Jacques Bernardin (GFEN) : Maintenir vivant l'objectif de démocratisation de l'Ecole 

" Sur la question éducative, un certain nombre de choses sont allées dans le bon sens". A l'occasion des 10èmes Rencontres du GFEN Jacques bernardin, président du GFEN, fait le point sur le rapport entre valeurs et pratiques de l'Ecole mais aussi sur le quinquennat qui s'achève.

 

Le thème des Rencontres 2017 est "les valeurs à l'épreuve des pratiques. Pourquoi ce choix ?

 

 La période est propice à interroger les réalités éducatives. L'Ecole porte la promesse de la scolarisation et de  la réussite de tous mais est loin d'avoir atteint ces objectifs. Il faut voir plus clair sur ce qui pourrait être réaménagé dans ce système scolaire qui enraye mal les inégalités d'origine sociale et, par son organisation et ses pratiques, ne parvient pas à enrayer la discrimination devant l'accès au savoir.

 

On sent que l'école est tiraillée entre sa tension vers la démocratisation et sa fonction de tri.  Il y a une nécessité à travailler à modifier la donne en terme de façon de penser , de conduire les apprentissages. Jusque  à on est plutôt du coté des solutions qui , au nom de la faiblesse présupposée des élèves, opère une différenciation qui a des effets discriminatoires.

 

Comment lors des Rencontres, les ateliers de pratiques vont s'emparer de ces questions ?

 

Comment dans le choix des objets de travail, des valeurs comme la laïcité ou la colonisation, par exemple, ont place à l'école ? On interrogera les façons de conduire les apprentissages. Sont-ils toujours propices à instaurer de l'égalité et de la compréhension pour tous les élèves, de promouvoir de la coopération, de mettre en oeuvre les valeurs qui sont au fronton de toutes les mairies.

 

Vous êtes inquiet pour le maintien de ces valeurs en ce moment ?

 

Les projets électoraux sont divers avec souvent des retours très nostalgiques à un ordre ancien peu viable et qui ne ferait qu'accroitre les discriminations. On essaie de maintenir vivant cet objectif de démocratisation de l'Ecole.

 

Quel bilan faites vous du quinquennat ?

 

Sur la question éducative, un certain nombre de choses sont allées dans le bon sens. Je pense au travail sur le décrochage scolaire ou sur l'éducation prioritaire qui me semble propédeutique de ce qui pourrait être un changement élargi à l'ensemble du système éducatif. On commence à voir les effets en moyens, en postes d'accompagnement et en transformation pédagogique. Cet effort mériterait d'être poursuivi.

 

Le GFEN sort renforcé du quinquennat ?

 

On a le bonheur de voir certaines pistes de travail qui sont les notres promues. Ca nous semble une bonne chose qu'on se préoccupe des acquis des mouvements pédagogiques pour avancer dans cette transformation de l'Ecole.

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 27 mars 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces