CSP : Démission de Sylvie Plane, reprise en mains par S Ayada 

Après Michel Lussault, son ancien président, c'est au  tour de Sylvie Plane de quitter le Conseil supérieur des programmes. Son départ souligne la grave crise qui traverse cette institution soumise à une reprise en main par sa nouvelle présidente Souad Ayada.

 

 Elle intervient quelques jours après l'audition remarquée de Souad Ayada, présidente du CSP nommée par JM Blanquer, devant la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée. La nouvelle présidente du CSP avait notamment annoncé une remise en question des cycles avec la publication de "repères annuels" du CP à la 3ème. Elle s'était déclarée hostile au prédicat, une notion grammaticale introduite dans les nouveaux programmes. "Il reviendra au CSP dans le cadre d'un lissage des programmes d'enlever tout élément de jargon", avait déclaré S Ayada. "L'affaire du prédicat était symptomatique d'une école coupée des parents et méprisant la formation qu'ils avaient pu recevoir". S Ayada a aussi annoncé la reprise en main des groupes d'experts et remis en question l'indépendance du CSP. "Il s'agit d'une indépendance dans la manière de conduire ses travaux".  La "simplification" annoncée des programmes existants et al rédaction des nouveaux programmes du lycée va mettre davantage encore les membres restants du CSP en opposition entre leurs convictions et celles du ministre. L acrise du CSP n'est aps terminée.

 

Par fjarraud , le jeudi 01 février 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces