Un enseignant agressé dans son école à Aubervilliers 

Daesh avait prévenu dans son mensuel de novembre qu'il attaquerait les écoles. La promesse a-t-elle été tenue ? Le 14 décembre à l'école maternelle J Perrin d'Aubervilliers, à 7h10, un homme habillé en peintre pénètre dans l'école et surprend un enseignant seul en train de préparer sa classe. Il s'empare d'une paire de ciseaux et d'un cutter présents dans la salle de classe et porte deux coups au flanc et à la gorge. L'homme annonce : "C'est Daesh, c'est un avertissement". Il s'enfuit à pied.

 

L'enseignant est légèrement blessé. L'école est fermée pour la journée et des mesures sont prises dans les écoles de ce quartier populaire. Le parquet antiterroriste enquête.

 

La ministre, N Vallaud Belkacem, s'est rendue sur place. "Nous allons faire en sorte...  de renforcer la sécurité dans cet établissement scolaire et dans les établissements environnants",a déclaré la ministre à Reuters. "Oui l'école se sent menacée, les enseignants nous l'ont dit, et nous devons être là". La ministre a annoncé un plan pour former les enseignants aux premiers secours.

 

Depuis le 13 novembre de nouvelles mesures de sécurité sont mises en place dans les écoles et établissements scolaires, notamment le filtrage des entrées. Mais à 7 h , l'enseignant était seul dans l'école avec un surveillant. Les écoles doivent notamment mettre au point un Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) et organiser deux exercices d'évacuation et confinement d'ici les vacances.

 

Dépêche Reuter

Les mesures de sécurité posent problème

 


Par fjarraud , le lundi 14 décembre 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces