8ème FEI : Du numérique pour la GS de maternelle 

A quoi peut bien servir un blog de classe et un TBI en maternelle ? Pour Pierre Charles, professeur en GS / CP et directeur de l'école de Mirabel, dans le Tarn et Garonne, ka question ne se pose pas. Depuis 2007 il a développé un blog où on retrouve ses activités de classe et qui alimente un TBI. Dans ce petit bourg, c'est l'outil numérique qui cimente le travail en classe et qui fait lien avec les parents.

 

Vous avez développé le blog 123soleil pour votre classe. On trouve énormément de choses dessus, des interventions orales d'enfants, des animations, des documents de classe.. Comment réalisez vous ces documents ?

 

 J'utilise le blog « 123soleil » depuis 2007. Il contient actuellement plus de 5 000 articles et s'enrichit chaque jour de tout ce que nous faisons en classe. Je travaille exclusivement avec un TBI. Je construis régulièrement des scénarios sous Starboard (logiciel associé à mon TBI) que je fais évoluer au fil des ans car je ne supporte pas la routine ! Tous mes scénarios sont pris en capture d'écran puis diffusés sur le blog.

 

Le TBI permet aux élèves de manipuler sans complexe les scénarios, l'erreur n'est pas figée. Il permet de manipuler une infinité d'images, d'étiquettes ou textes de toutes tailles, de les déplacer, regrouper ou découper. Ces possibilités permettent d'enrichir les phases de découverte ou de pratique en stimulant l’intérêt les élèves. Toutes les applications LearningApps (+ de 210) sont créées par mes soins en relation avec les images qui me servent (phonologie, mathématiques...)

 

Comment le blog appuie t il la classe ? Par exemple les récits oraux des enfants a quoi servent ils ?

 

Le blog est central dans la mesure ou il est une archive des activités de la classe. Tout y est quasiment présenté. Les élèves GS et CP s'y rendent souvent pendant la classe (pièce jouxtant la salle de classe équipée de 5 ordinateurs.

 

Les récits des élèves ont plusieurs intérêts. D'abord ils permettent de faire travailler la mémoire : "qui se rappelle du titre de l'histoire de... ? ". Ensuite il y a tout le travail sur l'expression orale. Elle est travaillée. On peut ensuite se réécouter, entendre ses erreurs afin de se corriger. La cohérence imposée entre le propos et l'intention (d'où un titre demandé dès le rituel) permet de structurer sa pensée.

 

Enfin les récits servent de base à la production d'écrits quotidiens. Ils alimentent nos " kidikoi" qui sont distribués chaque vendredi et qui seront relus à chaque nouvelle écriture dans la semaine. En fin de semaine ils sont présentés aux parents. Ils sont aussi collés vers l'extérieur côté cour sur les baies vitrées de la classe afin de permettre à tous les élèves de l'école de les lire. Cet endroit devient un lieu de lecture fréquenté pendant les récréations.

 

Les notions essentielles comme la ponctuation, les marques du pluriel et du féminin, et même les accords avec les verbes être et avoir sont implicitement posés. On produit de vrais textes à partir des propos des enfants. C'est chronophage mais cela en vaut largement la peine. On apprend ainsi conjointement à lire et à écrire grâce à l'oral. J'ajoute que le passage de l'oral à l'écrit impose des changements et des contraintes qui structurent la nature de l'écrit. On n'écrit pas comme on parle !

 

Comment le blog peut-il appuyer l'apprentissage de la lecture et de l'écriture ?

 

 Le blog diffuse et présente nos travaux, les photos, enregistrements audios et copies d'écrans des scénarios Starboard, liens vers mes applications LearningApps ou des sites choisis... Les parents s'appuient dessus pour suivre les avancées de la classe. Il est source de discussions entre parent et enfant en dehors de l'école. Chaque enfant a sa page dédiée.

 

Il est ainsi une mémoire des acquisitions, une sorte de cahier journal d'enseignant mais vu par les élèves. Le blog est une vitrine, mais pas seulement. Il appuie l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

 

Est-il utile à l'apprentissage du  vivre ensemble ?

 

Vivre ensemble à l'école demande de partager l'espace et la parole, d'exposer ses opinions de manière citoyenne, d'écouter ses pairs afin de confronter leurs propos à ses propres avis. Cet apprentissage se fait naturellement dans ma classe au travers des activités d'échanges, de confrontation et de partage que je propose. En GS/CP à Mirabel, l'oral prend une place importante. L'audace d'une simple prise de parole en groupe permet  l'enrichissement du vocabulaire et la sociabilisation.

 

Est-il aussi utilisé avec les parents ?

 

Le blog est suivi par les parents de l'école. Mais les parents ne sont pas dans la dynamique de la classe. Ils en sont des utilisateurs, souvent réguliers, toujours très satisfaits et respectueux de mes pratiques professionnelles.

 

Propos recueillis par F Jarraud

 

Blog de classe

Symbaloo général

Présentation de l'école

 

 

Par fjarraud , le mercredi 16 décembre 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces