L'actualité de l'éducation de la semaine du 2 au 9 février 2018 

A la Une : Primaire : La rentrée 2019 menacée par l'effondrement des postes mis aux concours

Alors que le ministère annonce 3680 créations de postes à la rentrée 2018, le nombre de postes mis aux concours de recrutement de professeurs des écoles est en forte baisse. Il y avait eu 13 001 postes mis aux différents concours externes et internes en 2017. Il n'y en aura que 11 840 en 2018, soit 10% de moins. Ce recul annonce de grandes difficultés pour la rentrée 2019.

Lisez l'article...   

 

La scolarisation avant trois ans dans le collimateur gouvernemental

Les mêmes causes produisent-elles les mêmes effets ? En 2008 plusieurs rapports (Papon, Tabarot) ont essayé d'imposer le jardin d'enfant à la place de la maternelle avant 3 ans. Il s'agissait de pouvoir supprimer des postes et le ministre a fermé rapidement un nombre important de classes. Dix ans plus tard, alors que le ministre manque de postes pour assurer ses dédoublements, de nouvelles voix dans la majorité lancent, le 7 février, le débat sur la scolarisation à deux ans. Et le ministre prend la balle au bond...

Lisez l'article...   

 

 

Politique ministérielle

Paye au mérite, recrutement local : Le gouvernement va faire évoluer les statuts

C'est une révolution des statuts des fonctionnaires d'Etat, notamment des enseignants, que prépare le gouvernement. JM Blanquer a multiplié les allusions récemment sur le recrutement local. Edouard Philippe a annoncé le 1er février un programme qui va plus loin puisqu'il est question d'établir une rémunération au mérite et d'augmenter le nombre de contractuels.

Lisez l'article...   

Ecole et pauvreté : Deux ministres, zéro politique ?

Grand moment à l'Assemblée nationale le 7 février. Deux commissions, celle des affaires sociales et celle des affaires culturelles, sont réunies pour une journée entière de travail sur l'école et la pauvreté. Si les interventions des experts, le matin, ont été brillantes, le déplacement de deux ministres, JM Blanquer et A Buzyn, n'a donné lieu à aucune annonce si ce n'est des interrogations sur l'avenir de la scolarisation avant 3 ans et des Rased. Trois ans après la publication du rapport de JP Delahaye, l'effort pour faire réussir les enfants pauvres ne s'incarne que dans les dédoublements des CP et Ce1 de Rep+. 

Lisez l'article...   

 

Dubet : Blanquer le réformateur

" Il ne faut pas voir dans la philosophie scolaire de Jean-Michel Blanquer une série de « mesurettes », mais une rupture profonde. Si ses propositions en venaient à s’appliquer, c’est le coeur de l’institution lui-même qui en serait bouleversé. À la tradition scolaire française d’un pilotage par les normes édictées par le centre auxquelles les acteurs doivent se conformer, Jean-Michel Blanquer propose de substituer un pilotage par les résultats". Dans une nouvelle Note du conseil scientifique de la Fcpe, François Dubet donne sa vision, assez admirative, du ministre.

Lisez l'article...   

 

Racisme d'Etat : La plainte déposée par Blanquer classée sans suite

Ovationné par les députés, JM Blanquer avait annoncé le 21 novembre qu'il portait pliante contre Sud Education 93 qui avait osé parler de "racisme d'Etat". Selon Marianne, le parquer de Bobigny vient de classer sans suite cette plainte.

Lisez l'article...   

 

Lutte contre les racismes : Un rapport officiel veut "accompagner les enseignants"

L'Etat lutte-il réellement contre les différentes déclinaisons du racisme ? Un rapport officiel montre que moins de la moitié des crédits prévus au Plan interministériel de lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Pilcra) ont été dépensés (40 millions sur 120 pour 3 ans). Selon le même rapport, " La mobilisation des ministères a été inégale. L'éducation nationale apparaît comme le ministère le plus impliqué dans le déploiement du PILCRA en lien avec la « grande mobilisation pour les valeurs de la République ». Représentant plus du quart de l’ensemble du PILCRA, la majorité des actions prévues dans le cadre du plan ont été mises en oeuvre avec une forte mobilisation des établissements scolaires... Même s'il n'était pas directement pilote, le ministère de la culture a su établir un partenariat avec la DILCRA au travers notamment du développement des lieux de mémoire et de l’implication de nombreux établissements et acteurs culturels. Les autres ministères, notamment économiques et sociaux, se sont moins mobilisés". Evidemment ces affirmations peuvent être critiquées au lendemain de l'apologie de Maurras par la Culture ou du refus de voir le "racisme d'Etat" dans l'Education nationale et de la plainte ministérielle contre un stage antiraciste de Sud Education. Le rapport recommande "d'accompagner concrètement l’ensemble des enseignants et les autres personnels des établissements scolaires à déconstruire les préjugés des élèves sur les origines et cultures des personnes". Une recommandation en contradiction avec la condamnation officielle des initiatives de sensibilisation des enseignants à l'antiracisme à l'Ecole.

Lisez l'article...   

 

CSP : Une mise au pas démontrée par Sylvie Plane

Vice-présidente du Conseil supérieur des programmes (CSP), Sylvie Plane a bien été "démissionnée" par Souad Ayada, la nouvelle présidente du CSP. C'est ce qu'elle explique dans un entretien donné à Libération où elle démonte la méthode Blanquer pour mettre au pas une institution indépendante clé de la Refondation.

Lisez l'article...   

 

Avec Parcoursup la concurrence entre lycées annoncée

C'ets dans La Nouvelle République. Le quotidien annonce que dès la rentrée 2018 "trois lycées prépareront au concours de médecine" dans le département de l'Indre. Dès la première les élèves pourront suivre un programme spécial de préparation au concours de médecine.

Lisez l'article...   

 

 

Syndicats

Manifestation : Des enseignants très inquiets mais peu nombreux

Que faire quand même la météo est pour le ministre ? Le 6 février, c'est sous la neige que  quelques centaines de professeurs, des étudiants plus nombreux, ont défilé à Paris. Malgré la multiplication d'annonces inquiétantes par le ministre et le gouvernement, la mobilisation est restée faible dans les établissements scolaires. Le Snes compte 28% de grévistes quand le ministère en trouve 5%. Mais pourquoi aussi peu de monde ?

Lisez l'article...   

 

Pourquoi ils feront grève le 6 février

Lancé initialement contre la réforme du lycée et les moyens insuffisants dans le second degré par une large intersyndicale (Fsu, Cgt, Sud, FO), le mouvement du 6 février est en train de changer de nature. Les déclarations du premier ministre le 1er février confirment que les pires perspectives professionnelles pour les enseignants sont l'application d'une politique gouvernementale. C'est maintenant une course de vitesse qui est engagée entre la volonté gouvernementale d'aller au bout de ses réformes le plus rapidement possible et des enseignants qui n'ont pas encore forcément perçu l'ampleur des transformations engagées par E. Macron.

Lisez l'article...   

 

FSU : Le moment du désenchantement est arrivé ?

Comment s'en sortir avec Blanquer ? Le 7 février la FSU cherchait la sortie. "C'est la période du désenchantement". Présentant un "bilan d'étape", les syndicats de la FSU (Snuipp, Snes, Snep, Snuep, Snesup, ) estiment que les enseignants commencent à percevoir les failles de la politique ministérielle. Au lendemain d'un mouvement social de faible ampleur ils affirment voir monter le mécontentement.

Lisez l'article...   

 

Journée d'action des fonctionnaires le 22 mars

Selon Reuters, les syndicats de la Fonction publique appellent à une journée d'actions et de grèves le 22 mars contre le plan Action publique 2022 qui prévoit, outre le recours à un nombre plus important de contractuels , et donc des suppressions de postes, la paye au mérite et un renforcement de l'autorité hiérarchique. L'appel est signé par la Fsu, CGT, CGC, FO, Cftc, Solidaires, Fa Fp. L'Unsa et la Cfdt n'appellent pas à participer à cette journée.

Lisez l'article...   

 

Prolétarisation du métier enseignant : Le colloque du Snuipp

"Depuis son arrivée rue de Grenelle, le ministre de l’Éducation nationale multiplie les annonces et les mesures qui mettent en avant l’individualisation des parcours et des apprentissages. Il engage un resserrement sur les fondamentaux et une mise sous tutelle pédagogique des enseignants, cherchant à imposer de soi-disant « bonnes pratiques ». Des orientations qui ont déjà été mises en œuvre avec les programmes de 2008 et qui, loin de faire leurs preuves, ont au contraire exacerbé les inégalités", souligne le Snuipp. Le syndicat organise les 3 et 4 avril un grand colloque sur l'évolution du métier enseignant.

Lisez l'article...   

 

 

Métier enseignant

Le calendrier des examens 2018

Changement de taille dans le calendrier 2018 des examens. Le ministère ne fixe plus de dates des conseils de classe au collège et au lycée. Les établissements sont libres d'en fixer la date à condition que "les cours puissent se poursuivre le plus tard possible". Le ministère abandonne la guérilla avec les établissements consistant à inscrire le plus tard possible les dates de ces conseils pour contraindre à un marathon le plus tardif possible. "Nous sommes devenus grands et enfin capables de fixer les dates de nos conseils de clase", souligne dans un tweet le Snpden. POur le reste , les dates des examens changent peu par rapport à 2017.

Lisez l'article...   

 

Bac : Calendrier dans les DOM

Le BO du 8 février publie le calendrier du bac à la Guadeloupe, en Guyane, à la Martinique, La réunion et à Mayotte.

Lisez l'article...   

 

Détachement chez les personnels de direction

Le B.O. du 1er février publie une note précisant les conditions de  détachement dans le corps des personnels de direction. " La souplesse du dispositif de détachement offre la possibilité d'exercer de nouvelles fonctions sans nécessairement effectuer un choix professionnel définitif".

Lisez l'article...   

 

 

Numérique

Bruno Devauchelle : Devenir un apprenant nomade ?

Le nomadisme est devenu, par le fait des moyens numériques une expérience différente de ce qu'il a été auparavant. Signe d'aventure, d'isolement, de déplacement, de séparation, le nomadisme est aussi un mode de vie qui met en évidence la capacité d'adaptation de l'humain à son contexte de vie. Le nomadisme est désormais devenu simplement la possibilité de rester connecté en tout lieu, à tout instant. Renversement total du nomadisme qui, d'une pratique difficile devient une pratique ordinaire. On peut considérer que le sens des mots a changé, mais on peut aussi constater qu'au-delà des mots, de nouvelles manières de vivre ensemble émergent progressivement du fait du lien permanent désormais accessible à tous. Or, à constater les usages très nombreux des smartphones, par les adultes et encore davantage par les jeunes, on peut faire l'hypothèse d'une autre manière de concevoir le rapport à soi et aux autres.

Lisez l'article...   

 

Bruno Devauchelle : Quelle évaluation voulons nous avec le numérique ?

A voir l'apparition à intervalles régulier de logiciels exerciseurs comme la récente "Quizinière" de CANOPE (amusante dénomination qui a dû faire sensation auprès de ses concepteurs) on peut se demander pourquoi en 2018 on conçoit encore des produits quasiment similaires à ceux que l'on mettait dans nos premiers ordinateurs scolaires en 1985. L'enseignement assisté par ordinateur de première génération est à l'informatique scolaire ce que le behaviorisme est à la pédagogie. Non seulement le monde scolaire, mais aussi l'universitaire et la formation continue sont touchés : boitiers de vote, application de sondage ou de test, plateforme de e-learning avec exerciseurs (lcms ?), sites en ligne (learning apps) etc.

Lisez l'article...   

 

 

 

  

Par fjarraud , le vendredi 09 février 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Paye au mérite, recrutement local : Le gouvernement va faire évoluer les statuts
- Votre vigilance quotidienne, vos alertes, vos analyses nous sont indispensables. Leur"révolution copernicienne" n'est qu'au service du tout libéral et de la marchandisation de l'école. De : fjarraudPublié : vendredi 2 février 2018...
Paye au mérite, recrutement local : Le gouvernement va faire évoluer les statuts
- Un truc que je ne comprend pas. Ils veulent réduire les épreuves "égalitaires" au bac en mettant plus de contrôle continu (non égalitaire) et veulent rémunérer aux résultats. Moi je donnerai donc 18/20 à tous mes élèves.De : fjarraudPublié :...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces