Effondrement du recrutement en allemand 

Les résultats du capes externe d'allemand sont publiés. Ils marquent un nouveau recul du nombre d'admis dans cette discipline. Depuis 3 ans, le nombre de postes offerts est de 345. En 2015, on comptait 264 admis, soit déjà un déficit d'une centaine de postes. Au concours 2016, seulement 149 candidats ont été admis soit moins de la moitié de l'effectif attendu. En 2017 on descend à 125 admis soit 36% des postes proposés. 

 

Les admissions

Les postes proposés

La situation en 2016

 

Par fjarraud , le lundi 03 juillet 2017.

Commentaires

  • Jeandoute, le 03/07/2017 à 18:58
    Il faut absolument revaloriser la profession enseignante. Le précédent quinquennat pouvait le faire en décidant de créer un corps des professeurs de collège bivalents (comme c'est le cas dans l'immense majorité des pays) en revalorisant par exemple de 25 %. Mais non, les libéraux ne veulent pas que les fonctionnaires soient correctement rémunérés, en voici les conséquences.
    • Siegfried, le 03/07/2017 à 17:31
      et puis la peur de ne pas avoir de poste....

      l'appauvrissement intellectuel généralisé et ses défenseurs ; l'allemand étant un enseignement exigeant demandant des apprentissages réels par des compréhensions de bon niveau , on cherche à s'en débarrasser , puisque l'EN devient une vaste garderie.
      • Jeandoute, le 03/07/2017 à 19:02
        L'allemand n'est pas plus compliqué qu'une autre langue, au contraire même puisqu'il s'écrit comme il se prononce comme l'italien et au contraire de l'anglais.
        • Siegfried, le 03/07/2017 à 20:38
          n'importe quoi   !  j'imagine que vous le parlez couramment , que son vocabulaire ne vous pose aucun problème ?

          "puisqu'il s'écrit comme il se prononce"

          donc vous savez écrire    ch   ,   ü    ,   sch    ,   v  ,   w   , etc     comme vous le prononcez  ?
          • Jeandoute, le 03/07/2017 à 20:50
            Renseignez-vous plutôt que d'étaler votre ignorance, terreau de vos positions extrêmes.
            • Siegfried, le 03/07/2017 à 21:12
              ma position n'est pas extrême , elle est beaucoup plus nuancée que la vôtre même, qui sombre dans le postulat bêbête ; je nuance donc ce postulat bêbête :
              je redis que l'allemand est plus difficile que vous ne l'annoncez ;
              le commun des mortels peut se débrouiller dans un anglais simple et grossier , le cousin italien
              et latin ne pose pas de souci majeur (je l'ai étudié en lv3)
              l' allemand non ; quant à le parler et l'écrire correctement ...
              il ne serait pas recherché par les parents exigeants souhaitant mettre leurs enfants
               dans un bon groupe

              quant à me renseigner  , germanophile ,je le visite au quotidien...
              mal tombé

              vraiment je me demande où réside pour de bon l'ignorance  et c'est incroyable de devoir argumenter
              sur des choses que tout le monde sait
              moins dur que les langues slaves je vous le concède...
              • Ekrystoff, le 23/09/2017 à 09:41
                Bonjour à tous, je suis aussi professeur d'Allemand. Et au risque de paraître 
                désagréable, je vais me rallier à mon collègue Jeandoute... (3/07/2017)

                Je crois qu'il faut remettre les choses en place... 
                L'Allemand est bien une langue accessible et facile. Certes, il y a cette 
                prononciation que tout le monde rejette et dénigre et ces déclinaisons qui doivent 
                être apprises par coeur mais la difficulté ne réside que dans ces points et à la limite  
                une syntaxe différente de la notre...

                Quand nous apprenons aux premiers apprenants la prononciation ainsi que l'
                Alphabet et ses diphtongues nous faisons attention à rebrasser et répéter sans cesse
                pour que les élèves se familiarisent à ces lettres qui n'ont pas le même son en 
                Français... et à les exposer à la langue et la lecture

                Cependant, il apparaît clairement que les élèves sont de plus en plus fainéants et 
                ne choisissent pas l'allemand du fait de sa difficulté qui est posée dès le début de l
                apprentissage. 

                Je suis né d'un père italien, donc je parle italien de naissance et je peux vous 
                assurer que l'italien n'est pas facile. Je vous mets au défi de faire les concordances
                des temps nécessaires quant'à l'utilisation des verbes d'opinion, de souhait, de
                volonté de crainte. Par là, j'aimerais voir si des classes de premières et terminales 
                arrivent à les faire. Nous sommes d'accord qu'un présent de l'indicatif entraîne un 
                subjonctif présent après che (mi sembra che...) que l'imparfait entraîne donc un subjonctif imparfait 
                et un plus que parfait entraîne un plus que parfait du subjonctif... n'est ce pas?? que 
                L’imparfait du subjonctif est requit lorsqu’on dit: si je devais ou autre... et entrainer 
                le conditionnel... faites donc ça pour tous les groupes de verbes et les irréguliers...

                En allemand, pas de subjonctif...  et qu'un infinitif EN. Et si on s'emploie, pour une
                fois à apprendre par cœur, où est le mal? D'empêcher des élèves de jouer sur une
                console 1h de moins? Je ris... 
                Et quand on l'écrit, on écrit ce que l'on entend... en anglais CA n'est pas aussi facile
                Ni en italien, ni en espagnol
                Donc pensez bien à vérifier ce que vous dites... et ne de pas prôner que l'allemand 
                est difficile! 

                Et regardez bien ce que l'allemand peut offrir aux élèves en perspective de carrières
                Ce n'est pas certainement pas pour rien que les Espagnols sont 25000 par an à 
                apprendre l'allemand pour sauver leurs peaux et trouver du travail...
                Donc avant de critiquer, on réfléchit... 



Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Accès à la classe exceptionnelle
- Et pendant ce temps, un bon nombre d'enseignants partent en retraite sans avoir accédé à la hors-classe ! C'est la France : donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis. De : fjarraudPublié : vendredi 1 décembre 2017 07:22Objet : Accès à...
Lecture : Le niveau baisse encore
- Rien d'étonnant quand on voit les méthodes de lecture utilisées par certaines enseignantes de CP.Pourquoi choisir des supports vieillots, décriés par les chercheurs et n'ayant aucun sens alors que la littérature jeunesse est tellement riche et...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces