L'Expresso du 20 mai 2015 

La décision de faire passer le 20 mai en force les textes de la réforme du collège contre laquelle manifestait une part importante des enseignants des collèges est lourde de sens. Elle interroge l'avenir même de la réforme.

 

"Si changer l'École, au vu de ses résultats, est un impératif, si on sait à peu près ce qu'il faut faire, la question du "comment" reste posée. Au vu des résultats des tentatives qui se sont succédé en France (loi de 2005, loi de 2013, tentative de socle commun etc.) l’Éducation nationale reste étanche non au changement mais aux injonctions de changer. Cette situation interroge sa capacité à accompagner le changement". Ce paragraphe ouvre un dossier que le Café pédagogique consacre à "comment changer l’École". Une question qui revient dans l'actualité.

 

La décision prise par le gouvernement de publier tout de suite les textes de la réforme a évidemment un fort impact politique. Elle est l'aboutissement de la politisation de la réforme que nous avons vu se faire et à laquelle tout le monde a mis la main. Les syndicats en s'envoyant des  "progressistes" et "réactionnaires" à la figure; la ministre en reprenant ce vocabulaire, l'opposition en développant des fantasmes politiciens sur les programmes. Voilà pour ce qu'on a vu. Mais on sait bien qu'il y a aussi chez les uns et les autres des stratégies politiques et que 2017 plane sur l'épisode de mai 2015.

(...)
20/05/2015 à 07:27  |  (3 commentaires)
Le fait du jour
Un pas de plus dans l'épreuve de force. Manuel Valls avait promis une publication rapide des textes sur la réforme du collège. Malgré la mobilisation le 19 mai d'une bonne partie des enseignants contre ce projet, le premier ministre passe outre. Le Journal Officiel du 20 mai publie le décret et l'arrêté portant organisation du collège. Le gouvernement marque ainsi sa fermeté face à des syndicats qui portaient hier des menaces sur l'organisation du brevet.  (...)
20/05/2015 à 07:26  |  (4 commentaires)

Quelles sont les forces à l’œuvre dans la constitution d’une personne ? Quel rôle y jouent les origines familiales et sociales ? Comment le hasard et la nécessité, le choix raisonné d’une profession et l’élan irraisonné d’une passion s’entremêlent-ils pour dessiner le roman d’une vie et forger un destin ? En nous entraînant dans les strates de la mémoire de Paul Dédalus, à la fois alter ego du cinéaste, double d’un autre personnage et héros à part entière, Arnaud Desplechin signe avec « Trois souvenirs de ma jeunesse » une œuvre de maturité, un enchantement pour le cœur et l’intelligence. Le réalisateur a beau nous avoir habitués à sa créature inspirée de James Joyce, déjà incarnée à divers âges par Mathieu Amalric dans d’autres fictions, cette fois, les voyages dans le temps et dans l’histoire, la sienne, la nôtre (la fin de l’empire soviétique), nous plonge dans l’intimité émotionnelle, sensible, de l’enfance à l’âge adulte, d’un être humain, notre semblable, notre frère. En le regardant, fragile et maladroit, partir à la recherche de ses propres marques, nous remontons, tantôt secoués, tantôt éblouis, le fil d’une existence aux ressorts cachés. Nous voyons cette vie portée à son point d’incandescence par la rencontre avec la fière Esther, incarnation d’un amour absolu, propre à la jeunesse, sans retour, et nous en percevons, intactes, les battements de cœur, au présent.   

(...)
20/05/2015 à 07:26  |  (0 commentaire)
La classe

Le sigle est barbare. En plus l'enseignement intégré des sciences et de la technologie (EIST) est plutôt mal vu. Mais Julie Braichotte et Nicolas Louisot ne quitteraient pour rien au monde leur collège Rep+ où ils ont le sentiment d'être plus utiles à leurs élèves grâce à l'EIST. La Main à la pâte et l'Education nationale réunit les 19 et 20 mai une centaine d'enseignants qui, comme eux, ont franchi le Rubicon disciplinaire avec bonheur.

(...)
20/05/2015 à 07:26  |  (5 commentaires)
Le système

La publication du rapport 2015 de l'Observatoire national des zones urbaines sensibles apporte des éclairages nouveaux sur la scolarité en ZUS sur la période 2012-2013, première rentrée scolaire de F Hollande. Cette rentrée organisée par le gouvernement précédent, se traduit par une dégradation de la situation scolaire. PLus fondamentalement le diplôme protège moins du chômage en ZUS qu'ailleurs.

(..)
20/05/2015 à 07:26  |  (1 commentaire)
Le système

"Il ne suffit pas de décréter un droit.  Il faut que les jeunes connaissent son existence". Le 19 mai, N Vallaud Belkacem a lancé la campagne "Reviens te former" destinée à appliquer le décret sur le retour en formation pris en décembre 2014.

(...)
20/05/2015 à 07:26  |  (0 commentaire)
Le système

Dans le même cortège que les professeurs de collège, des enseignants du premier degré du 93 manifestaient le 19 mai contre la dégradation de leurs conditions de travail. Selon Rachel Schneider, secrétaire générale du Snuipp 93, "le volet de gestion des enseignants est devenu très lourd". Les enseignants du premier degré ont le sentiment d'être enfermés dans le département, explique-t-elle. Après un mouvement normal habituellement difficile, le Dasen a serré fortement la vis. Pour 499 demande d'exeat (sorties exceptionnelle du département), seulement 21 ont été accordées au lieu de 180 en 2014. Les enseignants en grande ancienneté (au moins 27 ans d'exercice dans le département !) n'ont plus de possibilité de sortie : 0 demande accordée. Or la perspective de la rentrée prochaine effraie les enseignants, selon R Schneider. Plus de 200 écoles verront les classes dépasser le seuil d'élèves par classe  départemental. "Derrière le discours sur la refondation", dit-elle, "c'est une gestion violente qui s'applique".

 

Les enseignants du 93 à Paris

20/05/2015 à 07:26  |  (0 commentaire)
Le système
Le Pôle Innovant Lycéen prépare, en prévision des mutations, le recrutement d'enseignants volontaires en anglais (un poste) et espagnol (un poste) pour ses classes de retour à l'école. Pour toute candidature et information, contactez l'équipe: poleinnovant@gmail.com
20/05/2015 à 07:25  |  (0 commentaire)
Le système

22 personnes poursuivies pour des affaires de moeurs avec des mineurs, 2 poursuivies pour meurtre, 3 pour kidnapping, 300 pour trafic de drogue. Cet inventaire en forme de fichier de police est publié dans le Telegraph qui annonce que 16 000 délinquants ont tenté de devenir professeur ou assistant d'éducation dan s les écoles britanniques ces 3 dernières années. Dans le Royaume Uni les candidatures doivent être confrontées à un fichier d'interdiction. Mais comme le recrutement est local, le quotidien ne garantit pas que certains n'aient réussi leur embauche...

 

Article du Telegraph

20/05/2015 à 07:25  |  (0 commentaire)
La classe

" La meilleure prévention contre une éventuelle « dérive formaliste », ce n'est pas moins d'écriture, c'est davantage d'écriture, mais une écriture systématiquement liée à la réalité concrète à laquelle elle réfère. Cette mise en lien de l'écriture et de sa référence, cette mise en relation forte entre le concret et l'abstrait, c'est dans le professionnalisme des professeurs, c'est grâce à leur intelligence personnelle et collective qu'elle s'élaborera". André Tricot,  coordinateur des programmes du cycle 2, Gérard Sensevy, André Puyau et Alain Marque, coordinateurs pour les maths, apportent une réponse aux arguments portés par Rémi Brissiaud sur le nouveau programme de maths de cycle 2.

(...)
20/05/2015 à 07:25  |  (0 commentaire)
L'élève

La réalité de la carte scolaire, ces mères de Montpellier la connaissent. Selon 20 Minutes, depuis 15 jours elles cadenassent les portes de 4 écoles élémentaires et maternelles de leur quartier . C'est leur façon de refuser la ghettoisation. Elles demandent des écoles mixtes socialement et ethniquement. Une revendication déjà portée au collège mais maintenant reportée sur l'école. "Nous voulons que les écoles du quartier puissent refléter ce qu'est la société d'aujourd'hui".

 

Dans 20 minutes

Pour une Ecole de la fraternité : DOSSIER

20/05/2015 à 07:25  |  (0 commentaire)
Les disciplines

J'ai eu la chance de rencontrer puis connaître Serge Boimare, ancien directeur pédagogique du centre Claude Bernard à Paris, et auteur entre autres de "Ces enfants empêchés de penser", dans lequel il nous décrit comment une approche des textes de la mythologie peut aider des jeunes en difficultés à se confronter sans se mettre en danger à leurs problématiques et à se libérer peu à peu pour avancer. Depuis, il promeut l'idée d'un nourrissage culturel pour tous les élèves.

(...)
20/05/2015 à 07:25  |  (1 commentaire)
Les disciplines

"En six ans (2008-2014), le score moyen en mathématiques des élèves de fin de CM2 reste stable, passant de 250 à 249 points. Toutefois, le pourcentage d’élèves en difficulté augmente sensiblement, passant de 15 % à 16,3 %", annonce une étude de la Depp. "Le contraste s’accentue entre les élèves "à l’heure" et ceux "en retard" dans le contexte d’une diminution des redoublements. Au-delà de la stabilité globale, les analyses complémentaires pointent quelques évolutions significatives : une baisse des performances en technique opératoire ; une amélioration concernant l’estimation des ordres de grandeur".

 

L'étude

20/05/2015 à 07:25  |  (0 commentaire)

Du 9 au 11 juin , à Tartas (40) le colloque de l'Aprased 40 travaille sur les "paradoxes de l'école". Au programme des interventions de MT Zerbato-Poudou sur le devenir élève, P Perier, sur la coopération avec les familles, de JL Beauvois , sur l'obéissance, parmi bien d'autres...

 

Le programme

20/05/2015 à 07:25  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 20 mai 2015.

Partenaires

Nos annonces