Bilangues : Pour l'Adeaf il n'y a pas le compte 

" Si nous ne pouvons que nous réjouir de ce que le ministère ait enfin pris conscience du problème, un oeil sur la carte de France des bilangues confirme les craintes qui nous étaient remontées des différentes régions ... : fini l’égalité de traitement des élèves sur tout le territoire", écrit l'Adeaf, association des professeurs d'allemand . "A Paris, par exemple, 100% des bilangues maintenues, à Marseille 90% maintenues mais sans dotation dans les DGH des établissements, à Montpellier 80% maintenues avec une dotation de deux heures pour la sixième, à Lyon près de 70% des bilangues supprimées, à Lille moins 59%, à Grenoble moins 70%...."

 

L'association souligne aussi que les horaires ne sont pas les mêmes et qu'ils sont inférieurs, ce qui menace les postes. " Beaucoup de professeurs d’allemand en collège seront donc en sous service ou en carte scolaire l’an prochain et nos collègues de lycée, dont une partie complétait leur service en collège, sont eux aussi extrêmement inquiets, tant pour leurs postes que pour l’avenir de l’abibac et de l’euro en lycée".

 

Adeaf

 

 

Par fjarraud , le mardi 26 janvier 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces