"Nos futurs" : Quand les professeurs documentaliste animent le réseau d'établissements 

"Faire vivre le réseau c'est essentiel". On a rarement l'occasion de voir accorder autant d'importance au réseau d'établissement dans l'Education nationale. Pour les professeurs documentalistes des 13 lycées de l'enseignement agricole de Midi Pyrénées, le travail en réseau est un objectif prioritaire. Pour faire vivre le réseau elles ont monté un projet qui a engagé près de 300 élèves et une quarantaine de professeurs à propos de l'agriculture de demain.

 

Du travail sur document...

 

"Afficher une dynamique régionale, c'est important pour nous mais aussi pour nos établissements", nous dit Stéphanie Pestel, professeure documentaliste au lycée de Mirande et une des animatrices du projet "Nos futurs : quelle alimentation demain". De septembre à mars, 13 lycées agricoles de la région Midi-Pyrénées ont engagé 280 élèves dans un projet collectif sur l'avenir de l'alimentation.

 

Les professeurs documentalistes ont commencé par se mettre d'accord sur une dizaine de ressources  documentaires qui devraient obligatoirement être utilisées par les élèves. Dans chaque établissement on a ensuite choisi un thème et une classe, allant de la 4ème au BTS. Le thème choisi chaque équipe a défini le type de production, non scolaire, qu'il entend remettre, de la vidéo à l'affiche, avant de participer à une journée de restitution commune qui a eu lieu le 26 mars.

 

"Pour les élèves le projet a été l'occasion de travailler sur documents, sur la notion de document et de point de vue", nous dit S Pestel. "Il y a eu tout un travail sur le message porté par les documents, la validation de la source". Les élèves ont mobilisé des compétences de travail en équipe, des capacités artistiques et d'écriture. Ils ont choisi un message à faire passer.

 

A la mise en réseau...

 

Le concours a été l'occasion de travailler avec d'autres enseignants acr le thème, celui de l'alimentation de demain, est transdisciplinaire. "A Moissac par exemple, ils ont choisi un thème sur les légumes. La professeure documentaliste a travaillé avec le professeur d 'horticulture. Ici j'ai travaillé avec le professeur de français et celui d'arts plastiques. On a utilisé l'heure de documentation et les heures des autres disciplines. Les élèves ont été encadrés par trois professeurs". Au total 39 enseignants dans les 13 lycées ont participé au projet.

 

Cette mise en réseau des enseignants est bien au coeur du projet. Dans les établissements bien sur. Mais aussi au niveau régional. "Pour les professeurs documentaliste donner vie au réseau c'est essentiel", nous dit S Pestel. "Le réseau existe mais encore faut-il qu'il soit visible. Il nous booste". Le réseau est aussi une exigence fonctionnelle pour des établissements qui sont insérés dans la vie locale. "C'est aussi une dimension que la région apprécie. Ca nous permet d'avoir un financement plus facilement". Le professeur documentaliste est bien au coeur des établissements.

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

Le projet

 

 

 

Par fjarraud , le mercredi 03 juin 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces