Marcel Lebrun : C'est quoi une classe inversée ? 

"S’agit-il de savoirs en boîte promus par les super-campus d’une éducation devenue mondiale et dont les Mooc seraient les vitrines ? D’un soubresaut médiatisé d’un enseignement ex cathedra hérité d’une époque où la « lecture » était la seule voie de la transmission ?.. Ou alors, plus positivement, dans la lignée de l’intelligence collective, des communautés d’apprentissage et de pratiques, d’une occasion historique de construire ensemble un nouvel humanisme numérique dont les apprenants (nous tous) seraient les apprentis ?" Marcel Lebrun analyse pour la revue Projet l'impact de la classe inversée dans l'enseignement.

 

Pour lui, "la relation entre enseigner et apprendre est systémique, non linéaire. C’est par le dispositif construit autour des ressources que nous aborderons vraiment le virage pédagogique : un dispositif constitué d’outils mais aussi d’activités signifiantes et d’interactivités édificatrices, par la formation des étudiants et des enseignants, tous apprenants, qu’apparaîtront les valeurs ajoutées attendues des technologies. Une affaire de longue haleine !"

 

L'article

 

Par fjarraud , le mardi 21 avril 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces