L'ICEM critique l'usage fait des neurosciences pour l'apprentissage de la lecture 

" En commençant l’apprentissage par la syllabation, quelle représentation de la lecture et de l’écriture les enfants vont-ils se forger ? « Lire c’est déchiffrer » sans y chercher de sens ? C’est à ce moment des premiers apprentissages qu'apparaissent les premières aliénations". Le laboratoire de recherche coopérative de l'Icem revient, dans sa Lettre du labo, sur l'usage réducteur qui est fait des découvertes en neurosciences. "Tous les chercheurs sont bien d’accord pour dire maintenant que l’apprentissage de la lecture est fortement corrélé à celui de l’écrit. Mais ce que dit S. Dehaene est bien plus simple à réaliser. Les médias s’en emparent et même déforment ses propos en ne parlant que de cette aire du cerveau et en oubliant les autres. La réduction de la lecture à la transformation du visuel en langage parlé occulte la grande complexité de l’acte de lire. S. Dehaene ne prend en compte que le cerveau cognitif. Or, des neurobiologistes éminents décrivent un cerveau bien plus complexe".

 

Lettre du labo Icem

 

Par fjarraud , le lundi 18 septembre 2017.

Commentaires

  • Ricky, le 18/09/2017 à 10:53
    Il faut arrêter avec "les neursciences", il s'agit juste de l'opinion d'une seule personne, une opinion qui ne correspond même pas à ses travaux, et qui n'a jamais été publié dans aucune revue scientifique (uniquement dans son livre grand public).
    Dehaene n'est pas enseignant, il est psychologue, et il n'a aucune compétence pour dire aux spécialistes comment ils doivent faire leur métier.
    • Jeandoute, le 18/09/2017 à 14:47
      Dehaene, professeur au Collège de France, spécialiste des neuro-sciences, a compétence pour nous dire comment le cerveau fonctionne cher ami.

      L'approche politique de l'apprentissage de la lecture est opposée à la science : ce n'est que du sectarisme.
    • Leperray, le 18/09/2017 à 14:21
      Toute cette discussion est drôle... et confirme que dans ce pays ni les chiffres ni les enquêtes "scientifiques" ne font foi et que chacun pour défendre son point de vue trouvera toujours l'argument final: "de toute manière on fait dire ce qu'on veut aux chiffres comme aux enquêtes".
      Si par ailleurs l'objectif  d'une méthode d'apprentissage de la lecture est la lutte contre les aliénations on n'est plus sérieux, on est dans l'idéologie, complètement hors des réalités, dans l'ornière du pédagogisme le plus sot... Quant à cet argument pour rejeter la méthode syllabique, autant dire que pendant 2000 ans l'apprentissage de la lecture n'a jamais servi qu'à former des crétins !

      • cavalli, le 18/09/2017 à 19:24
        bien dit !
      • Jeandoute, le 18/09/2017 à 14:45
        Bien dit.
    • cavalli, le 18/09/2017 à 11:05
      "et il n'a aucune compétence pour dire aux spécialistes comment ils doivent faire leur métier."

      pourtant on dirait que ces "spécialistes " le font mal.. avec tous les problèmes qu'il y a , l'illettrisme ,etc ; je ris

      je le répète , Dehaene tient les mêmes conclusions que les instits de qualité , toutes générations confondues ; il  ne fait pas avancer la vérité ,o n la connaissait déjà , analytique et syllabique ,mais il l'explique , vu de son champ  "de compétence"
  • cavalli, le 18/09/2017 à 10:14
     La réduction de la lecture à la transformation du visuel en langage parlé occulte la grande complexité de l’acte de lire

    faux , quelque chose qui est à la portée de tous (enfin...sauf  si on a un pédago comme instit formé on sait où ) n'est pas d'une grande complexité ; faux ,faux ,votre curseur est inadapté

    le sens vient en apprenant , progressivement
  • cavalli, le 18/09/2017 à 11:23
    "Tous les chercheurs sont bien d’accord pour dire maintenant que l’apprentissage de la lecture est fortement corrélé à celui de l’écrit

    non ça se sait depuis longtemps , un enfant ne sait lire que ce qu'il a appris à écrire
    • Renan, le 18/09/2017 à 10:30
      "un enfant ne sait lire que ce qu'il a appris à écrire". Faux ! archi faux !
      Ecrire avant de savoir lire est une aberration pédagogique !
      Voir les recherches de Françoise Boulanger : <http://www.lebonheurdelire.org>  
      • cavalli, le 18/09/2017 à 11:09
        Ecrire avant de savoir lire

        ah bon  !  les petits n'écrivent-ils pas les lettres en maternelle ?

        quant aux "recherches "de monsieur machin ...vous voyez ce que je veux dire.
      • caroudel, le 18/09/2017 à 10:43
        Si c'est faux, on peut se demander comment le premier "écriveur" a fini par apprendre à lire (seul !).
        C'est bien parce qu'on commence par coder l'oral en écrit qu'on peut lire et pour aucune autre raison.
        Et surtout pas parce que a se décode /a/ 1. par, 2, équation, 3. football, 4. rayer 5. manger  6.maigre  7. mauvais, 8. speaker 9. pain 10. ferai  11. faisons  pendant que "e" se décode /a/ (femme, solennel) !


        Ces "a" se décodent parce qu'on a codé (ne pas confondre écrire et coder) par écrit les sons des mots qu'on peut alors lire. Comme dit Saussure dans "oiseau" aucune des lettres ne se décode "normalement". Mais on continue à décoder ! 


  • cavalli, le 18/09/2017 à 10:08
    De toutes façons Dehaene s'en remet  , in fine , à ce qui a toujours été fait ,par le bon sens dicté aux bons instits , ç'est-à-dire analytique et syllabique ; je le répète encore , apprendre sa langue maternelle ,c'est l'apprendre , ce n'est pas une devinette

    Apprentissage de la lecture : l'apport des sciences cognitives

    c'est ici,il suffit de cliquer :

    http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/symposium-2014-11-13-09h40.htm
    • delacour, le 18/09/2017 à 14:07
      Rien dans cette amélioration de l'aire de Broca avec plus de précision qui ne permette de préférer une méthode à une autre... Si sur le plan neuronal c'est parfait, sur les conclusions pédagogiques c'est très faible. En effet il faudrait syllaber, décoder pour parvenir à lire ? Or c'est le codage écrit qui permet la lecture comme le dit Caroudel ou cavalli et rien d'autre. On aurait donc intérêt à apprendre à coder orthographiquement pour apprendre à lire comme je le propose sur mon site "ecrilu" (sans l'imposer, il faut toujours être prudent sur ses certitudes !). 
      • cavalli, le 18/09/2017 à 19:28
        tout-à-fait
        nous vivons une terrible époque où le bon sens s'est perdu  , chez les pédagos en tous-cas , qui ont fait tant de massacres
        o+n ça fait on en français , ça s'apprend , ça ne se devine pas
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces