Michel Grandaty : Il n'y a pas de petits parleurs 

" Il n’y a pas d’élèves « petits parleurs » dans l’absolu, cela dépend des situations", exlique Michel Grandaty dans le dossier consacré à l'oral publié par Fenêtres suur cours n°435. La revue du Snuipp associe reportages et analyses sur l'enseignement de l'oral dans les nouveaux programmes. Elle sollicite notamment Michel Grandaty. "Ils seront plus ou moins « parleurs » en fonction des dispositifs mis en place, d’où l’importance d’en varier les modalités. Si l’on organise un débat en classe entière sans travail en amont, sans recherches préalables, forcément on aura plein de « petits parleurs ».  Alors que si les élèves ont pu préparer leurs interventions à l’avance, chercher des arguments, lire sur le sujet, prendre des notes ils seront plus nombreux à participer car ils auront été étayés. Enfant comme adulte, on se construit comme débatteur".

 

Fenêtre sur cours n°435

 

Par fjarraud , le mercredi 03 mai 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces