Meirieu plus fort que la bêtise ? 

"Après vous avoir entendu, je reviens sur mon a priori sur le pédagogisme". Ce sont les propos que le sénateur UMP Gérard Longuet a fait porter à la connaissance de Philippe Meirieu à l'issue de son audition devant la commission d'enquête du Sénat sur les repères républicains le 16 avril.

 

Philippe Meirieu a défendu l'idée d'établissements verticaux regroupant une équipe stable d'enseignants sur plusieurs niveaux. " Il serait ainsi envisageable de jumeler des classes au sein de « minicollèges » ou de « mini-lycées », en associant des niveaux différents (une sixième, une cinquième, une quatrième, une troisième, ou bien deux sixièmes et deux cinquièmes), de leur affecter cinq ou six professeurs organisant ainsi la scolarité d’une centaine d’élèves, avec une relative liberté de gestion du temps et des groupes. Cette équipe d’enseignants incarnerait véritablement l’institution, ce qui me semble manquer, notamment lors de l’entrée en sixième". Il a souligné 4 "urgences" : valoriser le métier enseignant", former les enseignants, " mettre en place des unités pédagogiques à taille humaine" et " proposer aux jeunes un modèle de société plus capable de les mobiliser."

 

Le compte rendu de l'audition

 

Par fjarraud , le mardi 05 mai 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces