Offensive Macron vers les enseignants 

 Dans une lettre ouverte adressée aux enseignants, le candidat à l'élection présidentielle promet "un renforcement des moyens de l'Education nationale qui sera une priorité". Le candidat rappelle ses deux mesures phares. D'abord la possibilité offerte à tous les enseignants de suivre 3 journées de formation continue par an, une formation "organisée autour des besoins identifiés dans vos salles de classe". Ensuite l'appui à l'éducation prioritaire avec la limitation des CP etCE1 à 12 élèves par classe et l'octroi d'une prime supplémentaire de 3000 € nets annuels aux enseignants des Rep+. Cela devrait permettre de ne plus affecter systématiquement des débutants en Rep+. E Macron promet également d'augmenter le nombre des AVS. L'ensemble de ces mesures représente un volume important d'emplois E Macron avait annoncé la création de 4000 postes pour couvrir partiellement la réduction du nombre d'élèves en CP Ce1 des rep. La généralisation de la formation continue, une mesure proposée par Benoit Hamon, représente près de 15 000 postes. C'est donc finalement 20 000 postes que le candidat devrait alimenter.

 

Lettre aux enseignants

Le dossier élection 2017

Le programme Macron

 

 

Par fjarraud , le jeudi 20 avril 2017.

Commentaires

  • veronica4, le 20/04/2017 à 15:58
    Mensonges comme le dit Maria , c'est 4000 postes.
    Purement démagogique et irréalisable ces 3 journées de formation continue par an à moins de les faire pendant les congés avec ?
    Macron, c'est la retraite à points et la baisse des pensions.
    • mperazio, le 25/04/2017 à 02:21
      "Macron, c'est la retraite à points et la baisse des pensions."

      Tout à fait d'accord.
      Il veut aligner les retraites du public sur celles du privé, pourquoi pas s'il aligne les salaires des prof. sur les salaires du privé à qualification égale c'est à dire une échelle de salaire de certifié évoluant de 2500€ net à 4500€ net. Actuellement, la sécurité de l'emploi et la retraite sont les compensations à une paye minable. S'il veut supprimer une partie des avantages sans compensation, j'espère que tous les prof. en activité (je suis à la retraite) se mettront en grève illimitée.
  • maria58, le 20/04/2017 à 10:18
    Le quinquennat qui s'achève a créé 54 000 emplois de profs - en partie consommés par le rétablissement de la décharge des stagiaires, et en partie non pourvus, certes, mais 54 000 emplois. Et on a vu hélas l'insuffisance de ces 54 000 emplois dans un contexte de croissance démographique des élèves: les classes sont toujours aussi chargées voire plus, et le remplacement à la peine.

    Macron propose de créer en tout et pour tout "4000 à 5000 postes" en 5 ans,  cf https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/education   objectif 2.
    Soit 11 fois moins.
    Et cela dans un contexte de croissance démographique persistante jusqu'à au moins 2025, prévue par tous les rapports officiels (INSEE, DEPP, CNESCO).
    Autant dire que Macron c'est une dégradation programmée de l'Ecole et la réduction de la dépense éducative de l'Etat par tête d'élève - mais sans le dire, bien sur.....
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces