Hamon promet de réduire le nombre d 'élèves par classe en cycle 2 

" Je veux limiter le nombre d'élèves par classe dans le cycle 2 (CP, CE1, CE2) à 25, en valeur absolue, et non pas en moyenne. Aucune classe au-dessus de 25 élèves dans le cycle 2. Et j'irai même plus loin pour les DOM, des REP et REP+ et territoires ruraux qui apparaissent le plus en difficulté. Je proposerai 20 élèves maximum, ce qui permettra de faire une vraie différence avec ce qui relève de l'éducation prioritaire". Selon l'AFP, le candidat à la primaire de la gauche, ancien ministre de l'éducation nationale, promet de créer 37 000 nouveaux postes d'enseignants. 20 000 postes permettront d'atteindre l'objectif de 25 élèves maximum en cycle 2 et 20 en éducation prioritaire. 15 000 postes seraient créés pour permettre le déploiement de la formation continue et 2 000 pour regonfler les rangs des remplaçants. Chaque enseignant aurait droit à 3 à 10 jours de formation par an. B Hamon veut aussi s'impliquer sur le terrain de la mixité sociale. " Il faudra revoir la sectorisation, qui relève des collectivités, de façon à ce que les bassins sur lesquels les recrutements s'opèrent soient beaucoup plus mixtes socialement qu'ils ne le sont aujourd'hui. Et revoir aussi l'affectation des élèves de façon à ce qu'ils puissent formuler plusieurs choix, et ensuite l'Etat distribue les élèves en fonction d'un objectif de mixité sociale". Il a écarté toute contrainte sur l'enseignement privé mais souhaite un "dialogue" avec lui.

 

Dépêche AFP

 

Par fjarraud , le mercredi 11 janvier 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Absentéisme scolaire : Une mère condamnée à la prison avec sursis
- Et pour les parents d'enfants porteurs de handicap refusés à l'école on met qui en prison ? Le Président de la république, la Ministre, le Président de la CDPAH, le Recteur, l'Inspecteur d'Académie... Allez pas de détail tou le monde ! ...
PY Duwoye : Pour une nouvelle alliance avec les collectivité territoriales
- Le transfert aux Régions du pilotage des lycées professionnels est une question politique. Je pense que le risque de "déclassement" dans l'esprit des parents et des élèves est fort. S'il était néanmoins décidé, il n'est crédible, à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces