Week-end : L'actualité de l'éducation cette semaine 

Palmarès des lycées

Les meilleurs lycées ne sont pas les plus célèbres

Connaissez-vous le lycée Romain Rolland de Goussainville (95) ? C'est pourtant le meilleur lycée de France pour la série ES et le second pour la série L. Eugène Hénaff à Bagnolet (93) ? Il règne sur la série S. S'il est impossible d'enfermer la réalité du travail effectué dans les établissements, il est possible d'utiliser les Indicateurs de résultats des lycées publié par le ministère de l'éducation nationale pour dévoiler des traces de ce travail. Parce qu'il y a plus de mérite à faire réussir les jeunes des quartiers populaire que de sélectionner parmi les bons élèves pour remplir ses terminales, le Café pédagogique exploite les statistiques ministérielles pour mettre en avant les lycées qui font le plus réussir les jeunes.

Lisez l'article...

 

Romain Rolland à Goussainville, recettes d'un lycée qui fait réussir les élèves

Situé dans une banlieue populaire en zone violence, le lycée Romain Rolland obtient de très bons résultats au bac et se retrouve cette année encore en tête dans deux séries ES et L. Des résultats qui surprennent pour un établissement si populaire. Ils sont le résultat des choix faits par l'établissement et de l'engagement d'une équipe enseignante attachée aux élèves et à l'établissement.

Lisez l'article...

 

S. Broccolichi : " Il vaudrait mieux s'intéresser à ce qui favorise la réussite des élèves"

Sociologue, spécialiste de l'orientation, Sylvain Broccolichi a travaillé en 2009 sur l'importance de l'effet établissement dans la réussite scolaire des élèves. Très critique sur les palmarès d'établissements il en situe quelques failles.

Lisez l'article...

 

 

Réformes

Collège : C'est la rupture

Quatre syndicats, le Snes, le Snalc, FO et la CGT ont quitté le 31 mars les négociations avec le ministère sur la réforme du collège. Ils protestent ainsi contre les projets d'arrêté et de décret sur la réforme qui augmentent la marge d'autonomie des établissements. Parallèlement le ministère a aussi proposé une nouvelle grille horaire qui ajoute une demi heure à 'horaire de LV1 en 6ème.

Lisez l'article...

 

Pour la Fcpe, il est urgent de continuer les réformes

 « Continuez vos efforts ». C’est le relevé de notes que la première association de parents d’élèves envoie à la ministre de l’éducation nationale. « Il reste deux ans et on n’a rien à perdre » estime Paul Raoult, président de la FCPE. Il y a trois ans, le candidat Hollande était venue présenté son programme et prendre des engagements devant la Fcpe. Le 2 avril, l'association fait un « point d’étape » des réformes en cours. Finalement le bilan assez léger invite la Fcpe à soutenir les réformes au moment où la réforme du collège est sous la pression de plusieurs syndicats et où la déroute électorale de la gauche obscurcit l’avenir. De l’aveu de la Fcpe, si « on revient de loin », les progrès sont minimes.

Lisez l'article...

 

Un nouveau calendrier scolaire qui clôt le débat sur les rythmes ?

Consensus. C’est le mot clé du discours ministériel sur le nouveau calendrier scolaire présenté le 2 avril par N. Vallaud-Belkacem. La ministre a clairement enterré la perspective d’une réduction des congés d’été comme le retour à une rentrée des enseignants en septembre au nom d’un consensus avec les très nombreux acteurs concernés. C’est la troisième information du jour : le calendrier scolaire doit bien tenir compte des intérêts économiques importants qui en dépendent.

Lisez l'article...

 

Plus de maitres que de classes : Une note d'étapes montre une montée en charge progressive

Le Comité national de suivi "Plus de maitres que de classes" a rendu en janvier un second rapport que la Dgesco vient de publier. Il fait le point sur le déploiement du dispositif et l'accompagne de préconisations sur le pilotage et al formation.

Lisez l'article...

 

Refondation : Déjà la fin de partie ?

L'écrasante défaite gouvernementale du dimanche 29 mars marque -t-elle la fin de la réforme de l'Ecole ? Une nouvelle étape s'ouvre-t-elle pour l'Ecole : l'attentisme. Alors que le ministère doit enchainer d'ici la fin de l'année le bouclage des nouveaux programmes et la fin de l'application de la loi de refondation de l'Ecole, les résultats des élections départementales semblent tout remettre en question.

Lisez l'article...

 

Segpa : Le projet d'inclusion repoussé

Etudié en groupe de travail le 31 mars au ministère, le projet de nouvelle Segpa a rencontré une opposition large des syndicats. La question de l'inclusion des élèves de segpa dans le collège n'a pas réussi à trouver l ebon équilibre.

Lisez l'article...

 

Concertation sur le numérique : Premiers résultats, premiers dissensus...

Avec près de 50 000 réponses, la concertation sur le numérique éducatif semble avoir connu un grand succès. Elle montre pourtant des points faibles et des écarts significatifs dans les attentes des uns et des autres.

Lisez l'article...

 

 

Métier enseignant

Philippe Meirieu : Former les enseignants en établissement : Un impératif

Les 26 et 27 mars se tenait à l’Institut Français de l’Éducation (IFÉ), dans le cadre de la chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIème siècle » animée par Luc Ria, un séminaire sur le thème « Former les enseignants dans les établissements scolaires : vers une nouvelle aire de professionnalisation ? » (1). Conférences, ateliers et témoignages ont permis, à cette occasion, de mesurer les enjeux de cette problématique mais aussi la nécessité d’avancer tant dans la réflexion sur les modalités actuellement en vigueur que sur les exigences permettant de développer cette pratique de manière rigoureuse et sur la durée. En effet, la formation au sein des établissements permet de développer les synergies entre formation initiale et formation continue, contribue aux échanges entre les différentes générations et les différentes disciplines, mobilise de façon originale des outils comme la vidéoformation et – le séminaire l’a largement montré – favorise les dynamiques de travail en équipe et la cohésion pédagogique de l’établissement. Autant d’atouts qui en font un précieux « levier de changement » et qui – de l’avis de l’immense majorité des participants – impose de donner à ces pratiques un statut institutionnel et des moyens qui font largement défaut actuellement.

Lisez l'article...

 

Enseignantes : Comment se fabrique l'inégalité au sein de l'institution scolaire

Peut-on avoir des femmes à la tête du ministère de l'Education nationale et des inégalités entre les genres à sa base ? De nouvelles sources éclairent les mécanismes de discrimination envers les enseignantes dans l'institution scolaire. Les stéréotypes de genre les alimentent pour faire que la carrière d'une professeure ne ressemble pas au final à celle d'un professeur. C'est ce que montre le colloque organisé par le groupe femmes du Snes le 26 mars et la toute nouvelle édition du Bilan social du ministère.

Lisez l'article...

 

Stage de titularisation des nouveaux profs

Une nouvelle note publiée le 26 mars précise " les modalités d'évaluation et de titularisation des stagiaires recrutés par concours. Le tableau récapitulatif joint (Fiche 2) précise, pour chaque type de stagiaires et de sessions de concours antérieure ou postérieure à 2014, les nouveaux textes et modalités applicables. Ne sont pas concernés par ces nouvelles dispositions les stagiaires lauréats de la session exceptionnelle du concours 2014, les lauréats des sessions de concours antérieures à 2014 en prolongation de stage."

Lisez l'article...

 

 

Mixité sociale

C. Ben Ayed: Les doubles discours sur la mixité sociale à l'école

Qui veut vraiment lutter pour la mixité sociale à l'école ? On peut poser la question au vue des résultats de l'Ecole française. Dans un nouveau livre, à paraitre le 8 avril, Choukri Ben Ayed, sociologue, professeur à l'Université de Limoges, étudie de façon précise l'histoire de la notion de mixité sociale dans le monde éducatif depuis les origines de l'école républicaine. Sans concessions, il analyse les mesures prises ces dernières années pour la mettre en pratique qu'il s'agisse de "l'assouplissement" de la carte scolaire voulue par Sarkozy ou de la circulaire de janvier 2015 sur la sectorisation des collèges. Ce qu'il observe c'est le décalage considérable entre les discours et les actes avant ou après 2012. Il indique des pistes pour sortir des ornières où la question s'enlise.

Lisez l'article...

 

La chronique de Véronique Soulé : Plaidoyer contre l’apartheid scolaire

 «Dans mon lycée, j’ai des classes que de Noirs. Et on ne fait rien, on accepte… ». L’intervention d’Eric Dogo, proviseur adjoint du lycée professionnel Charles Baudelaire d’Evry (Essonne), n’était pas passée inaperçue le 21 mars lors de la journée du Café pédagogique sur la Fraternité à l’école. Il était venu dénoncer une situation d’apartheid. Oui, d'apartheid. Il s’en explique ici. 

Lisez l'article...

 

 

Numérique

Numérique :  Objets connectés, enseignement et apprentissage

A voir les vagues successives d'information et d'articles de presse sur les objets connectés, on peut s'interroger de l'absence partielle du monde de l'enseignement et de l'apprentissage sur le sujet. Tout au moins peut-on s'étonner qu'hormis dans les domaines techniques (capteurs, techno, etc.) le champ scolaire ou au moins celui de l'enseignement n'aient pas été convoqués, au contraire de celui de la santé, par exemple (1). S'il faut envisager l'hypothèse d'un marché économiquement inexistant ou à peine naissant dans l'éducation, on sent confusément qu'il y a là un potentiel de réflexion à étudier : quelle place peuvent donc prendre les objets connectés dans un contexte éducatif ou scolaire ?

Lisez l'article...

 

 

Les élèves

Un Guide pour les droits des élèves

Les profs vont-ils détester ce livre ? Le petit livre vert de l'avocate Valérie Piau fait connaitre les droits des élèves. Pire il invite très concrètement les parents à les défendre et les aide de façon très concrète à le faire. Tout ce qui se passe dans l'établissement et dans la classe est éclairé au regard du droit et le Guide distribue généreusement les modèles de courrier à envoyer à l'enseignant, au chef d'établissement  voire au recteur.  Rendre ainsi l'action des parents redoutablement plus efficace est-ce aller contre l'intérêt des enseignants et de l'Ecole ? Valérie Piau s'en défend.

Lisez l'article...

 

La santé émotionnelle plus importante que l'origine sociale ?

Quels facteurs participent le plus à notre épanouissement à l’âge adulte ? Selon une étude publiée par Andrew Clark, Richard Layard, Francesca Cornaglia, Nick Powdthavee et James Vernoit (Paris School of Economics, London School of Economics, université de Melbourne, Paris Jourdan) dans The Economic Journal, le plus important est la « santé émotionnelle » de l’enfant, puis son comportement, et enfin - dans une moindre importance - la réussite scolaire. "L’équilibre émotionnel favorise l’apprentissage et participe ainsi indirectement au succès professionnel et économique des individus. Selon eux, il n’est pas exact de dire que la position d’un adulte est entièrement déterminée par ses racines familiales et ses expériences au plus jeune âge. Certaines composantes comme le niveau de diplôme sont certes plus influencées que d’autres (la satisfaction ou le revenu) par les origines familiales : mais les conditions de vie et de développement dans les âges les plus avancés de l’enfance et durant l’adolescence contribuent de façon significative à influencer le potentiel de satisfaction à l’âge adulte".

Lisez l'article...

 

Une circulaire organise le "droit au retour en formation"

C'est un point essentiel de la refondation de l'Ecole qui aboutit avec la publication au BO du 26 mars de la circulaire sur le droit au retour en formation des jeunes âgés de 16 ç 25 ans non diplomés ou souhaitant suivre une formation professionnelle.

Lisez l'article...

 

Examens professionnels : Une forte progression, des motifs d'inquiétude

Une nouvelle  note de la Depp fait le point sur l'évolution des examens professionnels en 2014. Elle souligne la progression du nombre des bacheliers professionnels : +85% en 6 ans et l'organisation du professionnel  autour de 2 diplômes : le CAP et le bac pro. La note montre également l'éclatement des formations en fonction du genre. Dans les bacs pro production on ne compte que 15% de filles  (voire 2% en mécanique !). Le secteur des services ne compte lui que 27% de garçons (voire 11% en services à la personne).

Lisez l'article...

 

 

Par fjarraud , le vendredi 03 avril 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces