Les profs, toujours absents ? 

Les profs sont-ils toujours absents ? Alors qu'uu peu partout la fragile digue des remplaçants craque sous l'offensive grippale, la Depp (division des études du ministère de l'éducation nationale) publie la statistique annuelle des congés de maladie ordinaire des enseignants. Une publication qui devrait entraîner un marronnier médiatique dont nous prenons les devants...

 

Selon la Depp, 43% des enseignants ont pris en 2012-2013 un congé maladie ordinaire pour une durée moyenne de 16,2 jours. Si l'on rapporte cette durée en moyenne par enseignant  on obtient une absence moyenne de 6,7 jours. Un nombre apparemment tellement considérable qu'en octobre 2014 un rapport de l'Institut Montaigne, un think tank de droite, avait proposé de faire pointer les enseignants pour lutter contre cet absentéisme.

 

Des écarts  entre sexes et corps

 

Ces congés sont-ils abusifs voire injustifiés ? Pour le savoir, regardons qui sont ces malades. Pour l'année 2012-2013, 48% des enseignantes et seulement 34% des enseignants ont posé un congé maladie ordinaire (CMO). Le pourcentage le plus fort se situe entre 26 et 40 ans, où on atteint 60% des femmes. C'est aussi chez les femmes trentenaires que la durée du CMO est la plus longue (20 jours). Au delà elle diminue jusqu'à 45 ans alors que la durée des CMO augmente chez les hommes avec l'âge. Passé 45 ans , les deux sexes connaissent une durée identique qui augmente jusqu'à 60 ans (23,5 jours). Pour la Depp cette évolution montre le lien étroit entre la maternité et el congé maladie : chaque maternité est précédée d'un CMO. Si l'on retire les femmes en congé maternité le taux des enseignantes en CMO diminue.

 

Les congés sont également étroitement liés à la place dans le système scolaire. C'est au primaire, et particulièrement en maternelle, que la part des CMO est la plus forte : 49% des enseignants de maternelle, 44% des enseignants d'élémentaire contre 46% en collège et 35% en lycée. Les écarts de durée sont pus faibles.45% des profs des écoles ont pris un congé contre 44% des certifiés, 30% des agrégés et 49% des Pegc. Ce dernier corps est particulièrement âgé. Les enseignants en éducation prioritaire ont aussi un taux nettement supérieur à la moyenne : 50% d'entre eux ont bénéficié d'un CMO en 2012-2013. C'est que dans les écoles et établissements prioritaires, la part des jeunes enseignants est particulièrement forte.

 

Les profs plus absents que la moyenne ?

 

Les enseignants sont -ils plus souvent absents que les autres fonctionnaires ? Selon la Depp, la durée moyenne du CMO est de 6,6 jours par enseignant ce qui est inférieur à la moyenne de la fonction publique (7,1 jours). Parmi les ministères au plus fort nombre, signalons les services du premier ministre (10,2), la Justice (8,7), l'Intérieur (8) et... le ministère du travail (8,5). C'est à la Culture et aux Affaires étrangères que les durées sont les plus faibles.

 

Les enseignants sont ils plus absents que les salariés du privé ? Une étude de la Dares (ministère du travail) de février 2013 a calculé la taux d'absentéisme par branche professionnelle. Ce taux est de 3,2% pour les enseignants soit moins que la moyenne nationale (3,6%). Les taux les plus élevés se trouvent dans le bâtiment ou la santé. D'une façon générale, le taux varie selon le niveau de souffrance physique ou psychologique au travail et selon la catégorie sociale. Les ouvriers sont trois fois plus absents que les cadres. Des réalités qui résistent aux leçons de morale...

 

François Jarraud

 

Note de la Depp

Note de la Dares

Rapport Institut Montaigne

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 02 mars 2015.

Commentaires

  • heurtebise, le 03/03/2015 à 15:03
    évidemment, lorsqu'on travaille face à un écran, le seul à attraper des virus, c'est l'ordinateur ; et oui, plus ils sont petits, plus on est au plus prêt des élèves, plus nous sommes nombreux dans de petits locaux, plus on tombe malade... Si on parlait plutôt de la quasi inexistence de la médecine du travail pour les enseignants.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ?
- De : desnos Publié : jeudi 9 mars 2017 07:20 Objet : Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ? Bonjour. N’est-il pas pertinent de s’interroger d’abord sur quel profil d’élève on veut centrer la réflexion autour de la pédagogie...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces