Zones sensibles : La situation scolaire s'est détériorée  

La publication du rapport 2015 de l'Observatoire national des zones urbaines sensibles apporte des éclairages nouveaux sur la scolarité en ZUS sur la période 2012-2013, première rentrée scolaire de F Hollande. Cette rentrée organisée par le gouvernement précédent, se traduit par une dégradation de la situation scolaire. PLus fondamentalement le diplôme protège moins du chômage en ZUS qu'ailleurs.

 

 Selon le rapport, la rentrée 2012-2013 a vu le ratio profs élèves reculer avec 1,2% d'élèves en plus et 0,8% d'enseignants en moins, dernier effet des suppressions de postes lancées par N Sarkozy. Le profil des enseignants en Zus s'est encore accentué : la part des professeurs débutants a encore progressé (31%).

 

Pour les résultats, le rapport souligne que "les lycéens issus de collèges en Zus s’orientent, deux ans après la 3e, beaucoup moins vers une filière générale en 1re (27,1 %) que ceux issus de collèges en dehors des Zus (40,4 %). C’est notamment sur la filière scientifique, a priori la plus sélective, que se trouvent les plus grands écarts d’orientation (8,2 points). À l’inverse, la filière professionnelle est plus suivie par les lycéens issus d’un collège en Zus (27,3 % en 1re professionnelle ou en 2e année de CAP) que ceux d’un collège hors Zus (20,5 %). Les taux de réussite au Bac sont en moyenne toujours inférieurs dans les établissements en Zus que dans les autres".

 

Les diplômes sont moins protecteurs. "Avec la crise, le taux d’emploi en Zus a fortement reculé entre 2007 et 2012, alors que dans le même temps il se maintenait dans le reste des agglomérations qui les abritent : l’écart entre Zus et unités urbaines a donc crû en cinq ans de 6,5 points chez les 15-64 ans. Ce décrochage accru des Zus est relativement limité chez les personnes d’un niveau d’études supérieur au Bac (augmentation de 1,6 point), notamment supérieur à Bac + 2 (+0,7 point), mais uniquement pour les hommes, les plus de 29 ans et les non immigrés. Pour les catégories les plus fragiles (femmes, jeunes et immigrés), qui ont plus de mal à entrer sur le marché du travail, l’écart entre Zus et unités urbaines environnantes s’est accru entre 2007 et 2012, même pour les plus diplômés".

 

Le rapport

 

 

Par fjarraud , le mercredi 20 mai 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces