Professeurs documentalistes : Le projet de circulaire de mission 

Dévoilé par le Snes, le projet de la circulaire de mission des professeurs documentalistes, en discussion entre les syndicats et le ministère, prévoit d'organiser les  missions autour de 3 axes.

 

Le premier axe serait de faire du professeur documentaliste le "maître d’oeuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias". Selon le texte, "la mission du professeur documentaliste est pédagogique et éducative. Par son expertise dans le champ des Sciences de l’Information et de la Communication, il contribue aux enseignements et dispositifs permettant l’acquisition d’une culture et d’une maîtrise de l’information par tous les élèves. En diversifiant les ressources, les méthodes et les outils, il contribue au développement de l’esprit critique face aux sources de connaissance et d’information en prenant en compte l’évolution des pratiques informationnelles des élèves et en inscrivant son action dans le cadre de l’éducation aux médias et à l’information". Dans cette partie, le projet de texte reconnait que "le professeur documentaliste peut intervenir seul auprès des élèves dans les activités de médiation documentaire et dans des formations, des activités pédagogiques et des activités d’enseignement, ainsi que, ou dans le cadre de co-enseignements, notamment pour que les apprentissages prennent en compte l'éducation aux médias et à l'information'.

 

La seconde mission, la plus développée dans le texte, c'est " le professeur documentaliste concepteur et maître d'oeuvre de la politique documentaire de l’établissement". " Le professeur documentaliste élabore une politique documentaire qu’il propose au chef d’établissement et participe, après validation par le conseil d'administration, à sa mise en oeuvre dans l’établissement... La politique documentaire, comprend la définition des modalités de la formation des élèves, le recensement et l’analyse de leurs besoins et de ceux des enseignants en matière d’information et de documentation, la définition et la gestion des ressources physiques et numériques pour l’établissement ainsi que le choix des modalités d’accès à ces ressources au CDI, dans l’établissement, à la maison et en mobilité".

 

Le 3ème axe concerne "l'ouverture culturelle de l'établissement". " Dans le cadre du projet d’établissement, et sous l’autorité du chef d’établissement, le professeur documentaliste prend des initiatives pour ouvrir l'établissement scolaire sur l'environnement éducatif, culturel et professionnel, local et régional voire national et international". Point important, le texte reconnait que "à ce titre, il peut exercer les missions de référent culture".

 

Pour le Snes, " l’axe 1 définissant le rôle pédagogique omet ainsi la mission d’enseignement et cantonne le rôle pédagogique du professeur documentaliste à une « contribution », une « médiation documentaire » voire une ingénierie pédagogique... Le Ministère, par sa définition du rôle pédagogique du professeur documentaliste, persiste à récuser la mission d’enseignement de celui-ci, niant ainsi par la même occasion l’existence de contenus spécifiques en Information-Documentation au profit d’une Education aux médias et à l’Information (EMI) fourre-tout".

 

Le projet de texte

Analyse du Snes

 

Par fjarraud , le vendredi 18 novembre 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces