AEFE : La Cour des comptes demande une autre gestion 

" La gestion de l’agence doit sans conteste être améliorée". La Cour des comptes a rendu public le 18 octobre un référé rendu le 26 juillet concernant l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) , principal acteur de l'enseignement français dans le monde. La Cour dénonce " le caractère embryonnaire du contrôle de gestion" de l'agence , le contrôle étant effectué par l'ordonnateur des dépenses.

 

" À la lumière de ces constats, la Cour est conduite à soulever, une nouvelle fois, la question de la pertinence de confier la présidence du conseil d’administration de l’Agence à la direction générale de la mondialisation du ministère", soulève la Cour. Il peut " apparaître contestable que le directeur général de la mondialisation, responsable d’un des programmes budgétaires finançant l’enseignement français à l’étranger, soit à la fois président du conseil d’administration et assure la tutelle de l’établissement."

 

La Cour demande de séparer la présidence du CA de la tutelle t de garantir le principe de séparation de l'ordonnateur et du comptable au sein de l'agence.

 

Le référé

Sur le rapport 2016

 

 

Par fjarraud , le jeudi 19 octobre 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces