Un guide pour ouvrir votre atelier philosophique à l'école 

Se lancer dans la pratique de la discussion en classe ? Pas sans préparation. Pour bien préparer l'activité, un spécialiste des ateliers philosophiques, François Galichet, met en ligne gratuitement son guide pédagogique de Discussion à Visée Philosophique (DVP), "Pratiquer la philosophie à l'école". Initialement édité chez Nathan et désormais épuisé, le manuel propose 15 fiches pratiques pour guider l'enseignant dans sa démarche. On y trouvera des pistes de réflexion, des bilans d'ateliers réalisés en classe, et des références littéraires ou philosophiques exploitables du cycle 2 au collège.

 

La discussion à visée philosophique ou DVP

 

La DVP, principalement élaborée par Michel Tozzi, spécialiste en sciences de l'éducation et en philosophie pour enfants, s'inscrit dans la lignée des travaux de Matthew Lipman. Parallèlement à celles de Jacques Lévine (fondateur de l'AGSAS) ou d'Oscar Brénifier, la DVP  propose une démarche mixte, entre la méthode du récit de Lipman, le développement personnel de Lévine et la maïeutique (questionnement socratique) de Brénifier. Elle présente l'avantage d'une mise en œuvre simple et bien adaptée au cadre scolaire, accessible aux enseignants non spécialistes.

 

Éviter les écueils

 

François Galichet, agrégé de philosophie et ancien formateur en IUFM, rappelle en préliminaire quelques règles élémentaires d’organisation du débat en classe : disposition spatiale, nombre d'élèves, durée du débat selon le niveau de classe, mais aussi gestion de la parole, présidence du débat ou choix des sujets, et l'évolution de ces paramètres au fil de la progression du groupe. Il précise également les distinctions nécessaires entre les champs du questionnement scolaire stricto sensu (éclairage de notions, apprentissage de données susceptible d'évaluation), les hypothèses « de travail » élaborées lors d'un débat, où peuvent se formuler les options provisoires et discutables, et l'expression personnelle exprimée lors d'un « Quoi de neuf ? ». Se pose en particulier, à ce sujet, la question du « cahier de philosophie » et de son statut intermédiaire entre outil scolaire et lieu privé.

 

Des fiches organisées pour la classe

 

Les fiches thématiques sont organisées en 4 rubriques : intérêt du thème, questionnement, démarches possibles et prolongements. La première justifie le choix du thème en le contextualisant : ainsi, Qu'est-ce qu'un ami ? (fiche 1) invite à questionner le sens et les degrés d'une relation affective privilégiée, loin du simple « copinage », jusqu'à la philia du sage selon Aristote, ou l'idéal de lien moral qu'elle devient chez Kant. La seconde procède à la problématisation et permet d'indiquer les « obstacles épistémologiques » fréquents à prévenir, c'est-à-dire les blocages d'opinion qui surgissent le plus souvent et qui peuvent, s'ils ne sont pas désamorcés, enrayer la discussion. Ainsi, Pourquoi parle-t-on ? (fiche 5) peut donner lieu à des digressions sans fin sur la communication non verbale, le langage des animaux, avant d'aborder la question centrale d'une distinction entre langage et parole et des différentes fonctions du langage.

 

La troisième suggère des approches différentes, pour éviter que le débat ne tourne à l'exposé d’opinions péremptoires (« moi, à mon avis, je pense que.. »). L'auteur propose ainsi des exercices à partir de supports divers pour déterminer l'objet du questionnement. Par exemple, pour Qu'est-ce qui est juste ? (fiche 8), des dilemmes moraux ou des situations concrètes de répartition, avec des panels d'arguments collectés en classe, jalonnent utilement le parcours. Enfin, la quatrième suggère des pistes de réflexion pour approfondir le sujet à partir de sources bibliographiques et références de sites, adaptables selon les niveaux. Ainsi, Qu'est-ce qu'être sage ? (fiche 11) peut conduire à l'analyse de modèles de sagesse traditionnelle, comme l'histoire de Job ou un extrait du Manuel d'Epictète.

 

Des thèmes progressifs et larges

 

Les 15 fiches proposées ouvrent un large panorama de questions, dont la progression permet d'évoluer d'une réflexion centrée sur les personnes (Qu'est-ce qu'un ami ?, Qu'est-ce qu'une grande personne?) à des perspectives juridique (L'homme et ses droits, fiche 13), économique (L'homme et l'économie, fiche 14) ou environnementale (L'homme et la planète, fiche 15). Elles présentent l'avantage de pouvoir être exploitées en continu sur une seule année, ou sur un cycle voire au-delà, selon une gradation élaborée en équipes qui peut aussi constituer une passerelle entre cycles scolaires.

 

L'auteur a choisi de mettre généreusement à la disposition de tout ce matériau qui résulte de travaux expérimentés sur le terrain, avec des enseignants eux-mêmes embarqués dans l'aventure. On ne peut qu'espérer que par leurs retours d'expérience, leurs apports et leurs critiques, les utilisateurs contribueront à en enrichir encore la ressource, comme les y invite François Galichet via son site, « Atelier de philosophie populaire en ligne ». On y trouvera par ailleurs des éléments de réflexion sur la vieillesse et le vieillissement qui peuvent utilement nourrir la réflexion en classe sur ce thème souvent ignoré.

 

Jeanne-Claire Fumet

 

Télécharger les fiches sur le site de F. Galichet

Consulter le site

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 13 avril 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Rythmes : Pour le Snuipp, la réforme est très massivement rejetée par les enseignants
- De : fjarraud Publié : jeudi 22 juin 2017 07:14 Objet : Rythmes : Pour le Snuipp, la réforme est très massivement rejetée par les enseignants Je pleure devant une aussi grande bêtise. j'ai connu le temps béni de la semaine de 4 jours et demi...
Les devoirs c'est vraiment efficace ?
- Êtes vous enseignant jean ? De : fjarraudPublié : mardi 27 juin 2017 08:07Objet : Les devoirs c'est vraiment efficace ?
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces