En littérature aussi, le masculin l’emporte sur le féminin ? 

Le français véhiculerait-il la domination masculine ? On sait combien la langue diffuse des « règles », c’est-à-dire des constructions de la réalité, selon lesquelles « le masculin l’emporte sur le féminin ».  La littérature telle qu’on l’enseigne est aussi très majoritairement celle des hommes. Une pétition en ligne a ainsi été lancée par Françoise Cahen : « Depuis 20 ans que j’enseigne au lycée, pas une auteure femme n’a été au programme de littérature en terminale L. Je ne demande pas la parité. Mais qu’il y ait au moins UNE femme en 20 ans, ce ne serait pas complètement fou, non ??! Pour un type de classe composé en majorité de filles et des profs qui sont majoritairement des femmes, quel message subliminal veut-on nous faire passer ? » Une question suffisamment importante pour qu’en 1ère aussi chacun tente un rééquilibrage de son « « descriptif » pour le bac …

 

Sur le blog de Françoise Cahen

Dans le Café

 

Par fjarraud , le lundi 02 mai 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces