Collège : L'enseignement catholique favorable à la réforme 

"J’invite l’Enseignement catholique à accueillir favorablement le nouveau socle commun et la réforme des collèges, qui me paraissent à même de favoriser l’autonomie des établissements, de faire évoluer la mission de transmission de l’École pour le service d’une pédagogie personnalisée et d’une formation intégrale de la personne, et de rénover le métier de professeur en développant l’articulation entre enseignement et éducation". Dans un nuémro spécial de sa lettre interne En correspondance, Pascal Balmand, secrétaire général de l'enseignement catholique , prend parti nettement en faveur de la réforme du collège.

 

"Ces dispositions inédites peuvent favoriser l’évolution du métier d’enseignant que nous souhaitons. Cela nécessite de rapides et fortes initiatives quant à la formation initiale et continue des maîtres comme dans l’animation des établissements", estime P Balmand en faisant allusion à l'autonomie des établissements dans l'application de 20% des horaires d'esneignement et à l'accompagnement personnalisé.

 

"Le projet de réforme ne supprime pas l’enseignement du grec et du latin, ni ne réduit globalement la part des langues vivantes", explique P Balmand. "Il serait en tout état de cause regrettable que ces questions, dont je ne minore nullement l’importance, occultent la dynamique globale de la réforme". P Balmand défend aussi les nouveaux programmes où il relève quelques maladresses. Il salue la nouveauté que constitue la possibilité de faire des choix dans les programmes.

 

Cet appui de l'enseignement catholique est à double sens pour la réforme. Il apporte de facto des réponses aux opposants de droite à la réforme. Il apporte au ministère un appui certain sur ce plan. Mais c'est aussi un soutien embarrassant pour la ministre alors que le débat opposait "progressistes" pro réforme te "conservateurs" anti réforme.

 

F Jarraud

 

 

Par fjarraud , le mardi 19 mai 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces