L'échec des concours réservés  

Censés permettre l'intégration des enseignants contractuels, les concours réservés affichent des taux records d'échec. Pour le Snes c'est le dispositif Sauvadet qui ne fonctionne pas et qu'il faut revoir.

 

Les résultats des concours réservés  prévus pour résorber l'auxiliariat chez les enseignants sont maintenant presque tous connus. 2250 postes sont proposés en 2017 mais il est clair que moins de la moitié seront attribués.

 

Ainsi au Capes réservé, on ne compte que 54 admis pour les 140 postes offerts en lettres modernes. En maths c'est pire :64 admis pour 170 postes. En anglais on ne compte que 41 admis pour 155 postes, 31 en espagnol sur 94. En documentation, où 93 postes sont proposés il n'y a que 42 admis. Seule l'EPS fait le plein avec 94 admis pour 94 postes.

 

Ce n'est pas mieux pour l'examen professionnalisé des PLP , une filière où les contractuels sont particulièrement nombreux. En lettres histoire-géo il n'y a que 31 admis sur 60 postes. En maths c'est 21 sur 51. En biotechnologie 100 postes sont offerts mais seulement 34 pourvus. En arts c'est 15 pour 52 postes proposés.

 

Pour le Snes, c'st le dispositif Sauvadet qui est fautif. Le Snes dénonce "les conditions toujours trop restrictives pour entrer dans le dispositif Sauvadet qui ont entraîné la radiation de 800 candidats pour non éligibilité, ainsi que l’insuffisance de la préparation aux épreuves, faute de moyens alloués à cette formation".

 

Le Snes demande "un vrai plan de titularisation comprenant des dispositions particulières pour la titularisation des CDI et des CDD les plus vieux et l'accès aux concours réservés sur la base d'un seul  critère : 4 années d'ancienneté à la date de clôture des inscriptions".

 

Résultats capes réservé

Résultats examen PLP

Communiqué Snes

 

 

Par fjarraud , le jeudi 06 avril 2017.

Commentaires

  • thais8026, le 06/04/2017 à 14:50
    Mais il faut arrêter, titulariser d'office mais ça ne va pas !!!
    Je fais la préparation au CAPES interne de maths, et bien si un candidat ne l'a pas franchement c'est qu'il n'est vraiment pas bon.
    Pour info le CAPES interne de maths est composé d'un dossier sur un thème choisi par le candidat sur le niveau collège ou lycée choisi par le candidat qu'il fait chez lui avec toute l'aide de ses collègues.
    S'il est admissible sur ce dossier il passe un oral sur le niveau collège ou lycée qu'il choisit. Autrement dit, le candidat, qui n'a pas forcément un diplôme universitaire de maths, peut avoir un CAPES de mathématiques sans jamais avoir été évaluer sur le niveau lycée. Et après il pourra aller enseigner en lycée.
    Je suis contre la titularisation d'office parce que :
    - notre statut est protégé par ce concours
    - même si un contractuel enseigne depuis des années, s'il n'a pas ce minimum de concours c'est qu'il n'a pas le niveau disciplinaire et/ou didactique alors pourquoi l'embaucher à vie.
    - généralement ils sont titularisés sur poste donc un titulaire, qui a passé et obtenu le concours, ne peut plus demander le poste dans l'établissement.

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Les parents : Acteurs, consommateurs ou gêneurs ?
- Bonjour, L'implication des parents est indispensable, et disons-le, au quotidien elle est ... trèèèès insuffisante. Le travail de l'enfant, et son corollaire le contrôle des parents, est un vrai problème. De plus, la FCPE qui a été trèèèès...
La vidéo pour évaluer les enseignants au primaire
- Bonjourmetci pour vos articles et les liens toujours interessantsconcernant cet article, pourquoi parlez vous de pratique à haut risque?merciDe : fjarraudPublié : mercredi 19 avril 2017 07:34Objet : La vidéo pour évaluer les enseignants au primaire
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces