Le bloc réformiste écrit à Macron 

"Une politique ambitieuse pour l’Éducation ne peut se limiter à la seule Ecole qui en est le pivot", écrivent le 17 mai l'Unsa Education, le Sgen Cfdt, la Ligue de l'enseignement et le collectif des associations complémentaires de l'Ecole. Objectif : convaincre le président de la République de prolonger la politique éducative du précédent quinquennat. "Les mesures prises vont dans le sens d’une meilleure réussite de tous les élèves, d’une réduction des inégalités, d’une prise en compte des besoins spécifiques de chacune et chacun, d’une lutte contre les déterminismes sociaux ou culturels. C’est pourquoi nous... les avons soutenues... Cette transformation de l’École est loin d’être achevée, aussi, nous sommes mobilisés pour qu’une réelle ambition éducative soit poursuivie".

 

Parmi les éléments de cette politique ils demandent le maintien des projets éducatifs territoriaux et des rythmes scolaires. "Il faut accompagner et soutenir tous ceux qui innovent au bénéfice des élèves. Plutôt que de nouvelles réformes remettant en cause les réformes précédentes, ce doit être la priorité de l’action publique, porteuse de changement effectif",estiment-ils.

 

L alettre

 

Par fjarraud , le jeudi 18 mai 2017.

Commentaires

  • veronica4, le 19/05/2017 à 06:21
     Les syndicats réformistes  unsa et cfdt de droite ont voté Blanquer et Macron.
     Avec leur ppcr et la méritocratie, ils se sont réservés la classe exceptionnelle. Il faut aller sur le forum des enseignants pour voir les mécontentements. Le "renforcement de la formation professionnelle tout au long de la vie" dans leur lettre n'est absolument pas la priorité.  On n'en peut plus de ces formations le soir ou la nuit qui ne servent à rien ; si certains de es réformistes veulent retourner à l'université, qu'ils y retournent.
    Qu'ils fassent leur travail de syndicats et défendent la suppression des postes, luttent contre l'esprit de manager, la baisse des pensions ... que le gouvernement va mettre en place au lieu de se coucher et défendre les intérêts de quelques proches gravitant autour d'eux.
    Attention désormais à la baisse de leurs syndiqués qui ne saurait tarder vu les positions qu'ils vont défendre !
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces