Compte personnel d'activité pour les fonctionnaires 

Présentée au conseil des ministres du 18 janvier, la création d'un compte personnel d'activité pour les fonctionnaires aura un impact sur leur formation et leur droit à la santé. " Le CPA des agents publics comprend le compte personnel de formation (CPF), qui se substitue au droit individuel à la formation (DIF), et le compte d’engagement citoyen (CEC)", indique le compte rendu du conseil.

 

 Le CPF permet d’obtenir 24 heures de formation par an, dans la limite de 150 heures. Ce crédit d’heures est majoré pour les agents de catégorie C dépourvus de qualification (48 heures par an dans la limite de 400 heures). Il ouvre droit au financement d’un nombre accru de formations, en fonction du projet professionnel de l’agent. Le CEC permet d’obtenir des droits à formation supplémentaires en reconnaissance des activités citoyennes exercées par l’agent, à raison de 20 heures par an dans la limite de 60 heures.

 

Le CPA a aussi un volet santé. L’ordonnance simplifie et améliore l’accès au temps partiel thérapeutique en supprimant la condition de six mois d’arrêt maladie continu avant l’ouverture du droit. Elle permet de mieux accompagner les fonctionnaires qui, en raison de leur état de santé, doivent changer de poste de travail. Elle crée une période de préparation au reclassement pour raison de santé d’un durée maximale d’un an permettant d’accompagner l’agent vers un nouveau poste de travail.

 

Compte rendu du conseil

 

Par fjarraud , le jeudi 19 janvier 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces