Printemps 2017 : quand la poésie abat les murs de l’Ecole 

Du 4 au 19 mars, le 19ème Printemps des poètes veut à nouveau sensibiliser à la poésie pour élargir bien des horizons. Pour s’ouvrir à la poésie africaine francophone, thème central de l’édition 2017. Pour mener des actions variées, dans et hors de nombreux établissements scolaires. Par exemple, le 4 mars, les lycéens d’i-voix, qui explorent chaque année sur leur blog une dizaine de recueils de poésie contemporaine par la publication d’articles créatifs, ont conçu et animé en direct une émission de radio locale à Brest. Le 7 mars à Cenon, les élèves du Lycée des Métiers La Morlette. viennent slamer à la médiathèque. A Boudes, les écoliers vont installer leurs créations dans tout le village, sur les arbres ou la fontaine, puis mener une déambulation poétique à travers le fort. Le GEP de l’académie de Versailles propose des défis poétiques sur Twitter tout au long de la semaine du 13 au 17 mars. A Landerneau, 4 classes de 2nde élaborent un sentier poétique numérique : il s'agit d'inviter les élèves à une rêverie littéraire sur 10 noms de lieux, des QR codes seront disposés le long d’une promenade urbaine pour accéder à leurs créations..

                                                    

Sur le blog i-voix

Du slam à Cenon

Défis poétiques du GEP Versailles

Déambulation à Boudes

Le sentier poétique numérique à Landerneau

Le site du Printemps des Poètes

Actions pédagogiques sur Eduscol

Ressources via Canope

 

Par fjarraud , le lundi 06 mars 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Absentéisme scolaire : Une mère condamnée à la prison avec sursis
- Et pour les parents d'enfants porteurs de handicap refusés à l'école on met qui en prison ? Le Président de la république, la Ministre, le Président de la CDPAH, le Recteur, l'Inspecteur d'Académie... Allez pas de détail tou le monde ! ...
PY Duwoye : Pour une nouvelle alliance avec les collectivité territoriales
- Le transfert aux Régions du pilotage des lycées professionnels est une question politique. Je pense que le risque de "déclassement" dans l'esprit des parents et des élèves est fort. S'il était néanmoins décidé, il n'est crédible, à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces