Justice : Mauvais traitements et harcèlement 

La Cour de cassation a confirmé la condamnation de la directrice de l'école maternelle de Feytiat poursuivie pour des mauvais traitements à un an de prison avec sursis. Par contre c'est l'Education nationale qui devra payer les dommages reconnus aux parents des enfants. Le tribunal correctionnel de Nancy a condamné à 6 mois de prison avec sursis un haut cadre de l'académie de Nancy Metz poursuivi pour harcèlement sexuel d'une employée placée sous son autorité.

 

Dans Le Populaire

Dans l'Est républicain

 

Par fjarraud , le lundi 13 novembre 2017.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces