Recrutement : Les points noirs persistent au primaire selon le Snuipp 

" Malgré les calculs enthousiastes de la ministre, la crise du recrutement est toujours là", explique le Snuipp. " Avec 18 592 candidats admissibles pour 11 728 postes ouverts, soit un taux de 1,59 admissibles par poste, il s’agit du taux le plus bas de ces dix dernières années, excepté en 2013 (1,46). On reste loin des taux des années 2000 à 2011 où il y avait plus de deux candidats admissibles pour un poste offert", dit-il. Certaines académies continuent à attirer de moisn en moins de candidats : Besançon, Caen, Clermont, Guyane, Lille, Martinique, Nancy, Paris, Strasbourg. "Surtout, les académies déjà en grandes difficultés ne sortent pas la tête de l’eau. C’est le cas d’Amiens qui reste avec un taux de 1,29 candidats admissibles pour un poste offert, Reims à 1,21, et Créteil à 1,05 c’est à dire moins qu’en 2014 et 2013", souligne le Snuipp.

 

Communiqué

Recrutement : Les curieux comptes du ministère


Par fjarraud , le lundi 08 juin 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces