Réforme du brevet : Le détail des épreuves 

Sans surprise, le B.O. du 4 janvier a publié la note de service sur l'organisation du brevet. Cette note est importante car elle fixe précisément le contenu des épreuves et tranche sur des questions importantes pour les enseignants comme la date du choix entre disciplines en sciences ou la prise en compte du cycle 4 ou de la seule année de 3ème.

 

Une hiérarchie des disciplines

 

Rappelons qu'un arrêté publié fin novembre au J.O., repris au BO du 4 janvier, a réorganisé la géométrie de l'épreuve. Le nouvel arrêté modifie la répartition des points entre les épreuves terminales et la validation du socle pour 2018. Le nombre total de points passe de 700 à 800 dont 400 pour les épreuves finales. Le nouveau brevet continue donc à associer validation du socle et épreuves terminales dans un montage de plus en plus complexe. Non seulement le ministre n'a pas su trancher entre ces deux logiques mais le nouveau brevet hiérarchise les disciplines : maths et français comptent double. Histoire géo et sciences sont deux fois moins importants. Quant aux autres disciplines...

 

La note de service donne des précisions sur chaque épreuve. Rappelons d'abord que les indicateurs ministériels annoncent une hausse du taux d'accès au brevet en 2018. La note précise que " en ce qui concerne les résultats obtenus par les candidats aux épreuves de l'examen, le jury s'assure de l'application des barèmes de correction. Il procède, le cas échéant, à une harmonisation des notes et arrête, après délibération, les notes des épreuves et le total des points".

 

Les conditions d'évaluation du socle

 

En ce qui concerne les sujets, la note précise d'abord les conditions d'évaluation du socle commun. " En classe de troisième, au plus tard lors du dernier conseil de classe, après concertation et délibération, l'équipe pédagogique évalue le niveau de maîtrise atteint pour chacune des composantes du premier domaine et pour chacun des quatre autres domaines du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, dans le cadre de l'échelle de référence prévue à l'article D. 122-3 du code de l'éducation. Le chef d'établissement certifie ce niveau et en porte attestation sur le livret scolaire dans le bilan de fin de cycle 4... Chaque niveau de maîtrise atteint, établi conformément à l'article D. 122-3 du code de l'éducation, est transmis par l'application Cyclades et converti en un nombre de points équivalent.. pour chacune des quatre composantes du domaine 1 « les langages pour penser et communiquer » et pour chacun des quatre autres domaines de formation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture :

- 10 points si le candidat obtient le niveau « Maîtrise insuffisante » ;

- 25 points s'il obtient le niveau « Maîtrise fragile » ;

- 40 points s'il obtient le niveau « Maîtrise satisfaisante » ;

- 50 points s'il obtient le niveau « Très bonne maîtrise ».

 

Les épreuves finales

 

Le brevet évalue-t-il dans les épreuves finales tout le cycle 4 ou seulement la 3ème ? " Les sujets et les modalités de ces épreuves correspondent aux programmes du cycle 4 et, plus précisément, à ceux de la classe de troisième lorsque le programme disciplinaire du cycle 4 le précise", affirme le BO.

 

La note décrit ensuite les épreuves finales dans les différentes disciplines.

 

Dictée et français

 

En français, l'épreuve comprend trois sujets. D'abord un travail sur le texte littéraire et, éventuellement, sur une image (50 points - 1 h 10 minutes). "Des questions sur le texte permettent d'évaluer les compétences linguistiques du candidat et sa maîtrise de la grammaire. Il s'agit d'apprécier la capacité des élèves à comprendre et analyser le fonctionnement de la langue et son organisation. Les aspects fondamentaux du fonctionnement syntaxique, morphologique, lexical de la langue, les différences entre l'oral et l'écrit peuvent faire l'objet de questions. Dans ce cadre, un exercice de réécriture propose aux élèves un court fragment de texte dont il s'agit de transformer les temps et/ou l'énonciation et/ou les personnes et/ou les genres, etc. de manière à obtenir cinq ou dix formes modifiées dans la copie de l'élève... Le travail sur le texte littéraire permet à la fois d'évaluer la compréhension du texte et les compétences d'interprétation des candidats. Différentes questions portent sur l'analyse de faits de langue et d'effets stylistiques dont l'élucidation permet d'approfondir la compréhension et l'interprétation du texte. Certaines questions engagent le candidat à formuler ses impressions de lecture et à donner son sentiment sur le texte proposé en justifiant son point de vue. L'une d'entre elles au moins permet au candidat de développer une appréciation personnelle, d'autres, plus ponctuelles, appellent des réponses plus courtes... Une ou deux questions portant sur l'image, si le sujet en comporte une, permettent au candidat de faire valoir des compétences d'analyse spécifiques et de mettre cette image en relation avec le texte littéraire.

 

Suit une dictée (10 points 20 minutes) sur un texte de 600 signes (400 en série professionnelle). Enfin arrive la rédaction (40 points 1h30). "Deux sujets au choix sont proposés aux candidats : un sujet de réflexion et un sujet d'imagination. Le candidat doit rédiger un texte cohérent et construit, respectant les normes de la langue écrite.  Outre la qualité de l'expression écrite et de l'orthographe, il est tenu compte, dans l'évaluation du travail produit, de la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances et compétences de manière à répondre aux contraintes du sujet choisi".

 

Maths et algorithmique

 

En maths l'épreuve compte aussi pour 100 points et dure 2 heures. " Les exercices qui composent le sujet permettent d'évaluer les connaissances figurant dans le programme de mathématiques du cycle 4 ainsi que la maîtrise des compétences « chercher », « modéliser », « représenter », « raisonner », « calculer » et « communiquer » décrites dans ce programme. Le sujet de cette épreuve comporte obligatoirement un exercice d'algorithmique (programmation)... Le sujet est constitué d'exercices qui doivent pouvoir être traités par le candidat indépendamment les uns des autres. Certains exercices exigent de la part du candidat une prise d'initiative."

 

Maitrise des langages en histoire-géo

 

En histoire-géographie, l'épreuve ne rapporte que 50 points et dure 2 heures. Là la note tranche vraiment en faveur du programme de 3ème. " L'épreuve d'histoire et géographie, et d'enseignement moral et civique a pour but d'évaluer les connaissances et compétences attendues par les programmes de cycle 4 respectivement pour chacune de ces disciplines et fondées plus particulièrement sur les contenus définis par les repères annuels de programmation pour la classe de troisième".

 

L'épreuve comprend un exercice d'analyse de documents (20 points). Il est suivi d'un exercice de maitrise des langages. " Un développement construit, sous la forme d'un texte structuré et de longueur adaptée à un élève en fin de cycle 4, répond à une question d'histoire ou de géographie. Une question invite le candidat à rendre compte de la compréhension et du traitement de données par le biais de croquis, de schémas ou de frises chronologiques". Un dernier exercice sur 10 points concerne l'EMC.

 

En sciences les disciplines annoncées deux mois avant

 

En sciences (50 points , une heure), la note précise que le choix entre les disciplines doit être annoncé "deux mois avant la tenue de l'examen. Il y a deux épreuves, une par discipline retenue. "Le candidat traite les exercices de chacune des deux disciplines retenues sur une seule et même copie. Le sujet est constitué d'exercices qui doivent pouvoir être traités par le candidat indépendamment les uns des autres. Certains exercices exigent de la part du candidat une prise d'initiative dans le cadre d'une question ouverte où les élèves exercent leur capacité à chercher et à raisonner".

 

L'épreuve orale (100 points) porte soir sur l'histoire des arts, soit sur un EPI, soit sur le parcours Avenir ou la parcours citoyen ou un parcours d'éducation artistique et culturelle. L'avantage devrait aller à l'épreuve la plus ancienne...

 

Brevet :la note

Brevet : l'arrêté

Brevet : du complexe à l'absurde

 

 

Par fjarraud , le vendredi 05 janvier 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces