Sarkozy : Quel projet pour l'Ecole ? 

A un an des élections présidentielles, Nicolas Sarkozy publie un livre de campagne où il présente une analyse de son premier quinquennat et des propositions pour un éventuel second mandat. Que propose-t-il pour l'Ecole ?

 

Intitulé "La France pour la vie", le livre de campagne de Nicolas Sarkozy traite pourtant surtout d'un autre sujet, plus précieux aux yeux de l'auteur : N. Sarkozy lui-même. C'est ce qui frappe d'abord le lecteur. Il est davantage question de lui, ses erreurs, ses décisions, son courage politique, que du pays.

 

Une France chrétienne

 

Mais de page en page, N Sarkozy dessine un sorte de programme pour un second mandat.  L'Education y tient exactement la dernière place : c'ets tout à la fin du livre (page 247 dans un livre qui en compte 260) que le sujet est abordé.

 

Avant, N Sarkozy consacre de longs passages à des sujets qu'il juge plus prioritaires et en premier lieu l'identité nationale. N Sarkozy défend la laïcité en promettant d'interdire les menus spéciaux à la cantine "car la dérive serait sans fin". Mais ça ne l'empêche pas de dire que l'identité de la France est chrétienne. N Sarkozy ne met d'ailleurs pas toutes les religions à égalité. "Il me semble injuste qu'il soit fait un amalgame entre toutes les religions", explique-t-il. Le christianisme d'Orient, le catholicisme, le protestantisme, le judaïsme ne posent aucun problème. Le problème c'est la religion qui manque...

 

Le candidat à la primaire à droite évoque dès les premières pages "un nouvel ordre républicain" qu'accompagne un nouvel ordre social. Car N Sarkozy ne fait pas mystère de ses intentions de modifier les choses. "La question ne sera pas d'organiser le dialogue fut-il social", écrit-il, "mais de mettre en oeuvre une action vigoureuse".

 

Le candidat président veut en finir avec les corps intermédiaires, devenus "un problème" et particulièrement régler des comptes avec les fonctionnaires.  N Sarkozy promet 100 milliards d'économie et le rétablissement de la règle d'un fonctionnaire embauché pour deux qui partent à la retraite. Il veut aussi revenir sur le statut des fonctionnaires, notamment l'emploi à vie.

 

L'Ecole le pire échec de la république

 

L'ouvrage se termine donc sur l'Ecole , "de tous les échecs de la république.. l'éducation nationale est le plus choquant, le plus lourd de conséquences", écrit-il. Le programme du candidat Sarkozy ressemble comme deux gouttes d'eau à celui du président Sarkozy : augmenter de 25% le temps de travail des enseignants , y compris les heures de cours. Et les revaloriser de 20% , une promesse difficilement compatible avec les 100 milliards d'économie... Le candidat veut aussi "rétablir l'autorité" en commençant par celle du chef d'établissement et plus d'autonomie aux établissements.

 

La médiocrité du chapitre sur l'Ecole , son incohérence avec la politique envers les fonctionnaires en général, signent un livre qui manque d'analyse. On pourrait attendre d'un candidat à la présidentielle qu'il ait une connaissance des dossiers aussi bien économiques que sociaux ou internationaux. L'ouvrage se clôt comme il s'est ouvert : sur les sentiments de l'auteur, notamment la peur du vide quand on quitte la fonction de président...

 

François Jarraud

N Sarkozy, La France pour la vie, Plon.

 

L'offensive de Juppé sur l'école

 

 

 

Par fjarraud , le mardi 02 février 2016.

Commentaires

  • Pitchounot, le 24/08/2016 à 09:15
    Je pense que les enseignants qui bossent en lycée pro ou en zone difficile, ou les profs d'ecole apprécieront peut-être moins cela.
  • kiddy, le 02/02/2016 à 09:07
    "augmenter de 25% le temps de travail des enseignants , y compris les heures de cours. Et les revaloriser de 20%"

    pas pire que la politique du PS (qui n'a de socialiste que le nom), au moins on a l'espoir d'être augmenté un jour...
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces