Le bac ne sera pas modifié en 2018 

Le bac fera bien l'objet d'une réforme. Mais JM Blanquer veut prendre le temps nécessaire à la mise au point de la réforme et le bac 2018 devrait être inchangé. C'est ce que nous a dit le 3 juin l'entourage du ministre.

 

Continuer la modernisation

 

"Le bac s'inscrit dans la continuité mais poursuit la modernisation de ses épreuves", a expliqué le 13 juin Florence Robine, directrice générale de l'enseignement scolaire (Dgesco) en présentant la session 2017 du baccalauréat.

 

Dans les modernisations, Florence Robine a cité l'étalement sur 6 jours des épreuves pour permettre aux candidats handicapés (ils sont plus nombreux cette année) qui ont un temps allongé de ne pas avoir plus de 8 heures d'épreuves par jour.

 

Des réunions de jurys à distance

 

La modernisation du bac ce sont aussi les épreuves de langues passées par webconférence pour les candidats malades, emprisonné sou trop éloignés. Le ministère étend aussi la correction des copies à distance et les réunions dématérialisées de jury. Selon F Robine, ce procédé intéresserait d'autres pays.

 

F Robine a indiqué que les dispositifs mis en place par N Vallaud Belkacem , comme le maintien des notes supérieures à 10 en cas d'échec au bac ou le dispositif "meilleur bachelier" sont maintenus.

 

La session 2018 inchangée

 

"L'évolution du bac c'est une réflexion à long terme", a indiqué F Robine. "On a entendu les déclarations du Président et le ministre a la volonté de réfléchir  à ces questions". JM Blanquer devrait s'exprimer sur l'avenir du bac prochainement.

 

Dans l'entourage de JM Blanquer, on précisait que cette déclaration n'aurait pas lieu durant le bac . Surtout on indiquait que le bac ne serait probablement pas modifié pour la session 2018. Le nouveau bac serait mis en place plus tard probablement après une concertation.

 

F Jarraud

 

Faut-il simplifier le bac ?

 

 

Par fjarraud , le mardi 13 juin 2017.

Commentaires

  • thais8026, le 13/06/2017 à 15:21
    La correction dématérialisée fonctionne très bien dans les lycée français à l'étranger et il serait temps de l'étendre en France 
  • Viviane Micaud, le 13/06/2017 à 12:59
    Les années du début lycée, jusqu'à bac +3 doivent être vues comme un ensemble. Le bac doit valider des compétences nécessaires pour la vie professionnelle (bac pro) et la poursuite des études (tous les bacs y compris le bac pro). Les acquis en lecture et expressions, ainsi qu'en maths, et en anglais si la filière l'exige sont des pré-requis pour la poursuite d'étude supérieure. 
    Le bac pro ne permettra pas d'avoir une chance raisonnable de réussir des filières qui ont des prérequis plus important, y compris quand l'élève a le droit d'aller dans la filière.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces