Collège : Blanquer explique la rentrée aux principaux 

Alors que le B.O. du 22 juin publie l'arrêté sur la réforme du collège, le ministre écrit aux principaux pour expliquer ses intentions. Evoquant "une nouvelle étape", il montre comment "consolider la place des langues au collège avec al réaffirmation des classes bilangues" et le "développement du latin et/ou du grec".

 

Dans sa lettre adressée le 19 juin aux principaux,  JM Blanquer annonce "une nouvelle étape pour le collège" qui "donne la possibilité d'"enrichir l'offre d'enseignements des établissements". Pour le ministre , "cette réussite passe par la consolidation des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui), l'ouverture sur la culture , la projection vers l'avenir".

 

Le ministre rappelle "qu'un EPI au minimum" doit avoir été suivi au cycle 4 et qu'il n'y a plus de thèmes imposés. Et il glisse tout de suite au rétablissement des classes bilangues et du latin grec.

 

Le document d'accompagnement clarifie la gestion des moyens. L'horaire ancien est continué, y compris les 4 h d'enseignements complémentaires au cycle 4 et les 3 heures par division pour dédoublements.

 

Ce qui change c'est à la fois les priorités et une nouvelle gestion des moyens. Dès le début du document officiel on parle d'assouplissement et d'enrichissement de l'offre d'enseignements dans chaque collège, une invitation claire à développer les enseignements facultatifs.

 

Si les 3 et 4 heures d'enseignements complémentaires sont maintenues, leur gestion est libérée. Chaque collège peut les attribuer librement entre AP et EPI , à condition d'avoir au moins une séquence de chaque sur le cycle 4. Le contenu des EPI n'est plus défini. Enfin , "un enseignement complémentaire peut être dispensé dans une langue vivante étrangère".

 

Tout cela permet le rétablissement des classes bilangues et des filières latin grec en puisant dans les enseignements facultatifs (les 3 heures par division) mais aussi sur le temps des enseignements complémentaires.

 

F Jarraud

 

La lettre aux principaux

La rentrée

L'arrêté qui dit adieu à la réforme

 

 

Par fjarraud , le vendredi 23 juin 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces