L'Expresso du 26 janvier 2018 

Le fait du jour

Après des années de forte croissance, les investissements éducatifs des collectivités territoriales ont baissé, révèle une nouvelle Note de la Depp, la direction des études du ministère. L'âge d'or de la montée en puissance des acteurs locaux semble derrière nous alors même que la Depp montre aussi de fortes inégalités dans l'intérêt porté par les collectivités aux dépenses éducatives. La décentralisation ce n'est plus l'avenir de l'Ecole ?

 

(...)
26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)

 

Réforme du bac et du lycée

Jean-Michel Blanquer vante son bac de " la réussite "

Un bac " modernisé ", " remusclé ", " simplifié ", " limpide ", " avec plus de sens " et surtout un bac qui favorise la réussite des élèves dans le supérieur et même dans la vie : le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer n'a pas caché hier son enthousiasme pour son projet de réforme du bac, fondé sur les propositions de Pierre Mathiot, l'ex-directeur de   (....)

26/01/2018 à 22:39  |  (0 commentaire)

FEI10

FEI 10 : Le festival de la créativité enseignante

Dans une semaine, les 2-3 février 2018, en partenariat avec les associations professionnelles et le quotidien Libération, le Café pédagogique organise le 10ème Forum des Enseignants Innovants et de l’Innovation Educative à l’ESPE de Paris. Dans quel but ? Le Forum est à chaque fois un événement marquant pour celles et ceux qui y participent : une centaine d’enseignant.es de tous niveaux, de toutes disciplines, de toutes régions, ont le bonheur de s’y rencontrer pour partager des pratiques, des réflexions, des valeurs, que le Café pédagogique tente de faire vivre tout au long de l’année. Le Forum est aussi en lui-même un message collectif, important : la créativité des professeur.es est un fait, peu reconnu ; elle s’exerce au service des élèves, dans le quotidien de la classe, avec ou sans l’institution. C’est ce dont vont témoigner les enseignant.es présent.es au Forum, pour rendre hommage à l’inventivité de (...)
  
26/01/2018 à 22:39  |  (0 commentaire)
La classe

Dans une semaine, les 2-3 février 2018, en partenariat avec les associations professionnelles et le quotidien Libération, le Café pédagogique organise le 10ème Forum des Enseignants Innovants et de l’Innovation Educative à l’ESPE de Paris. Dans quel but ? Le Forum est à chaque fois un événement marquant pour celles et ceux qui y participent : une centaine d’enseignant.es de tous niveaux, de toutes disciplines, de toutes régions, ont le bonheur de s’y rencontrer pour partager des pratiques, des réflexions, des valeurs, que le Café pédagogique tente de faire vivre tout au long de l’année. Le Forum est aussi en lui-même un message collectif, important : la créativité des professeur.es est un fait, peu reconnu ; elle s’exerce au service des élèves, dans le quotidien de la classe, avec ou sans l’institution. C’est ce dont vont témoigner les enseignant.es présent.es au Forum, pour rendre hommage à l’inventivité de toute une profession.

 

(...)
26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
La classe

Depuis plus de quarante années, l'informatique pénètre notre vie quotidienne et la société dans son ensemble est concernée. L'institution scolaire tente dès le début des années 1970 de trouver une posture pour prendre en compte ce phénomène, mais sans jamais parvenir à la stabiliser à ce jour. Dans le même temps, fait social total, l'informatique, rebaptisée numérique, depuis qu'elle s'est réellement socialisée, a continué de marquer nos vies de manière de plus en plus intime. L'institution scolaire, dont on peut assimiler le fonctionnement à celui d'un corps humain, est basé sur un ensemble d'équilibres et de régulateurs internes qui garantissent sa durabilité, sa stabilité, sa forme.

 

(...)
26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Le système

Peut on mettre en application la loi sur l'orientation avant même qu'elle soit discutée et adoptée ? C'est ce que conteste le groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste du Sénat. Il relève que " La ministre de l’enseignement supérieur a pris, le 19 janvier, un arrêté pour la mise en œuvre du traitement automatisé des données collectées par le nouveau portail « Parcoursup» qui remplace APB. En plus des informations habituelles, ce nouveau portail permet de demander aux candidat-e-s des données sur leur parcours extrascolaire (CV, activités sportives et artistiques, attestations de formations diverses, etc.). Ces ajouts substantiels modifient radicalement l’objectif du portail qui devient un outil aux services des établissements supérieurs pour sélectionner les étudiant-e-s qu’ils souhaiteraient accueillir. Il constitue sans conteste une application anticipée du projet de loi relatif à « l’orientation et à la réussite des étudiants » qui sera discuté par le Sénat les 7 et 8 février prochains et qui donnera aux universités ce pouvoir de sélection". Le groupe CRCE du Sénat "s’indigne de cette violation flagrante des droits du Parlement" et organise un recours contre le texte auprès du Conseil d'Etat.

 

Communiqué

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Le système

La FCPE, principale fédération des parents d'élèves, a publié un long communiqué jeudi pour donner son sentiment sur le projet de réforme du bac et du lycée, rédigé par l'universitaire Pierre Mathiot. On trouve beaucoup de choses dans leur déclaration, qui part, du coup, un peu dans tous les sens. La FCPE relève à la fois des points positifs dans les propositions faites, se disant par exemple « favorable à la réduction des épreuves du baccalauréat, aujourd'hui source de stress et de bachotage», comme le propose Mathiot.

 

(...)
26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Le système

"Je créerai tous les postes d'auxiliaires de vie scolaires (AVS) pour que les jeunes enfants vivant en situation de handicap puissent aller à l'école." Ah les promesses de campagne... C'était en mai 2017, lors de la dernière campagne présidentielle. Le candidat Macron avait pris cet engagement devant les Français, et des milliers de familles ont voulu le croire. Le gouvernement avait annoncé fin août l'emploi de 8000 équivalents temps plein, jurant que tous les besoins sur le territoire seraient couverts... Mais sur le terrain, cette promesse ne s'est toujours pas concrétisée. A Paris, par exemple, depuis la rentrée, "400 élèves en situation de handicap scolarisés dans le 1er et 2nd degré parisien ne bénéficient pas de l'accompagnement auquel ils ont droit", dénonce le Snuipp Paris dans un communiqué. Amer, le syndicat tacle "les discours ministériels (qui) se suivent et se ressemblent", faisant de la scolarisation des élèves en situation de handicap une priorité. Sauf que dans les faits, "on constate qu'il n'en est rien ! Dans nombre de cas, les enseignants sont les seuls à mettre en œuvre réellement la loi de 2005." Rappelons que cette loi du 11 février 2005 indique noir sur blanc que "l'Etat doit mettre en place les moyens financiers et humains nécessaires à la scolarisation en milieu ordinaire des enfants, adolescents ou adultes handicapés."

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Le système

Gifles, fessées, secouements : une vingtaine d 'enfants de l'école privée hors contrat de Villiè Morgon (69), qui se réclame de Montessori, auraient été victimes des violences exercées par la directrice et une enseignante de l'école. Selon l'AFP elles seront jugées en avril.

 

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
La classe

Comment rendre les apprentissages concrets au collège ? Le projet Happy Culture proposé par Dominique Moreno, enseignant en éducation musicale au collège Padule à Ajaccio met en activité les collégiens autour d’une ruche. En partenariat avec le syndicat apicole corse, les collégiens conçoivent les hausses de la ruche de l’établissement puis collectent le miel. « Ce projet élève la socialisation des élèves et permet la découverte des métiers de l’artisanat » explique l’enseignant présent au 10ème forum des enseignants innovants. Egalement responsable d’un dispositif sans notes, Dominique Moreno revient aussi sur les modalités de cet essai.

 

(..)
26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
L'élève

L’Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes vous invite à découvrir sa nouvelle exposition.  « Trajectoires, l’expo qui interroge nos mobilités » présente les différentes facettes de la mobilité, née du lien entre mouvement et société. Trois pôles thématiques explorent les interactions entre ces deux concepts à différentes échelles : celle de l’individu, celle de la ville, celle de la planète. Témoignages, manipulations interactives, dispositifs numériques, invitent chacun à découvrir, à se questionner, mais aussi à prendre position sur des questions de société. Les jeunes dès 6 ans sont attendus, en famille ou avec leurs enseignants. L’ESPGG offre  aux groupes scolaires, sur réservation, des créneaux spécifiques de visite le matin, quand l’espace est fermé au public.

 

(...)
26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
L'élève

La 23ème édition du Forum de l'alternance se tiendra les 10 et 11 avril 2018 au Centre des congrès de la Cité des sciences et de l'industrie à Paris. Le but est de promouvoir l'apprentissage en Ile-de-France, de proposer des contrats en alternance et de finaliser de vrais recrutements. Plus de 10 000 contrats devraient être proposés par une soixantaine d'entreprises. L'événement est organisé par la CCI Paris, la Mairie de Paris, Pôle Emploi, la Cité des métiers, la Direccte et la Région Ile-de-France.

 

Le forum

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Après l'abandon du projet d'aéroport de Notre Dame des Landes que va-t-il se passer ? Cécile Rialland Juin apporte son regard de géographe sur ce dossier pour mieux en situer les enjeux et leur développement.

 

Sur le site de laSociété de Géographie

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Certains auteurs ont voulu faire du rêve le seul vrai espace de liberté pour la pensée. Mais cette pensée, qui se donne à voir dans les rêves, est structurée par les expériences sociales du rêveur. Impossible de comprendre le rêve si on ne rattache pas les images du rêve aux effets incorporés de la socialisation de l'individu rêvant. Donc pas de rêveur désocialisé ni intégralement «en roue libre» comme disent certains auteurs. En revanche, ce qui caractérise le rêve, ce sont ses conditions sociales de production : ce sont des images qui ne s'adressent à aucun public autre que le rêveur lui-même. Ces images du coup n'ont besoin ni d'être mises en forme ni d'être moralement correctes. Le rêve est le plus intime des journaux intimes, l'expression la plus directe et franche de toutes les formes de franc-parler. C'est l'expression la moins censurée (formellement comme moralement) qui soit." Sur le site SES ENS, Bernard Lahire évoque son nouvel ouvrage "L'interprétation sociologique des rêves", La Découverte.

 

Sur SES ENS

 

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Une dynamique indéniable d’amélioration des politiques publiques de prévention a été engagée depuis 2014", confirme l'OCDE dans une étude poussée sur le risque de crue centennale à Paris. "Ces efforts, qui s’inscrivent également dans le cadre de la mise en oeuvre de la directive européenne sur les inondations, ont permis la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes, et ils se sont accélérés suite aux inondations de mai-juin 2016. Toutefois cette dynamique reste à ce stade encore en retrait par rapport aux enjeux. Les travaux engagés sur la gouvernance, les mesures de résilience et leur financement sont à poursuivre pour pleinement répondre aux recommandations formulées par le Forum de Haut-Niveau sur les Risques de l’OCDE en 2014. Sur ces trois thématiques, on peut dresser aujourd’hui le constat suivant : De nombreux acteurs soulignent les efforts importants engagés en matière de gouvernance même si ceux-ci font face à une fragmentation et à une complexité persistante. Malgré la mobilisation de moyens supplémentaires, il manque une stratégie de financement à la hauteur des enjeux économiques concernés.

 

Analyse OCDE

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"L’enseignement de l’histoire doit aider à mieux appréhender les phénomènes du présent. Les manipulations dont elle peut faire l’objet, à des fins politiques et mémorielles, sont régulières et parfois médiatisées et la viralité actuelle des discours de haine dont beaucoup s’appuient sur des distorsions de l’histoire nous invitent à réfléchir sur l’importance et la nécessité de cet enseignement. De fait, il est absolument nécessaire d’utiliser le formidable outil de réflexion et de formation politique qu’elle constitue en permettant aux élèves de construire un savoir et d’exercer un regard critique sur l’utilisation d’analogies approximatives, inopérantes et non scientifiques régulièrement véhiculées, notamment par internet", écrit Iannis Roder dans une note publiée par la Fondation Jean Jaurès. "Les commémorations des crimes de génocide, et notamment de la Shoah, sont tout à fait légitimes, mais, tout comme l’approche médiatique de ces événements, elles se limitent le plus souvent à une dimension compassionnelle. Commémorer, c’est d’abord se souvenir des victimes et donc en parler. L’enseignement, pour sa part, doit permettre une autre approche de ces crimes de masse et ne doit pas limiter l’abord de cette histoire aux victimes mais également s’intéresser aux bourreaux si nous voulons que ces événements ouvrent à une réflexion politique".

 

La note

 

26/01/2018 à 05:52  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 26 janvier 2018.

Partenaires

Nos annonces