Réforme du collège, programmes : Une semaine d'actualité de l'éducation 

La réforme du collège

 

La réforme du collège en débat

Adoptée le 10 avril en Conseil supérieur de l'éducation à une large majorité (51 voix pour , 25 contre), la réforme du collège divise les syndicats enseignants. Une intersyndicale hostile à la réforme regroupe le Snes, le Snalc, la Cgt et FO. Elle évoque dès maintenant l'hypothèse d'une grève à la rentrée des vacances de printemps. Quelle lecture de cette réforme font ses partisans et ses adversaires ? Frédéric Sève, secrétaire général du Sgen Cfdt et Roland Hubert, co-secrétaire général du Snes Fsu, répondent aux questions du Café pédagogique.

Lisez l'article...

 

Collège : Les nouveaux textes de la réforme

Sur quelles bases le Conseil supérieur de l'Education du 10 avril a-t-il adopté la réforme du collège ? Le ministère a présenté au Conseil supérieur de l'Education (CSE) un nouveau projet de décret et un nouvel arrêté avec quelques modifications par rapport au texte précédent déjà publié par le Café pédagogique. Découvrez-les.

Lisez l'article...

 

Collège : L'Intersyndicale confirme la grève du mardi 19 mai

" Sans répondre aux véritables besoins du collège, cette réforme ne ferait, en outre, si elle était mise en oeuvre en 2016 qu' engendrer davantage d'inégalités entre les élèves. aggraver les conditions de travail des personnels, mettre en concurrence personnels, disciplines et établissements". L'intersyndicale Snes, Snalc, Snep, Fo, Snetaa, Cgt et Sud appelle à " se mettre massivement en grève le 19 mai". 

Lisez l'article...

 

Comment le système éducatif plante ses réformes : L'exemple de l'accompagnement personnalisé

Pourquoi les réformes ne marchent pas ? Peut-être parce qu'elles sont combattues par le système éducatif lui-même. La thèse que défendent Julie Blanc et Christian Germier, deux docteurs de l'Université de Toulouse, traite de l'accompagnement personnalisé mis en place dans le cadre de la réforme du lycée. Mais elle fait évidemment écho à la réforme du collège qui copie le même dispositif, destiné à tous les élèves. C'est au final la curieuse conception de la conduite du changement dans le système éducatif qui est interrogée.

Lisez l'article...

 

 

Les nouveaux programmes de l'école et du collège

 

Collège : Des programmes ambitieux pour les enseignants et les enfants

Quel changement ! Pour le lecteur habitué des programmes mis en place en 2008, les nouveaux programmes du cycle 4 (5ème à 3ème) que le Café pédagogique a révélé le 13 avril, tranchent avec bonheur. Ils introduisent des compétences neuves tout en respectant le plus souvent les traditions et les usages de la culture scolaire. Finies les lourdes énumérations des programmes de 2008 qui étouffaient d'emblée les appétits d'enseigner. Les programmes de 2015 donnent à l'enseignant davantage de liberté et donc de responsabilité. Ils s'intéressent aux apprentissages c'est à dire à l'enfant qui est dans l'élève.

Lisez l'article...

 

Cycle 2 : Qu’est-ce qui change pour l’école élémentaire ?

En ce qui concerne l’école primaire, ces nouveaux programmes, révélés par le Café pédagogique le 13 avril, répondent à une ambition clairement affichée dès l’avant-propos : ils se veulent « plus simples et plus lisibles pour que chacun sache bien ce que les élèves doivent apprendre » ; « plus progressifs et plus cohérents » ; « adaptés aux enjeux contemporains de la société. » Ainsi, ils sont en totale adéquation avec l’idée de la refondation de l’Ecole de la République qui motive les réformes de l’Education Nationale depuis 2012. Mais n'auraient-ils pas mis la barre trop haut ? Et n'exigeraient-ils pas trop d'efforts de professeurs des écoles dont la rémunération est stable depuis 5 ans ?

Lisez l'article...

 

Cycle 3 : Des programmes ambitieux qui vont nécessiter des formations

Professeure des écoles, ancienne maitre formatrice, Véronique Vinas a longtemps enseigné en cycle 3 avant de devenir directrice d'école. Pour elle ces nouveaux programmes renouent les fils tissés des programmes de 2002 et de la recherche didactique. En donnant davantage de responsabilité aux enseignants ils exigent davantage de formation.

Lisez l'article...

 

Nouveaux programmes : Consultation le 11 mai

La consultation nationale sur les nouveaux programmes de l'école et du collège seront ouvertes le 11 mai, annonce le Snuipp.

Lisez l'article...

 

Vote négatif au CSE sur le programme d'Education morale et civique

La consultation sur les nouveaux programmes d'Education morale et civique avait montré de fortes critiques de la part des enseignants. " A l’école comme au collège, les enseignants estiment que l’ambition du projet est excessive compte tenu du niveau de maturité des élèves et des capacités d’abstraction que les objets d’enseignement supposent", reconnaissait la synthèse officielle de la consultation.  "Au lycée, le projet de programme ne tient pas suffisamment compte de la spécificité de l’enseignement professionnel. Les projets de programmes mobilisent des démarches pédagogiques et didactiques complexes qui interrogent les gestes professionnels des enseignants".

Lisez l'article...

 

 

Politique

L'Education nationale sommée de revoir sa formation continue par la Cour des comptes

L'Education nationale ne pourra plus faire l'impasse sur la formation continue. Alors que les  nouveaux programmes rendent celle-ci indispensable, la Cour des comptes vient ajourer une contrainte légale. C'est un référé que publie le 14 avril la Cour des comptes à propos de la formation continue des enseignants. En usant de cette formule, la Cour invite les parlementaires à s'emparer de la question et à agir. Voilà la ministre mise en demeure de respecter la réglementation et d'utiliser de meilleure façon une formation continue dont tout le monde sait dans l'éducation nationale qu'elle est notoirement insuffisante.

Lisez l'article...

 

L'Ecole, cible de la mobilisation pour les valeurs de la république

Peut-on sauver les valeurs de la République dans la division ? Trois mois après la grande manifestation du 11 janvier, c'est toujours vers l'Ecole que se tournent les responsables pour transmettre et sauver les valeurs de la République. Le 15 avril, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, et celui du Sénat, Gérard Larcher, ont chacun de leur coté remis un rapport au président de la République sur la renaissance des valeurs de la République. Malgré son âge, la République sait encore faire le grand écart car les deux projets ne traitent pas des mêmes valeurs. Ils ne sont d'accord que sur un point : c'est l'Ecole qui va régler le problème.

Lisez l'article...

 

Calendrier scolaire : Les arrêtés sont publiés

Le Conseil supérieur de l'éducation a voté contre, mais les textes sont publiés. Nous vous l'avions annoncé le 3 avril. Le Journal officiel du 17 avril publie deux arrêtés qui valident les calendriers jusqu'en 2017-2018. Le nouveau calendrier n'est pourtant pas fameux. Pour satisfaire les stations de ski il impose un 3èe trimestre très long à une zone.

Lisez l'article...

 

 

Analyses

Philippe Meirieu : Entre « sociologisme » et « autoritarisme », la pédagogie travaille à l’émergence de la liberté

Dans un entretien accordé à France Inter le 10 avril au matin pour assurer la promotion de son nouvel ouvrage « Malaise dans l’inculture » (éditions Grasset), Philippe Val, au parcours médiatique et politique tumultueux, s’en est pris longuement à la « sociologie ». Malgré quelques réserves a posteriori suggérées par le présentateur Philippe Cohen, il a stigmatisé « les sociologues » qu’il considère comme l’incarnation par excellence du « politiquement correct » : en effet, ces derniers, embourbés dans une conception « bourdivine » ou « bourdieusarde » de la société, contribueraient très largement à déresponsabiliser les individus, à saper toute forme d’autorité en présentant systématiquement les coupables comme des victimes et auraient entrainé « la gauche » vers un laxisme généralisé dont nous paierions aujourd’hui les conséquences au prix fort…

Lisez l'article...

 

Faire face aux difficultés du numérique

En rencontrant enseignants et élèves, il est aisé de percevoir les difficultés dans les établissements pour utiliser le numérique. Après plus de trente années de pratiques, le fonctionnement des moyens informatiques reste encore trop souvent aléatoire et est encore souvent dissuasif pour nombre d'enseignants. Pour les élèves, c'est aussi souvent une déception qu'ils transforment parfois en joyeux ennui ou récréation impromptue, en attendant que ça fonctionne, merveilleuse occasion de sortir le smartphone et de constater que lui, au moins, il fonctionne. Les enseignants l'ont bien compris et cette année on observe la multiplication des usages des matériels personnels des élèves dans les classes. Le BYOD (Bring Your Own Device), appelé aussi AVAN (Apportez Vos Appareils Numériques) ou AVEC (Apportez Vos Equipements personnels de Communication), est devenu en peu de temps une vision possible de l'évolution des équipements. Depuis trois ou quatre années, nous annonçons la nécessité de prendre en compte cette évolution, les nombreux dysfonctionnements des matériels, logiciels et infrastructures, dans les établissements ont conforté cette idée auprès d'un nombre croissant d'utilisateurs.

Lisez l'article...

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 20 avril 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces