Valls en défense de la réforme du collège 

Le premier ministre est intervenu le 5 mai à l'Assemblée pour défendre la réforme du collège. L'opposition avait déposé trois questions au gouvernement pour demander le report de la réforme.

 

" Tous les défenseurs de l’école républicaine sont inquiets. Et pour cause : vous envisagez de supprimer l’enseignement du latin, les classes européennes et les classes bilangues qui ont permis à l’allemand de rester la troisième langue vivante enseignée en France, car vous les jugez trop élitistes", affirmait Rudy Salles (UDI). "Pire, vous vous apprêtez à affaiblir l’enseignement de l’histoire avec des programmes déséquilibrés qui ne réserveront qu’une place secondaire à tout ce qui fait la grandeur de la France, à ce qui nous rassemble en une communauté nationale et européenne de destin. Sous couvert d’égalité, cette réforme abandonne l’idée de l’excellence et fragilise l’élitisme républicain. Vous allez ainsi procéder à un véritable nivellement par le bas et ce sont les enfants issus de familles défavorisées que vous allez le plus pénaliser". Pour l'UMP Xavier Breton reprenait les mêmes thèmes.

 

"C’est une nostalgie que vous essayez de défendre, la nostalgie d’une France du passé", a répondu Manuel Valls. "Nous, nous voulons regarder l’avenir. Cette réforme, sur laquelle les enseignants notamment seront consultés pendant encore un mois, devra revoir notre roman national, non pas celui de la nostalgie, mais celui qui correspond à la réalité du monde d’aujourd’hui, qui arme les jeunes et les collégiens pour le XXIème siècle. Sortez de la nostalgie, regardez la réalité de ce que vous avez fait quand vous étiez au pouvoir et soutenez une réforme dont le pays et sa jeunesse ont besoin !"

 

A l'Assemblée

A l'Assemblée

 

Par fjarraud , le mercredi 06 mai 2015.

Commentaires

  • Delafontorse, le 06/05/2015 à 22:22
    Ces gens n'ont à la bouche et dans la tête que les tromblons et les canons, ma parole... Un argumentaire de bidasse, dont la nullité ne trompe personne.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces