Dictées quotidiennes : La ministre répond aux syndicats 

Dans des lettres identiques envoyées au Snuipp et au Se-Unsa, N Vallaud-Belkacem répond aux questions sur l'injonction de faire des dictées quotidiennes.  La ministre manifeste son " attachement à la liberté pédagogique des enseignants du premier degré, dont la rigueur et le professionnalisme sont reconnus par tous" même si elle précise que le programme de cycle 2 prévoit des "activités de lecture quotidiennes" et " de courtes et fréquentes dictées de syllabes ou de mots".

 

La lettre de la ministre


Par fjarraud , le lundi 28 septembre 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces