Louis Legrand, père du collège démocratique, est décédé 

C’est en plein débat sur la réforme du collège qu’est décédé Louis Legrand. Ancien professeur en sciences de l’éducation et directeur de l’INRP, l’ancêtre de l’IFé, Louis Legrand a rédigé en 1982 le rapport « Pour un collège démocratique » qui n’est pas sana rapports avec la réforme actuelle. Sept ans après la réforme Haby qui avait créé le collège unique, Louis Legrand posait la question des limites apportées à la démocratisation du collège.

 

Il proposait une meilleure articulation entre l’école et le collège, la suppression de l’orientation à la fin de la 5ème, la création de groupes de niveau permettant une autre répartition des élèves selon les disciplines, le tutorat, une évaluation formative, l’attribution quasi automatique du brevet, la pédagogie d eprojet, toutes idées qui ont traversé les années. L Legrand allait plus loin jusqu’à proposer une unification des statuts des enseignants.

 

« Avec la « pédagogie de l’étonnement », il touchait au cœur de ce qui fait le désir d’apprendre ; avec la « pédagogie fonctionnelle », il nous donnait les moyens concrets pour structurer l’enseignement ; avec la « pédagogie différenciée », il ouvrait des perspectives pour une démocratisation authentique de la réussite scolaire. Tout cela faisait sens et donnait à la pensée et à la figure de Louis une stature remarquable », devait déclarer le 23 octobre Philippe Meirieu à l’occasion des obsèques de L Legrand.

 

Le texte de P Meirieu

Sur le rapport Legrand

 

Par fjarraud , le vendredi 23 octobre 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces