Considérer le "parler jeune" 

A explorer : deux récents ouvrages qui s’intéressent à l’inventivité linguistique des jeunes. Dans « Figures stylées », Mathilde Levesque, professeure de français à Aulnay-sous-Bois, aborde la rhétorique sous l’angle de la tchatche lycéenne : « Enseigner dans le 93, c’est aussi avoir la chance d’évoluer dans un incroyable vivier linguistique et de penser à autre chose qu’à « l’obscure clarté qui tombe des étoiles » pour illustrer l’oxymore. » Tassadit Toumert analyse quant à elle « Les parlers jeunes dans l’Île-de-France multiculturelle » : des transformations phonétiques, syntaxiques, lexicales « qui conduisent à s’interroger sur l’évolution de la langue et les innovations, ainsi que sur les catégorisations sociologiques qui s’y opèrent. »

 

L’ouvrage de Mathilde Levesque

L’ouvrage de Tassadit Toumert

 

 

Par fjarraud , le lundi 15 mai 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces