Rythmes : Une large tribune dans Le Figaro 

"La suppression des classes du mercredi matin, c’est 17,5 journées pleines en moins... Passer à la semaine de quatre jours, c’est priver les écoliers d’un mois de fréquentation de l’école. Et qui affirmera de bonne foi qu'avec des enfants, des heures en fin de journée remplaceront efficacement celles de la matinée qu'on supprime ?" Le Figaro publie une tribune adressée aux maires pour leur demander de rester à la semaine de 4 jours et demi. "Une étude du ministère a montré que la suppression du vendredi après-midi, déjà adoptée par certaines municipalités après le « Décret Hamon », entraînait une dégradation des résultats scolaires", écrivent les auteurs. "Alors, croyez-vous vraiment qu’avec moins de 130 jours de classe par an on puisse obtenir les mêmes résultats qu’avec un peu plus de 160 ? Les enfants de professeurs et de cadres supérieurs n’en souffriront sans doute pas trop, mais les autres ? Quelles seront les conséquences sur ceux dont on dit souhaiter l’intégration et pour qui l’école sera moins présente dans leur vie ?" La tribune est signée par des personnalités rarement associées comme Jacques Julliard et Philippe Meirieu ou Antoine Prost, Boris Cyrulnik et Agnès Van Zanten, Bernard Toulemonde et JeanPaul Delahaye.

 

L atribune

 

Par fjarraud , le mercredi 11 octobre 2017.

Commentaires

  • fanbouh, le 11/10/2017 à 17:52
    Je les invite à venir voir les matinées dans ma classe à l'approche des vacances, pleurs au bout de 15 minutes pour tout et n' importe quoi! Le mercredi matin, je fais des ateliers d'Art, impossible de les faire travailler plus. Car, le soir, ils restent au TAP (Nap?) en collectif, puis garderie (collectif) et il faut en plus le mercredi matin!!! Je crois que, comme temps collectifs, on bat le record (dans ma classe 4 GS/CP sur 22 qui ont vraiment des journées raccourcies). On confond travail et collectif, ce n'est pas le travail qui fatigue les enfants, mais la vie en collectivité.... Ils ont besoin de repos! Le cerveau a aussi besoin de pauses, des pauses que les enseignants savent ménager le soir en lisant une histoire, en chantant, en dessinant librement, en jouant... ce que nous ne trouvons plus le temps de faire. Les enfants enchaînent avec des TAP, des animations de mauvaise (voire très mauvaise qualité) par endroit. Mais notre société vise LA RENTABILITE.

  • Jean Maurice, le 11/10/2017 à 13:20
    "La tribune est signée par des personnalités rarement associées comme Jacques Julliard et Philippe Meirieu ou Antoine Prost, Boris Cyrulnik et Agnès Van Zanten, Bernard Toulemonde et JeanPaul Delahaye."

    Et alors, y en a pas un qui a fait classe !
  • Jean Maurice, le 11/10/2017 à 14:49
    "Et qui affirmera de bonne foi qu'avec des enfants, des heures en fin de journée remplaceront efficacement celles de la matinée qu'on supprime ?"
    Moi je l'affirme, tout haut et en toute bonne foi. Mes classes ont des résultats similaires dans les années à 4,5 jours hebdo et dans les années 4 jours par semaine. Mais, on le sait, l'avis des enseignants n'est pas digne de confiance. On se demande d'ailleurs pourquoi l'on continue de leur confier nos enfants.
    Moi, je prétends même qu'avec trois jours par semaine j'obtiendrai encore de meilleurs résultats que vos pauvres héros du travail à 4,5 jours. J'attends que quelqu'un me défie... si quelqu'un s'intéresse davantage à ce qu'on fait plutôt qu'à quand on le fait!
    Vous pensez que les heures de l'après-midi ne font pas "le poids". Supprimez donc les après-midi, et ce pour tous les travailleurs! Ce qu'on fait le matin on ne saurait le faire l'après-midi... Et alors? Le programme est suffisamment diversifié dans ses disciplines pour que l'on trouve à répartir harmonieusement les activités. Mais si vous ne savez pas gérer l'énergie disponible des enfants, ne faites pas ce métier, même  le matin seulement. A moins que vous ne pensiez que l'école élémentaire  doive se résumer à 12 h de langue et 12 h de maths par semaine!!! J'en connais qui font 12 h de lecture au cp et qui n'apprennent apparemment pas aussi bien que ceux qui en font 5!  (Cf rapport Goigoux 2016, si vous voulez des résultats digne de foi scientifique, ou presque)
    Qui peut croire (puisqu'on se situe dans la croyance) qu'une matinée de jeudi est aussi rentable après un mercredi travaillé (soit trois jours consécutifs de classe) qu'après une journée de repos de l'esprit? On peut en sortir des caisses comme ça, des sentences lapidaires. Si le repos du mercredi est une perte, travaillons samedi et dimanche pour une continuité parfaite. Je me marre. Ceci dit, comme dans l'autre réaction de Lizdarcy, je pousse le bouchon et renvoie la balle aux donneurs de leçons : faisons 4.5 jours avec le samedi ou bien avec le mercredi, à condition de ne travailler vraiment que le matin et de trouver comment faire en sorte que les enfants ne passent pas 10 heures par jour dans les murs de l'école quels que soient les intervenants qui les gèrent (plus ou moins bien) , toujours à leur trouver une occupation...
    La réalité est que beaucoup  continuent, et c'est navrant, de penser que le contenant est plus important que le contenu. Quand commencerons-nous à mettre le max de la réflexion sur les stratégies et les supports pédagogiques (dont l'archaïsme fait peine à voir) plutôt qu'à se chamailler sans fin sur les horaires et les dates de vacances?
    • fanbouh, le 11/10/2017 à 17:55
      Entièrement en accord!

  • Lizdarcy, le 11/10/2017 à 09:50
    "Passer à la semaine de quatre jours, c’est priver les écoliers d’un mois de fréquentation de l’école." Dans la mesure où le volume horaire global reste le même, cette affirmation est tout simplement mensongère: les heures du mercredi sont basculées en fin de journée des autres jours.

    Par ailleurs, on peut penser ce qu'on veut des horaires favorables aux enfants, études à l'appui, la réalité montre que la plupart des enfants restent à l'école bien après 16h30 de toutes façons (même quand un parent ne travaille pas). Ils sont fatigués et le mercredi était souvent bienvenu pour les laisser se reposer et revenir "frais et dispo"(nibles pour les apprentissages) à l'école, grâce au système D (parent à 80%, Nounou, mamie,...)
    Le meilleur système est avec le samedi matin, mais les parents le refusent.

    Nous avons le même problème sociétal avec la gestion des écrans. Les enfants en sont victimes, mais allez le faire entendre!!
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces