Sylvie Van Lint : Jeu et compétences scolaires 

Le jeu peut-il aider à l'acquisition de compétences à l'école maternelle ou élémentaire ? Institutrice et formatrice en Belgique, spécialiste du jeu, Sylvie Van Lint publie un petit livre qui fait réfléchir à ce qu'est la mobilisation par le jeu et aux postures que les enseignants peuvent choisir pour accompagner cet apprentissage particulier.

 

Pourquoi jeu et acquisition de compétences vont-ils ensemble ?

 

 Le jeu ne permet pas d'apprendre une compétence en elle-même. Mais il permet une certaine mobilisation de l'enfant.

 

J'emploie le jeu par exemple pour expliquer le processus de mobilisation des compétences. L'élève doit choisir dans sa tête  quels processus peuvent être utiles pour résoudre un élément demandé. C'est exactement l'attitude du joueur.  C'est en montrant le parallèle entre ces deux attitudes que l'essaie de faire comprendre le processus de mobilisation et de l'utiliser avec des enfants dans un jeu.

 

Un exemple ?

 

Par exemple le jeu "la bataille des mots" , utilisé en maternelle, où l'enfant doit élaborer une stratégie. Dans ce jeu où les enfants apprennent à syllaber un discours, c'est celui qui trouve le mot le plus long qui gagne. Il ya toujours un enfant qui trouve un mot inconnu des autres ou qui renvoie à la règle.

 

Je me souvient par exemple d'un enfant qui avait nommé "mistigri" un chat, ce mot étant plus long que "chat". L'enfant s'est mobilisé pour trouver ce mot et ensuite formaliser son action.

 

Pourquoi la mobilisation est-elle importante ?

 

 C'est elle qui permet l'acquisition des compétences et pas seulement l'apprentissage par coeur de connaissances. Si on veut aller plus loin que des savoir morts, de la culture confite, il faut que  l'enfant s'approprie les connaissances et compétences. Pour cela il faut un apprentissage qui permette aussi de savoir ce qu'on fait à l'école. Tout ce petit livre veut apprendre cette mobilisation.

 

Quelle posture le maitre doit-il prendre pour favoriser la mobilisation ?

 

Dans le livre j'en présente plusieurs. Mais pour l'apprentissage de la mobilisation où un élève doit élaborer il faut une posture de confrontation. L'enseignant doit permettre à l'enfant de mettre des mots sur ce qu'il fait et d'argumenter sa proposition.

 

Propos recueillis par F Jarraud

Van Lint Sylvie , Jeu et compétences scolaires, De Boeck éditeur, Ean : 9782804195304

 

 

Par fjarraud , le mercredi 16 novembre 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces