Nicolas François : Une webradio pour l'histoire-géo 

Le premier Festival des radios scolaires organisé par l'académie de Versailles s'est déroulé le 31 mars. Huit classes se sont affrontées sur des thématiques d'histoire-géographie. Nicolas François, professeur à Andresy (78) explique pourquoi il s'est lancé dans cette aventure interdisciplinaire et pourquoi il rêve de continuer à s'appuyer sur cet outil.

 

Huit classes, 3 disciplines, un festival

 

 Huit classes de l'académie de Versailles pour toute une après-midi de radio en histoire-géographie, le pari de Geoffrey Gekiere a été tenu. Les élèves ont réalisé des émissions d'une dizaine de minutes sur des thèmes d'histoire-géographie et d'EMC : les droits des femmes, le changement climatique en France, la montée des populismes en Europe, les élections présidentielles dans ma ville etc.

 

Parmi elles, une classe de 4ème du collège Saint Exupéry d'Andrésy (78), emmenée par Nicolas François, professeur d'histoire-géographie, Bénédicte Hugède, professeure de français et Béatrice Teyssier, professeure documentaliste. Nicolas François revient sur cette expérience.

 

Une technique à maitriser

 

"Depuis 2 ou 3 ans j'avais envie d'essayer la radio scolaire pour laquelle une formation est proposée dans l'académie de Versailles. Il y a du travail à faire en éducation aux médias et à l'information avec nos élèves. Mais je ne me serai pas lancé sans être sur de maitriser la technique".

 

La "technique" c'est la mallette webradio prêtée par le pole médiatique de l'académie qui contient tout le matériel d'enregistrement et de montage pour les émissions. Empruntée en février elle a été utilisée bien au delà du festival en français et histoire-géo. "De la webradio j'en ai fait dans toutes mes classes", explique Nicolas François avant de revenir  sur son expérience du Festival avec une quatrième.

 

Un travail sur des thèmes d'histoire-géo

 

 Comment réalise-t-on une émission avec les élèves ? "On travaille à trois enseignants", explique N François, "en l'occurrence mes collègues de français et de documentation. Quinze jours avant le festival, nous avons eu comme thème "la mondialisation du sport". Le sujet a été découpé avec les élèves en sous thèmes travaillés chacun par un groupe". En l'occurrence les élèves ont travaillé sur une star du football, les Jeux olympique comme événement mondialisé, les dérives comme la corruption et le dopage, la diffusion du sport dans le monde.

 

Chaque groupe réunit en mini salle de rédaction un rédacteur en chef, des journalistes et des techniciens chargés de réaliser l'émission. Les professeurs ont aussi un rôle à jouer : vérifier le contenu et l'alimenter en histoire-géo, aider à la qualité de la rédaction   en français, appuyer les élèves dans leur recherche documentaire pour la professeure documentaliste.

 

Développer des compétences tranversales

 

En quoi l'émission de webradio aide-t-elle l'enseignement d'histoire-géographie ? "Les élèves sont très partants", répond N François. "Ils sont attirés par le matériel de la radio". Les sujets renvoient bien sur au programme et de nombreuses compétences sont réutilisées en histoire-géographie.

 

"Mais ce sont surtout des compétences transversales qui sont travaillées", explique N François. "Les élèves apprennent à collaborer, à s'écouter et à travailler réellement en groupe.  Dans un travail de groupe classique il y a toujours des  élèves qui se laissent porter par le groupe. Pour réaliser l'émission de webradio, chaque élève a un rôle. S'il n'est pas prêt à l'instant x l'émission ne peut pas avoir lieu. La webradio exige donc un réel travail de groupe. D'ailleurs tous les groupes n'y arrivent pas".

 

Redonner envie de travailler

 

L'histoire-géographie et l'EMC s'y retrouvent à travers les thèmes traités et tout le travail sur les sources qui est réalisé avec la professeure documentaliste.

 

Et le professeur d'histoire-géographie qu'apprend-il ? "J'ai envie de le refaire", dit tout de suite N François. "On va regretter la mallette webradio et le studio installé au CDI. La webradio installe une bonne ambiance de travail avec un changement d'attitude même chez des élèves en difficulté.

 

Au collège Saint-Exupéry, on rêve d'acheter le matériel une bonne fois pour toute.

 

François Jarraud

 

Le festival

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 07 avril 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces