L'actualité de l'éducation de la semaine du 18 au 21 avril 2017 

Le bien-être à l'école

Bien-être : Les élèves français moins angoissés mais trop peu liés à leur école

On ne pourra plus dire que les élèves français sont les plus angoissés de l'OCDE. La livraison le 19 avril du tome III de Pisa 2015 relativise fortement l'angoisse ressentie par les jeunes Français. Elle montre aussi des jeunes heureux de vivre. Il reste des points noirs. Le plus grave est le très faible sentiment d'appartenance à leur établissement. Une situation qui retentit sur les résultats. Les jeunes Français sont aussi parmi les plus dépendants à Internet. Vous le saviez déjà?

Lisez l'article...   

 

Bien-être à l'Ecole : Les recommandations de PISA

Peut-on lier le bien être à l'Ecole aux résultats scolaires des élèves ? Comment les enseignants peuvent-ils agir pour améliorer le bien-être et les performances des élèves ? Quelle organisation l'Ecole peut-elle se donner en ce sens ? A ces questions , PISA 2015 apporte des réponses intéressantes particulièrement pour l'école française.

Lisez l'article...   

 

Maurice Mazalto : Des espaces scolaires pour le bien-être ?

Elles sont comment les toilettes dans votre établissement ? La salle des profs vous donne vraiment envie de rester ? A travers ces deux exemples limités, on voit que l'architecture  scolaire influe sur notre rapport à l'établissement et finalement au sentiment de bien être qu'on y ressent. Or ce n'est pas sans rapport avec les résultats scolaires nous dit Maurice Mazalto dans un petit livre richement illustré. Il montre comment on peut pratiquement on peut accompagner des aménagements des espaces scolaires de façon à ce qu'ils répondent mieux aux besoins et aux attentes d'une communauté scolaire.

Lisez l'article...   

 

Architecture scolaire : L'importance de la classe

"Ce n’est pas l’architecture globale de l’école qui a le plus d’influence sur l’apprentissage des élèves, mais l’aménagement de la classe. Le rapport propose quantité d’améliorations possibles qui ne coûtent pas cher. Il n’est pas nécessaire de déconstruire les écoles existantes, mais plutôt de revoir les aménagements des classes et éviter la surpopulation". C'est la conclusion que tire Ninon Louise Le page, une "designer pédagogique" québécoise, d'une étude britannique portant sur les effets de l'architecture scolaire sur la réussite. L'étude confirme l'importance de l'éclairage et de la ventilation sur les résultats scolaires. Elle montre aussi l'importance du sentiment d'appartenance à sa classe et celle des couleurs.

Lisez l'article...   

 

Apprendre dans la jubilation

Aimer une discipline cela joue-t-il dans les apprentissages ? Sans aucun doute oui. Mais le nouveau numéro du Nouvel Educateur, la revue de l'ICEM Freinet, va plus loin en montrant l'importance de la joie en éducation. Martine Boncourt, qui coordonne le numéro, évoque "la dimension érotique du savoir" et la pulsion naturelle de curiosité ressentie par les enfants. Coté enseignants, la revue sait bien mobiliser les "moments Champagne", ces moments de satisfaction que ressentent les enseignants quand ils sont satisfaits d'une séquence. I Van de Walle évoque un de ces moments en maternelle. Daniel Gostain montre comment institutionnaliser ces moments en école élémentaire en invitant les élèves à raconter ce qu'ils ont aimé apprendre. Yves reuter revient sur le fait d'aimer une matière dans la lutte contre le décrochage. Un numéro à découvrir !

Lisez l'article...   

 

 

Politique éducative

Michel Lussault : Remettre en question le socle commun c'est consentir à la mise à l'écart d'une partie des élèves

Vivement attaqué à gauche comme  à droite, menacé de disparition par plusieurs candidats à l'élection présidentielle, le Conseil supérieur des programmes (CSP) sort de sa réserve. Son président, Miche Lussault, un géographe, revient sur l'oeuvre accomplie. Il évoque aussi les obstacles que le CSP a trouvé sur sa route. Et il manifeste son intention de continuer. Mais pas dans n'importe quelles conditions...

Lisez l'article...   

 

Bilan du quinquennat: Le piège de la refondation

Quel bilan peut-on dresser d'un quinquennat qui a fait de l'éducation sa priorité ? On devrait dire , quels bilans. Car celui des enseignants ne serait probablement pas le même que celui des cadres de l'éducation nationale, sans parler des élèves et des parents. Si les regards sont aussi divergents cela tient à la formule même de la "refondation". Un mot valise, où chaque électeur pouvait déposer ses rêves. Une formule ample qui a permis de grands choses mais qui a  aussi empêché le gouvernement de réformer sur les priorités. L'héritage c'est à la fois la nécessité de poursuivre les grandes réformes et leur grande fragilité.

Lisez l'article...   

 

Bilan du quinquennat : Quel état des lieux pour les résultats ?

Peut-on juger de l'action des politiques menées depuis 2012 à partir des résultats des élèves ? C'est difficile. Car certaines réformes ont été lancées très tard, par exemple celle du collège, ou ont des effets à moyen terme pas encore observables. Il faudrait quelques années supplémentaires pour y voir clair. Mais l'exercice permet au moins de savoir dans quel état la majorité laisse l'Ecole.

Lisez l'article...   

 

Claude Lelièvre : Quid de la Refondation ?

Dans un article tout à fait intéressant à bien des égards paru hier dans le « Café pédagogique » (« Bilan du quinquennat ; le piège de la Refondation », il est soutenu que « si les regards sont si divergents, cela tient à la formule même de la ''refondation'', un mot valise, où chaque électeur pouvait déposer ses rêves dans une formule ample qui a permis de faire de grandes choses, mais qui a empêché le gouvernement de réformer sur des priorités ». On permettra sans doute à un ''témoin historique'' des débuts de la ''refondation'' (et de son inscription dans la loi d'orientation votée en juillet 2013) de reproduire ici la transcription d'un moment clé du débat à ce sujet (le 12 mars 2013, à l'Assemblée nationale).

Lisez l'article...   

 

 

Election

 

Postes : Les mauvais comptes de F Fillon

Terra Nova décrypte le programme de réduction du nombre de fonctionnaires annoncé par F Fillon. Comment supprimer 500 000 postes ? " Dans un contexte où l’on voudra renforcer l’armée, la police, la gendarmerie, la police, la justice et l’administration pénitentiaire, ces secteurs régaliens seront très probablement sanctuarisés et plus ou moins dispensés de contribuer à l’effort. Dans ces conditions, il faudra nécessairement solliciter les secteurs les plus lourds en effectifs, et parmi eux l’Education nationale qui pèse, à elle seule, un quart du budget de l’Etat et 44 % de ses agents… Or ce n’est certainement pas dans ce domaine qu’il faut réduire la voilure", écrit Terra Nova. Deux certitudes. La première c'est qu'augmenter le temps de travail des fonctionnaires à 39 heures ne compensera pas le départ de 500 000 agents. D'autre part ne pas renouveler un poste sur deux partant en retraite ne supprimerait que 250 000 postes. Il faudra trouver d'autres expédients comme la suppression de postes de contractuels.

Lisez l'article...   

 

Une large intersyndicale contre le transfert des L.P. aux régions

Annoncé par plusieurs candidats à l'élection présidentielle, le transfert de l'enseignement professionnel aux régions est dénoncé par les syndicats Cgt, Snalc, Se Unsa, Snep Fsu, Snuep Fsu, Snetap Fsu, et Sud. " Les personnels dont les enseignants (es) des lycées professionnels seraient géré-es par les Régions. Un tel transfert constitue une attaque frontale de leur statut", note l'intersyndicale. "Les régions pourraient alors être seules à construire et à mettre en oeuvre les cartes régionales des formations et fusionner facilement les CFA et les lycées professionnels. À terme, la formation professionnelle initiale sous statut scolaire pourrait disparaître au profit de l’apprentissage et les contenus de formation être définis localement". L'intersyndicale dénonce aussi "un recul majeur de l'Etat" : ce serait " développer des logiques strictement utilitaristes et à court terme en ne proposant que les formations répondant aux besoins immédiats des entreprises d’un territoire. Cela conduirait à accentuer les inégalités régionales et à offrir des formations ne permettant pas aux futur.es salarié.es en formation d’envisager un avenir professionnel au-delà du territoire où ils ont été scolarisés".

Lisez l'article...   

 

Offensive Macron vers les enseignants

Dans une lettre ouverte adressée aux enseignants, le candidat à l'élection présidentielle promet "un renforcement des moyens de l'Education nationale qui sera une priorité". Le candidat rappelle ses deux mesures phares. D'abord la possibilité offerte à tous les enseignants de suivre 3 journées de formation continue par an, une formation "organisée autour des besoins identifiés dans vos salles de classe". Ensuite l'appui à l'éducation prioritaire avec la limitation des CP etCE1 à 12 élèves par classe et l'octroi d'une prime supplémentaire de 3000 € nets annuels aux enseignants des Rep+. Cela devrait permettre de ne plus affecter systématiquement des débutants en Rep+. E Macron promet également d'augmenter le nombre des AVS. L'ensemble de ces mesures représente un volume important d'emplois E Macron avait annoncé la création de 4000 postes pour couvrir partiellement la réduction du nombre d'élèves en CP Ce1 des rep. La généralisation de la formation continue, une mesure proposée par Benoit Hamon, représente près de 15 000 postes. C'est donc finalement 20 000 postes que le candidat devrait alimenter.

Lisez l'article...   

 

Des économistes contre le programme du FN

Pas moins d'une trentaine de Prix Nobel d'économie prennent la plume dans une tribune publiée par Le Monde pour dénoncer le programme de M Le Pen et ceux des anti-Europe. " Les évolutions proposées par les programmes antieuropéens déstabiliseraient la France et remettraient en cause la coopération entre pays européens, qui assure aujourd’hui une stabilité économique et politique en Europe. Les politiques isolationnistes et protectionnistes et les dévaluations compétitives, toutes menées au détriment des autres pays, sont de dangereux moyens d’essayer de générer de la croissance. Elles entraînent des mesures de représailles et des guerres commerciales. Au final, elles se révéleront préjudiciables à la France ainsi qu’à ses partenaires commerciaux", écrivent-ils avant de conclure : " Les problèmes sont trop sérieux pour être confiés à des politiciens clivants". Parmi les signataires, Joseph Stiglitz, Jean Tirole, Robert Solow, Amartya Sen qui prennent date pour l'avenir...

Lisez l'article...   

 

Election présidentielle : Dernières analyses du Cevipof

A quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle, le Cevipof (Sciences Po) publie deux études. La première concerne les intentions de vote. Selon le Cevipof Macron et Le Pen restent en tête avec 23% des voix (en baisse de 2 points) talonnés de près par Fillon (19.5%) et Mélenchon (19%). L'électorat Fillon est particulièrement ferme sur son choix (81% de décision définitive). Ce rapprochement ouvre des perspectives nouvelles pour le second tour qui sont toutes évaluées. Le sondage étudie aussi les transferts de vote. Une deuxième publication étudie le vote par défaut dans cette présidentielle où 4 votants sur dix déclarent un vote de ce type. " Le seul des principaux candidats qui suscite un vote par défaut (en légère majorité) est Emmanuel Macron avec un net écart par rapport à ses concurrents. C’est le signe d’une certaine fragilité de sa position électorale".

Lisez l'article...   

 

Un appel des éducateurs contre le FN

" La campagne électorale qui bat son plein dévoile la tentation d’une « pédagogie à l’ancienne » aux échos profondément « identitaires », dans une institution ultralibérale, détectant et dérivant au plus tôt les enfants « inadaptés », encourageant le développement et la création d’écoles sur le principe du « qui se ressemble s’assemble et qui s’assemble exclut ». Autoritarisme dans l’école, ultralibéralisme entre les écoles : voilà ce qui se profile à l’extrême-droite et qui semble même séduire une partie de la droite et du centre…" Un appel, lancé par la Ligue de l'enseignement, P Meirieu, F Dubet, E Favey, F Popineau et E Debarbieux appelle à voter contre le Front national.  

Lisez l'article...   

 

Election : L'Ecole dans le débat

Finalement trois candidats à l'élection présidentielle auront parlé de l'Ecole lors du débat télévisé du 20 avril. Fillon a brodé sur le roman national enseigné à l'école et sur l'islam. J Cheminade veut un effort pir l'école pour gagner "la guerre cognitive " lancée par "ceux qui controlent internet et qui créent un environnement où vous êtes conforme". Emmanuel Macron a rappelé ses propositions pour l'école, notamment la baisse du nombre d'élèves en éducation priroitaire.

Lisez l'article...   

 

 

Métier enseignant

Education nationale, Terre d'inégalités...

Tous collègues  Certes. Mais pas pour la feuille de paie. La publication du Bilan social de l'Education nationale jette un coup de projecteur sur les rémunérations réelles des enseignants et de forts écarts solidement installés entre les corps et aussi entre les genres. Mais des lignes bougent aussi. On distingue concrètement la priorité au primaire.

Lisez l'article...   

 

Risque d'attentats : La circulaire unique ne clarifie pas tout

" La présente instruction a donc pour objectif de rassembler dans un seul document les dispositions mises en œuvre pour faire face à la menace terroriste". Face au risque d'attentat , le ministère rassemble dans une circulaire unique les consignes à suivre pour se préparer au risque de l'école au lycée. Le document s'accompagne de fiches pratiques.  Il associe les élus locaux et les responsables locaux des forces de l'ordre à la problématique sécuritaire. Ce texte pose les bases d'une culture sécuritaire dans l'éducation nationale qui doit être acquise par tous, enseignants, élèves, parents. La nouvelle circulaire abroge plusieurs textes et propose un nombre limité de guides pratiques. Pour autant, on le verra, elle est loin de régler la totalité des problèmes de sécurité.

Lisez l'article...   

 

Eric Charbonnier : Salaire attractif et formation continue contre la crise des maths

Que faire alors que le niveau en maths des jeunes français dégringole et qu'on observe une pénurie de professeurs de maths dans le secondaire ? Eric Charbonnier, expert de la Direction de l'éducation de l'OCDE, propose des pistes sur son blog. " Cette pénurie d’enseignants nuit aux élèves qui en ont le plus besoin mais ne peut être considérée comme surprenante, tant les salaires en début et en milieu de carrière manquent d’attractivité en France. Cette situation conduit les étudiants les plus talentueux dans les matières scientifiques à s’orienter vers le secteur privé qui valorisera davantage leurs années d’études", écrit-il. Il propose de rendre plus attractifs les salaires des enseignants notamment ceux qui exercent en Rep. " En Corée, les élèves dont le statut socio-économique est défavorisé sont en fait plus susceptibles que les élèves dont le statut socio-économique est favorisé d’avoir des professeurs de mathématiques de qualité et ayant au moins trois ans d’expérience. De plus, de nombreuses incitations sont offertes aux enseignants qui iront travailler dans ces établissements."

Lisez l'article...   

 

CPE : La grille d'évaluation publiée par le Se Unsa

Comment seront évalués les CPE dans le cadre de la nouvelle évaluation issue du PPCR ? Le Se Unsa publie le projet de grille d'évaluation adopté au dernier CTM ministériel.  Le syndicat salue " une double évaluation chef d’établissement – IA-IPR-EVS qui devrait rééquilibrer le regard sur les pratiques éducatives et qui permettra de mieux cerner l’appréciation de la valeur professionnelle" et "des formulations globalement en conformité avec notre référentiel-métier et notre circulaire de missions". Il attire l'attention sur trois points : " le maintien d’un item relié au suivi pédagogique et éducatif, un temps menacé, qui fait pourtant partie du cœur de métier; l’ajout d’un item illustrant notre contribution à la formation à la citoyenneté participative qui n’avait pas été prise en considération et "l’item traitant de « l’organisation de vie dans l’établissement et de la contribution à la qualité du climat scolaire » devient un domaine de compétence partagé entre IA-IPR et chef d’établissement, ce qui nous semble plus protecteur". Pour le Se-Unsa " la grille d’évaluation validée est respectueuse de l’identité professionnelle des personnels d’éducation."

Lisez l'article...   

 

Les syndicats du privé demandent l'égalité salariale pour les contractuels

Avec 21% de contractuels dans le second degré, le privé sous contrat fait largement appel à des enseignants précaires. Les trois principaux syndicats enseignants du privé, la Fep Cfdt, le Spelc et la Cftc, demandent "une réelle égalité salariale" pour ces contractuels. "La même échelle de rémunération doit s’appliquer dans le privé et le public" alors que selon eux l'écart peut atteindre 614€. Ils demandent " la mise en place de mesures de contractualisation (concours, listes d’aptitudes) permettant de diminuer drastiquement le nombre de maîtres en situation précaire", une problématique partagée avec le public.

Lisez l'article...   

 

Bonification indiciaire pour certains cadres

Un arrêté publié au J.O. du 19 avril fait bénéficier les secrétaires généraux de direction des services départementaux de l'éducation nationale, les adjoints des secrétaires généraux d'académie  et les secrétaires généraux de vice rectorat de la bonification indiciaire versée aux administrateurs de l'éducation nationale.

Lisez l'article...   

 

Affectation des stagiaires du second degré

Une note de service publiée au B.O. du 13 avril organise la procédure d'affectation des lauréats aux concours du second degré. Elle comprend notamment l'affectation des psychologues de l'éducation nationale, un nouveau corps créé à la rentrée. Autre nouveauté, les lauréats aux concours disposeront de deux boite de dialogue une fonctionnelle et une autre technique pour poser des questions à la DGRH du ministère. Parmi les autres rares nouveautés la possibilité pour les lauréates en état de grossesse de demander à être nommées stagiaires dès le 1er septembre quitte à prendre leurs fonctions à l'issue du congé de maternité.  Autre nouveauté on peut solliciter une nomination dans une académie limitrophe d'un pays étranger où travaille son conjoint.

Lisez l'article...   

 

Les stagiaires de Grenoble souhaitent l'extension de leur mouvement

Soutenus par le Snes, le Snalc, la Cgt , FO et Sud , les professeurs stagiaires de l'espe de Grenoble en grève depuis début avril, souhaitent une extension de leur mouvement. Les professeurs stagiaires dénoncent al surcharge de travail en année de stage. Ils dénoncent aussi une formation trop théorique et demandent la fin des listes d'émargement qui attestent de leur présence.

Lisez l'article...   

 

 

Numérique

Bruno Devauchelle : Créativité, collaboration,  individualisme et numérique

Depuis l'invention des Hackathons, séances de créativité informatiques, les initiatives autour de ce genre d'action se multiplient. Le monde de l'enseignement (scolaire et supérieur) n'y déroge pas : Hackathon pédagogique, Créathon (à l'initiative du laboratoire Techne et département IME de l'université de Poitiers en partenariat avec Canope), Edumix et autres initiatives se multiplient aussi bien dans le secondaire que dans le supérieur. L'innovation si souvent médiatisée serait-elle en panne qu'il faille lui ajouter des "marathons" collectifs pour essayer d'aller plus loin et passer à la créativité, l'inventivité. Le bon vieux brainstorming aurait-il du plomb dans l'aile. Ou, pour le dire autrement, peut-on être créatif seul ou faut-il être à plusieurs ? Ou encore y a-t-il des techniques particulières pour que "tout le monde" devienne créatif ?

Lisez l'article...   

 

 

L'élève

Instruction en famille : Une circulaire précise les contrôles

Une circulaire publiée au BO du 20 avril précise les contrôles portant sur les enfants élevés en famille. Prise après une décision du conseil constitutionnelle qui avait cassé, à la demande de l'opposition, un article de loi qui prévoyait de renforcer le controle administratif, cette circulaire aboutit quasiment au même résultat. Elle constitue un mode d'emploi précis pour les dasen mais aussi pour les maires. Ce qui en soi cadre beaucoup plus les familles concernées.

Lisez l'article...   

 

Bourses de lycée

Une circulaire précise les conditions pour bénéficier d'une bourse de lycée en 2017-18. La date limite de demande  est fixée au 20 juin.

Lisez l'article...   

 

Bourses d'études supérieures

Une circulaire fixe les modalités et le calendrier des demandes de bourses de l'enseignement supérieur. Elle fixe les conditions d'age et de ressources pour en bénéficier. Et aussi les conditions d'assiduité aux cours.

Lisez l'article...   

 

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 21 avril 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces