivent être informés de la campagne nationale, notamment ceux qui sont en fin de cycle court (exemple : élèves de 2e année de CAP qui souhaitent poursuivre en bac professionnel ou en mention complémentaire)." Une circulaire rappelle le calendrier et les obligations des établissements.

 

Au BO

 

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
L'élève

Emma veut devenir avocate pénaliste, Kévin, journaliste radio. Ils sont les héros des nouveaux épisodes de "Cité orientée" un webdocumentaire ludique de découverte des métiers. Chaque nouvel épisode de Cité Orientée est séquencé en 5 modules : portrait du jeune, l’avis d’un proche, l’avis d’un-e professeur-e ou d’un-e professionnel-elle, le stage, le bilan. Réalisé avec France TV Éducation et l' Agefa PME, Cité orientée propose aux internautes une balade urbaine liée à l’orientation. Les jeunes peuvent se laisser guider pour rencontrer le personnage le plus proche de leurs envies ou se promener dans différents quartiers de la ville. Dans cette cité, les secteurs d’activité prennent l’apparence de quartiers ludiques dont chaque bâtiment, maison ou immeuble abrite un métier ou une famille de métiers.

 

Découvrez Emma

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
L'élève

Alors que les lycéens réfléchissent à leurs voeux sur APB, l'Onisep consacre un nouveau Dossier aux classes prépas. Comment choisir une prépa et pourquoi ? Quels sont les critères d'admission ? Quelles spécificités pour chaque classe préparatoire ? Pour chaque filière, le dossier dresse le portrait robot du candidat, il indique les programmes, les horaires, les débouchés y compris en cas de reconversion. La question de sfrais est aussi abordée.

 

Classes prépa, Collection : Dossiers, Éditeur: Onisep. ISBN 978-2-273-01196-9

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Peut-on préparer au bac en s'amusant ? C'est ce que tente Croquiz, un jeu sérieux intelligent sur l'épreuve de cartographie du bac général. Le look irréprochable, l'aspect ludique maitrisé font de ce jeu sérieux une vraie planche de salut pour des élèves rebutés par l'enseignement traditionnel. Rencontre avec son créateur, Hugues Labarthe.

(..)
13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

L'Insee publie un Insee Première sur les frontaliers. "Habiter en France tout en travaillant dans un pays frontalier est de plus en plus fréquent", estime l'Insee. "Les deux premières destinations sont la Suisse et le Luxembourg. En 2011, 353 000 résidents français déclarent être dans ce cas, soit une augmentation de 42 % par rapport à 1999. Cinq grandes agglomérations polarisent les mouvements. Chacune d’entre elles a un rôle particulier dans l’économie française et les caractéristiques de leurs navetteurs sont très différentes".

 

Insee Première

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

RSF publie son évaluation annuelle de la liberté de la presse dans le monde. Pour RSF il y a une nette détérioration de la liberté d'information liée aux guerres  et aux crises. C'est e Europe que la détérioration est la plus rapide même si ce n'est pas sur ce continent qu'on trouve la pire situation. L'Italie, Andorre, l'Islande, la Russie sont montrés du doigt. La France passe du 37ème au 39ème rang (sur 180 pays) en raison de l'évolution de la législation.

 

RSF

13/02/2015 à 08:00  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 13 février 2015.

Partenaires

Nos annonces