L'actualité de la rentrée 2017 

Le livre de votre rentrée : Eric Debarbieux : Ne tirez pas sur l'Ecole !

"Nous en sommes arrivés au point où le maître d'école n'ose plus dire son métier". Comment a pu se constituer et se développer une telle critique sur l'Ecole ? Ancien instituteur, ancien délégué ministériel à la prévention de la violence scolaire, Eric Debarbieux livre à cette rentrée un livre qui analyse cette situation et fait mouche. Il dit ce qu'il en est réellement du climat scolaire dans les écoles et les établissements. Il montre la forte montée du ras le bol chez les personnels de l'Ecole et en premier lieu les enseignants. Et il en donne les causes : une gestion pyramidale et inhumaine, une incapacité à prendre en compte les problèmes concrets des enseignants, une formation qui met à coté de la plaque. Eric Debarbieux dit ce qu'il a sur le coeur. Il ouvre des pistes pour un vrai changement de l'Ecole qui ne peut venir que de la base. C'est le livre d'un amoureux de l'Ecole mais c'est aussi celui d'un homme qui reste fidèle à l'ancien instit qu'il a été. Eric Debarbieux demande de la considération pour les élèves ET pour les personnels de l'Ecole. Et ça c'est révolutionnaire...

Lisez l'article...  

 

 

La rentrée

2017 : La rentrée du changement ?

Il n'aura fallu que quelques semaines à Jean-Michel Blanquer pour tourner la page du quinquennat précédent. Bon connaisseur de l'institution scolaire, habile, le ministre a utilisé réussi à détruire 5 années de refondation presque sans y toucher. Il lui aura suffi de lâcher la puissante force des pesanteurs internes du système. L'année 2017-2018 sera plus difficile car il devra utiliser d'autres forces pour construire. "Depuis mon arrivée, j'ai engagé ce processus afin de préserver ce qui est bon et d'améliorer ce qui ne fonctionne pas. L'ensemble de mes actions se résume en la volonté de bâtir l'école de la confiance". Cet été, dans le JDD du 23 juillet, Jean-Michel Blanquer semble hésiter entre amélioration et construction. C'est pourtant bien une nouvelle école qu'il a commencé à mettre en place en faisant table rase des réformes précédentes. La première année scolaire du nouveau ministre devrait voir le lancement des nouveaux projets pour l'Ecole. Primaire, collège, lycée, tous les niveaux de l'Education nationale seront concernés. Pragmatique ou idéologique, la réforme sera surtout pilotée par la nouvelle rigueur budgétaire qui se profile et qui pourrait limiter les ambitions du ministre.

Lisez l'article...  

 

Rentrée 2017 : L'Ecole face à l'impasse budgétaire ?

"Bonheur d'une rentrée en musique avec les élèves de La Réunion".  Contrairement à ce qu'affirme son tweet du 17 août, Jean-Michel Blanquer a inauguré l'année scolaire par la fermeture des écoles décidée par les maires de  La Réunion pour protester contre la première mesure budgétaire de l'année : la réduction du nombre des contrats aidés. L'événement pourrait bien symboliser l'année toute entière. C'est que si le gouvernement a déjà ordonné 4.3 milliards d'économies en 2017, celles ci devraient être 4 fois plus importantes en 2018. A peine ministre, Jean Michel Blanquer est invité à tenir les promesses du président tout en réduisant fortement les dépenses.  Une année difficile s'annonce...

Lisez l'article...  

 

Blanquer va-t-il changer la gouvernance de l'éducation nationale ?

Et si on prenait les propos de JM Blanquer au sérieux ? Dans le Nouvel Observateur, en annonçant le recrutement des enseignants par les chefs d'établissement, le ministre de l'éducation nationale ouvre un nouveau chantier, celui de la gouvernance du système éducatif. Alors prenons le au sérieux. Quelles sont les idées de JM Blanquer en ce domaine ? Comment peut-il les pousser ? Bref à quoi faut-il s'attendre ?

Lisez l'article...  

 

Blanquer : Les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

"Il y a eu une élection présidentielle, des élections législatives, des choses se sont dites, le peuple français a approuvé les orientations présentées, chacun doit en tenir compte". Du coup, dans le Nouvel Observateur, Jean-Michel Blanquer se lâche et livre en vrac un programme au fort gout de "déjà vu". Si vous avez été enseignant ou parent entre 2006 et 2012, vous allez revivre l'épisode "syllabique contre intégrale", les internats d'excellence, les évaluations. La seule nouveauté, et elle est de taille, c'est le recrutement des enseignants  par les chefs d'établissement. Ni Robien, ni Chatel n'ont oser aller aussi loin. Pour justifier tout cela Jean Michel Blanquer évoque les neurosciences, la  liberté et la lutte contre l'égalitarisme. Des grands mots pour un discours banalement populiste.

Lisez l'article...  

 

Francette Popineau : Un discours populiste

"Manipulation ou méconnaissance ?" Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp Fsu , premier syndicat du primaire, s'interroge après l'entretien accordé par JM Blanquer au Nouvel Observateur. Elle se déclare inquiète sur les évaluations à venir.

Lisez l'article...  

 

20 000 emplois aidés en moins à l'Education nationale

Les emplois aidés ont déjà fait la rentrée avec la fermeture de 3 écoles sur 4 à La Réunion pour cause de disparition des contrats aidés. Selon Libération, qui s'est procuré un document du Ministère du Travail, l'Education nationale pourra compter sur 50 000 emplois aidés à la rentrée, soit 20 000 de moins qu'à la rentrée 2016. Si l'éducation est moins touchée que les autres secteurs, la réduction drastique de ces emplois va rendre encore plus difficile le travail des personnels.

Lisez l'article...  

 

Contrats aidés : Le mécontentement gagne

La perspective d'une rentrée scolaire avec 20 000 contrats aidés en moins mobilise les maires qui menacent de reporter la rentrée. Les syndicats enseignants demandent le maintien du nombre des contrats.

Lisez l'article...  

 

Devoirs faits : L'éducation prioritaire ponctionnée pour le nouveau dispositif ?

" Confier à des jeunes sous contrat précaire et sans qualification ni formation adaptée l’aide aux devoirs n’est probablement pas une solution pour lever les implicites scolaires qui pénalisent les élèves les plus fragiles", écrit le Snes Bretagne dans un nouveau numéro de sa revue. Le syndicat chiffre à 690 le nombre de volontaires du service civique recrutés cette année dans les 213 collèges de l'académie, soit le double de 2016. Des enseignants devraient disposer d'IME pour les encadrer.

Lisez l'article...  

 

François Dubet : Les ambiguïtés de JM Blanquer

"On ne peut pas éternellement regarder un système se défaire", nous avait dit il y a juste un an François Dubet. L'alternance politique particulièrement inédite est-elle à même de changer la donne éducative ?  Dans cet entretien ,le sociologue met en évidence l'écart entre les écrits et les actes du nouveau ministre. S'il lui semble trop tôt pour émettre un avis définitif, la nouvelle année scolaire devrait être déterminante pour savoir de quel coté va pencher JM Blanquer. Du coté des conservatismes et de ses amis de sens Commun, comme le donne à penser ses premières décisions, ou du coté d'une rénovation osée de l'Ecole, comme il le promet dans ses ouvrages...

Lisez l'article...  

 

Dgesco, Elysée : Les nouveaux chefs de l'Ecole

Deux nominations importantes ont eu lieu cet été. Jean-Marc Huart a été nommé début août à la tête de la Dgesco, l'immense service ministériel qui gère l'enseignement primaire et secondaire.  Ancien professeur de SES, le numéro 2 du ministère a été conseiller de X Darcos avant de devenir inspecteur général et directeur des lycées et de la formation professionnelle au ministère sous Chatel. Avec l'alternance politique, il avait ensuite rejoint le ministère du Travail. Selon le Nouvel Observateur, c'est un ancien bras droit de V Pécresse qui sera le conseiller Education d'Emmanuel Macron. Officiellement l'Elysée ne compte toujours pas de conseiller Education. Mais la fonction devrait être occupée par Thierry Coulhon, conseiller enseignement supérieur de Macron. Une décision qui marque le peu d'intérêt de l'équipe présidentielle pour l'éducation.

Lisez l'article...  

 

Claude Lelièvre : « Une révolution en marche» (Chatel) ou le ''principe'' du « en même temps » (Macron) ?

Dans le Nouvelobs.com du 14 août dernier,  Agathe Cagé (ex-directrice adjointe du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem) affirme non sans raison  que « l'un des deux  points négatifs, c’est l’application du principe du "en même temps". Dans l’Education nationale, cela ne fonctionne pas. Il faut pouvoir évaluer ce que l’on fait, ce qui est bon ou pas pour l'élève. Pour cela il faut faire des choix, pas du "en même temps".

Lisez l'article...  

 

Le plan national de formation recadré par Blanquer

Le plan national de formation servira les nouvelles priorités du ministre. La note de service publiée au BO du 24 août précise le recadrage des formations pour le primaire et le second degré. ". Il importe de mettre l'accent sur les fondamentaux de sorte que tout élève sache lire, écrire, compter, et respecter autrui, à son arrivée au collège. Une attention toute particulière doit être accordée à la mise en œuvre du dispositif « 100 % de réussite au CP »", note par exemple le texte. "Au collège, il importe de s'attacher à l'accompagnement des équipes en intégrant les aménagements de la  réforme du collège actés par l'arrêté du 18 juin 2017 et en redonnant toute sa place à l'autonomie des établissements pour encourager les organisations les plus adaptées à la réussite des élèves. Dès la rentrée, un engagement fort est nécessaire pour la formation des personnes impliquées dans le dispositif « Devoirs faits », en particulier pour les recrues du service civique et les assistants d'éducation".

Lisez l'article...  

 

 

Privé

Privé : La CFDT signe seule la négociation salariale

C'est une rupture inattendue qui s'est produite dans l'enseignement privé. Le principal syndicat, la Fep Cfdt, a décidé le 17 juillet de faire cavalier seul et de signer, seul, l'accord de négociation annuelle avec les organisations employeurs. La plupart des salariés de statut privé obtiennent une revalorisation de 0.7%. Certains n'ont rien. Les autres syndicats crient à la trahison.

Lisez l'article...  

 

Le socle commun s'applique bien à l'enseignement hors contrat

Dans un arrêt rendu le 19 juillet, le Conseil d'Etat a validé le décret du 28 octobre 2016 pris par N Vallaud Belkacem instituant un contrôle du respect du socle commun par les écoles hors contrat. Cette mesure facilite le contrôle exercé par les inspecteurs de l'éducation nationale sur ces établissements et sur la scolarisation à domicile.

Lisez l'article...  

 

Privé : Les heures de délégation syndicales sont dues aux maitres

Dans un arrêt rendu le 19 juillet le Conseil d'Etat a rejeté un recours formulé par le Secrétariat général de l'enseignement catholique et le Synadec, syndicat des directeurs d'écoles catholiques. Ce recours visait à empêcher l'application de la loi Censi de 2005 en ce qui concerne la représentation syndicale tant que le gouvernement ne prendrait pas un décret d'application du texte.

Lisez l'article...  

 

 

Métier enseignant

Les enseignants moins augmentés que les autres fonctionnaires

Selon l'Insee, le salaire moyen net des enseignants en 2015 est de 2540 €, soit un peu plus que celui des autres salariés de l'Etat  (2457 €). Mais il augmente de 2014 à 2015 de 0.1% contre 0.4% en moyenne et 0.6% pour les non enseignants. Un écart important qui pèse particulièrement sur les contractuels. L'étude montre aussi le maintien d'un écart entre les sexes : le salaire net moyen des femmes est inférieur de 14% à celui des hommes dans la fonction publique d'Etat. Pour l'Insee cela tient notamment au fait qu'elles représentent les deux tiers des enseignants qui sont "moins rémunérés en moyenne que les autres salariés de la FPE". Le salaire net moyen des enseignants est inférieur de 27% à celui de leurs homologues non esneignants...

Lisez l'article...  

 

Tout sur les concours

"La présente note regroupe les éléments d'information pour guider les candidats dans leurs choix et leur permettre de déterminer leur parcours professionnel au sein de l'éducation nationale ou de l'enseignement supérieur et faciliter ainsi leur engagement dans des missions attrayantes." Publiée cet été au B.O. du 20 juillet, cette note de service précise les modalités d'inscription et le déroulement des épreuves des concours de l'éducation nationale.

Lisez l'article...  

 

Prépa pro, Segpa : Adaptation à la réforme Blanquer

Le détricotage de la réforme du collège est étendu aux Sgepa et aux classes prépa pro par deux arrêtés. Un texte du 31 juillet supprime le fléchage des heures d'enseignement complémentaire en segpa. En 3ème prépa pro l'emploi du temps est aussi modifié par un arrêté du 10 aout.

Lisez l'article...  

 

 

Ludovia 2017

Qu'est ce qu'un enseignant peut apprendre de Ludovia 14è édition ?

Les évènements organisés autour du numérique en éducation ont-ils un impact sur les pratiques effectives en classe et plus généralement sont-ils porteurs de dynamiques et de réflexion pour l'introduction des moyens numériques en éducation ? A entendre leurs organisateurs la réponse est oui, au moins dans l'intention. Mais dans le quotidien des établissements ces évènements sont très éloignés de la très grande majorité des enseignants. Alors quelles idées exprimées à Ludovia peuvent être utiles aux enseignants ?

Lisez l'article...  

 

Ludovia14 : Babel pléthorique du numérique éducatif

"Partage, échange, contribution, participation" c'est le thème de la 14ème édition de Ludovia qui s'est ouverte le 21 août avec le colloque scientifique. A Ludovia il y a tout et rien. Par contre il y a un élément fédérateur : la volonté de montrer ce qui se fait ou peut se faire en matière d'introduction du numérique dans le monde scolaire et au-delà...

Lisez l'article...  

 

Ludovia14 : Du numérique au pédagogique ?

La deuxième journée fut en fait la journée des inaugurations : celle du colloque scientifique avec les conférences de Jean François Cerisier (Techne Poitiers) et celle de François Taddei (CRI Paris) ; celle de la visite des officiels suivi de la table ronde institutionnelle rituelle et enfin celle de la soirée de Pecha Kucha, mi-festive, mi sérieuse, soirée qui met en scène quelques réflexions sur les thématiques de la semaine. Etonnante journée qui a vu de plus en plus de participants arriver au cours de la journée et pour autant ne pas remplir les salles des conférences proposées, comme celle de CLICx, journée de la classe inversée qui, bien que riche et variée en propositions, a surtout été orientée échange de pratiques. 

Lisez l'article...  

 

CLICx  2017 : Michel Debarge : La classe inversée une réponse aux classes hétérogènes ?

Comment enseigner à des classes à hétérogénéité croissante ?  Michel Debarge, enseignant de mathématiques au lycée polyvalent Jules Fil de Carcassonne (11) s’est lancé en classe inversée suite au congrès Clic 2016. Après une année d’expérience en classe de seconde, son établissement va étendre l’expérimentation. Pour Michel Debarge, qui réalise ses propres capsules, cette méthode permet à chaque élève « d’écouter à son rythme et au moment qui lui convient le mieux ». Entretien avec cet enseignant qui fera son retour d’expérience au congrès Clicx 2017.

Lisez l'article...  

 

CLICx 2017 : La classe inversée pour gagner du temps ?

Quelle est l’efficacité réelle de la classe inversée ? Quelles sont les principales motivations des enseignants à devenir inverseurs ? Nicolas Vossier, enseignant de physique-chimie au lycée Henri Laurens de Saint-Vallier (26) présente deux ateliers au congrès de la classe inversée à Ludovia. Il a coordonné une vaste enquête dans le cadre des travaux académiques mutualisés sur l’efficacité de la classe inversée. Nicolas Vossier qui qualifie le métier comme un « travail d’artisan » dans lequel l’enseignant doit « développer une ingénierie pédagogique large et très diversifiée » explique sa pratique au Café pédagogique.

Lisez l'article...  

 

Ludovia 14 : Quand l'international confirme nos travers

La problématique abordée le 23 août est à nouveau une problématique pédagogique autour de la situation problème comme base pour la construction de situations d'apprentissage. En effet le colloque scientifique rythme en réalité Ludovia. Maragarida Romero de l'université de Nice a introduit la journée sur la question de la co-création, mais plus largement sur les questions liées à l'initiative, et l'innovation. Dans ses travaux de recherche autour de la robotique (projet co-creatic) elle montre l'importance de ce travail en équipe pour résoudre des problèmes.

Lisez l'article...  

 

CLICx 2017 : Inversons la classe veut changer les pratiques enseignantes

Que représente aujourd’hui l’association Inversons la classe ? Christophe Le Guelvouit, enseignant de mathématiques au collège Jules Verne de Bourges (18) et trésorier de l'association explique les modalités du CLICx et les enjeux de la nouvelle plateforme CLIP développée avec l’école 42. « Vecteur de socialisation professionnelle enseignante », la  dynamique association Inversons la classe développe une « action systémique » au sein de l’Education nationale.  Le futur « YouTube de l’éducation » français est déjà en phase de test et Christophe Le Guelvouit annonce plus d’1 million d’élèves touchés par la pratique des inverseurs à la rentrée 2017. « J’essaye de lutter à mon échelle contre les inégalités sociales » explique-t-il au Café pédagogique.

Lisez l'article...  

 

 

Numérique

Bruno Devauchelle : Blanquer et les certitudes à l'ère du numérique

L'été a été une période propice pour que de divers canaux on nous fasse des propositions pour vérifier les informations. Cela avait été fortement médiatisé avec cette initiative du journal le Monde qui par l'intermédiaire de ses décodeurs proposait un outil (Decodex) pour cela. Une rapide recherche sur Internet montre bien qu'il y a de nombreuses initiatives dans le domaine, allant de la tentative d'élimination automatique des fake news par les sociétés de réseaux sociaux aux cours sur l'esprit critique en ligne sous forme de sites ou de vidéos. On peut donc a priori considérer qu'il y a tout ce qu'il faut en ligne pour savoir comment faire et depuis finalement assez longtemps. Mais la quantité d'approches, de conseils, d'outils ou de méthodes doit interroger l'éducateur qui veut se lancer dans une démarche pour favoriser le développement de l'esprit critique. S'il y avait une solution... on ne se questionnerait pas autant sur ce sujet.

Lisez l'article...  

 

 

 

Par fjarraud , le lundi 28 août 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces