Collège : L'intersyndicale prépare la riposte 

L'intersyndicale organisatrice de la grève du 19 mai se réunit le 21 mai pour décider des actions à mener suite à la publication par le gouvernement du décret et de l'arrêté sur la réforme du collège. Les premières déclarations montrent des divergences sur la conduite à tenir, alors que la droite se tient en embuscade. La ministre annonce la publication prochaine de la circulaire d'application.

 

Une provocation

 

 "Une provocation". Interrogée le 20 au matin par le Café pédagogique, Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes, dénonce la décision gouvernementale de publier le décret sur le collège alors que le 19 il disait que la ministre tenait sa porte ouverte. "Manuel Valls prend un grand risque : celui de la radicalisation car les enseignants sentent qu'ils sont méprisés".

 

Le 20, le Snes et le Snep ont publié un communiqué commun  où ils dénoncent le double langage de la ministre. " Elle accompagne cette publication de l’annonce d’un plan de formation continue de grande ampleur dont bénéficieraient les enseignants de collège. Nouvel effet d’annonce pour cacher la réalité puisqu’aucune mesure de financement d’un tel plan n’est envisagée", affirment les deux syndicats. "Nouvelle marque de mépris puisque sa réponse à l’expression des personnels en grève est ressentie comme « vous ne comprenez pas, je vais vous former… »".

 

Bloquer le brevet ou pas ?

 

Les deux syndicats "appellent tous les personnels qui refusent cette réforme à amplifier la mobilisation". Sur ITélé, F. Rolet se fait plus précise. " Si le gouvernement n'entend pas, il y aura grèves et manifestations à la rentrée".

 

Ces propos laissent entendre que le Snes n'appellerait pas à perturber le brevet. C'est l'enjeu principal de la rencontre de l'intersyndicale le 21 mai. Le Snalc appelle "au blocage des épreuves du brevet des collèges". Il nous avait dit le 19 vouloir déposer un préavis de grève pour les deux journées d'examen. "Nous irons jusqu'au bout", écrit le Snalc. FO annonce avoir déposé des préavis "à partir du 19 mai". Mais l'intersyndicale est-elle prête et capable d'empêcher le brevet ?

 

La circulaire d'application publiée rapidement

 

S'exprimant à l'Assemblée nationale le 20 mai, N Vallaud-Belkacem annonce la publication prochaine de la circulaire d'application de la réforme. " Je reçois les organisations syndicales pour que nous travaillions ensemble, en détail, sur une circulaire d’application qui sera adoptée dans les prochains jours et qui précisera l’accompagnement et la formation mis en œuvre pour que chacun des enseignants du collège soit en capacité, en 2016, de faire progresser chacun de ses élèves".

 

François Jarraud

 

 

 

Par fjarraud , le jeudi 21 mai 2015.

Commentaires

  • Michel MATEAU, le 21/05/2015 à 18:15

    Toujours la novlangue de bois syndicale : ne pas céder aux caprices syndicaux n’est pas signe que l’on tire les conséquences d’une très faible mobilisation. Pas du tout, c’est une « provocation », une PRO-VO-CA-TION.

  • thais8026, le 21/05/2015 à 16:06
    Je ne comprend pas cette peur sur le brevet. Cet examen n'a aucune valeur et peut être repassé l'année suivante sans que cela perturbe les études des candidats
    Donc s'il y a bien un examen que l'on peut perturber sans avoir mauvaise conscience, c'est bien celui-là
  • Viviane Micaud, le 21/05/2015 à 09:33
    Il faut reprendre les enjeux. C'est un non dit et tout le monde le sait. Aujourd'hui, à cause de l'organisation et des formes de contrôle à préparer pour le brevet, les profs sont dans l'impossibilité de faire progresser tous les élèves et ils sont quasiment obligés d'abandonner les plus faibles. Est-ce que c'est satisfaisant ? Nous savions bien que non.
    Regardons ce qui est prévu dans le détail pour se convaincre de ce qui va marcher ou non. Il y aura moins de connaissance à transmettre, mais plus d'attention à l'acquisition réelle des fondamentaux et la transmission de compétence autres.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces