L'Expresso du 12 février 2018 

Le fait du jour

Peut-on améliorer le niveau de maths des écoliers sans un effort sérieux de formation continue des enseignants ? A coup sur non. C'est pourtant ce que prévoit le rapport dirigé par Cédric Villani, député En Marche de l'Essonne et l'inspecteur général Charles Torossian, remis le 12 février à Jean-Michel Blanquer. Un ministère peut-il agir sans budgeter ? Non plus et là aussi... Curieusement focalisé sur la "méthode de Singapour" en ignorant les pays européens qui obtiennent de bons résultats, le rapport ne prévoir comme mesures concrètes que le controle des enseignants tout en parlant sans cesse de confiance. Il demande aussi aux écoliers de CP l'apprentissage des 4 opérations, une exigence impossible pour une année où ils ont déjà tant à apprendre. Ce que prépare le rapport ressemble davantage à une mise au pas des enseignants, du premier comme du second degré, qu'à un effort national en faveur de l'apprentissage des maths.

 

(..)

12/02/2018 à 13:26  |  (2 commentaires)
Le fait du jour

JM Blanquer va-t-il renoncer à l'annualisation incluse dans le rapport Mathiot ? Les récents comptes rendus de réception au cabinet de l'APBG et d'ID FO le laissent entendre. Si c'était le cas , le ministre devrait trouver un autre moyen de remplir l'obligation de diminution des emplois publics.

 

(...)

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Comment améliorer le niveau des jeunes Français en maths ? L'enjeu est de taille après la publication de l'enquête internationale Timms.  Lancée par JM Blanquer pour revoir les programmes de maths, et court circuiter le Conseil supérieur des programmes (CSP), la commission Villani remet le 12 février son rapport.  Mais les premières fuites organisées dans la presse donnent l'impression d'une commission très orientée.

 

(...)

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

La réforme du lycée va-t-elle permettre la victoire finale du lobby patronal sur les sciences économiques et sociales ? Un article des Echos annonçant l'éclatement des SES en plusieurs disciplines fait réagir l'association des professeurs de SES (Apses). Dans le vieux combat qui oppose le lobby emmené par Michel Péberau, et l'Apses, le ministre va-t-il céder au patronat et faire disparaitre les SES ? 

 

(..)
12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

"Pragmatique, ambitieux et crédible". C'est ainsi que la Medef salue le plan de transformation de l'apprentissage présenté par le premier ministre le 9 février.  Bien que celui-ci se défend d'avoir "privatisé" l'apprentissage, les arbitrages rendus sont en faveur des branches professionnelles. Au terme d'une "consultation riche, animée et franche", le gouvernement a considérablement fait avancer l'autorité des branches professionnelles dans l'enseignement professionnel au point de leur confier la définition des référentiels professionnels. Pour faire décoller l'apprentissage le gouvernement a prévu des aides aux apprentis (500 € sur le permis de conduire) et aux entreprises (100 € en plus par mois par apprenti) amenant le coût de certains apprentis à 65€ par mois. Le nouveau financement de l'apprentissage favorisera les grands branches professionnelles au détriment, selon l'Association des régions de France, de l'aménagement du territoire. Le régions estiment qu'elles n'auront pas les moyens nécessaires au développement de l'apprentissage. Elles pourront imposer des "journées des métiers" dans les établissements de la 4ème à la 1ère. Coté enseignants, le Snuep Fsu parle de "régression" sur le plan social et dans la formation des jeunes. Après des mois de consultations la réforme ne satisfait que le Medef. Et il n'est pas certain qu'elle permette réellement un décollage de l'apprentissage...

 

(...)
12/02/2018 à 06:54  |  (1 commentaire)
La classe

Et si internet avait existé au temps des grands personnages de la littérature ? En 1885, Guy de Maupassant raconte dans Bel-Ami l’histoire de l’ambitieux séducteur Georges Duroy. En 2018, Georges Duroy courtise sur Tinder, échange via Snapchat, intrigue via SMS, construit son réseau sur Twitter, trouve un logement à Paris via Airbnb … Voilà quelques exemples du travail de réécriture, numérique, jubilatoire, formateur, qu’ont mené les secondes de Françoise Cahen au lycée Maximilien Perret d’Alfortville et qu’elle a présenté au 10ème Forum des Enseignants Innovants. Et si pour s’approprier une œuvre littéraire il n’y avait rien de mieux que l’écriture d’invention, celle-là même qui serait menacée au bac de français ? Et si pour faire revivre des héros de papier il n’y avait rien de tel que le numérique, que le bac de français empêche d’exploiter à sa juste valeur ? Eclairages sur un travail exemplaire …

 

(..)
12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
L'élève

Avec les réformes, les annonces de réformes, les déclarations ministérielles, les interviews ministérielles, les points presse et les micro tendus (vers le ministre), on en a un peu oublié les parents d'élèves. Or avec le bac qui approche et les inscriptions dans le supérieur, les voilà au premier plan. On est donc allé parler avec des parents passés par la réunion Parcoursup de "leur" lycée : un peu éclairés mais pas vraiment rassurés.

 

(...)
12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

" Ni les algorithmes, ni les procédures de sélection ne sont des solutions pour répondre aux besoins de formation de générations plus nombreuses dans les années à venir", écrit l'association des psychologues de l'éducation nationale dans une lettre ouverte au ministre. "Nous avions alerté à ce propos les précédent.e.s ministres. Tous et toutes savaient que la génération des « Bébés 2000 – 774782 naissances» serait plus nombreuse. Les politiques avaient dix-sept ans pour prévoir leur accueil dans l’enseignement supérieur. Dans sept ans, c’est la génération des « Bébés 2010 – 802224 naissances», encore plus nombreuse, qui sera en demande de poursuite d’études après le baccalauréat. Ainsi pour l’avenir, ce dont les familles et leurs enfants ont besoin, c’est d’une politique ambitieuse de recrutement de personnels titulaires et formés pour l’ensemble du système éducatif, dont les psychologues de l’Education nationale, de moyens suffisants pour accueillir, dans des conditions dignes et de qualité, les élèves et étudiant.e.s dans les filières de leur choix, ainsi que de la pérennisation des moyens et du soutien au Service public d’information et d’orientation de l’Education nationale, dont le réseau des CIO".

 

L alettre

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

" Chez nous Dieu premier servi, La France est aux Français. Travail, Famille, Patrie, Nos devises sont fixées." Alors que la Fraternité Saint Pie X, un réseau d'écoles catholiques traditionalistes, envisage de s'implanter à Meylan (38), France 3 enquête sur les liens entre ce mouvement et l'extrême droite. Le reportage fait le lien entre la Fraternité, Civitas et un groupe néo nazi local de Savoie.

 

Sur France 3

Hors contrat un rapport inquiétant

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

La chronique des mobilisations locales contre les fermetures de classe à la rentrée continue. Dans le Lot, selon La Dépêche, le Conseil départemental de l'éducation nationale chargé d'étudier la carte scolaire a été boycotté par les élus, les parents et les syndicats. 17 postes seront supprimés à la rentrée. En Picardie, c'est le Vimeu qui se mobilise selon Le Courrier Picard. Plusieurs écoles ont été occupées le 8 février contre les fermetures de classes.

 

La Dépêche

Le Courrier picard

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

Le BO du 8 février publie une circulaire sur l'accès par liste d'aptitude au corps des IEN : cela concernera 27 postes en 2018. Au JO du 9 février, un arrêté fixe à 20% le taux de promotion dans la hors classe pour les IPR.

 

IEN

IPR

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)

A la Une : Primaire : La rentrée 2019 menacée par l'effondrement des postes mis aux concours

Alors que le ministère annonce 3680 créations de postes à la rentrée 2018, le nombre de postes mis aux concours de recrutement de professeurs des écoles est en forte baisse. Il y avait eu 13 001 postes mis aux différents concours externes et internes en 2017. Il n'y en aura que 11 840 en 2018, soit 10% de moins. Ce recul annonce de grandes difficultés pour la rentrée (...)

 

Lisez l'article...

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)

Pédagogie

10ème Forum des Enseignants Innovants : Une vivacité pédagogique infatigable

Depuis 10 ans déjà, le forum des enseignants innovants propose un temps d'immersion pour des professionnels de l'enseignement. A l'appel du Café pédagogique, 100 enseignants venus de toute la France, de Montréal, de Suisse, d'Allemagne et du Honduras échangent leurs pratiques éducatives pendant deux jours à Paris. « C’est une reconnaissance par les pairs de l'investissement des enseignants » estime François Jarraud. Retour sur les projets primés par le public et les associations professionnelles d'enseignants (Afef, Udppc, Apbg, Apeg, Aphg, (...)

 

Lisez l'article...

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
La classe

Le 26 mars 2018, au lycée Jean Zay à Paris, se déroulera un séminaire sur le thème « Les humanités numériques : un enjeu de transdisciplinarité ? ». Enseignants et chercheurs vont y dialoguer autour d'une problématique commune : « comment l'ensemble des disciplines scolaires peuvent-elles prendre en compte les réflexions, les ressources et les outils des humanités numériques au profit des apprentissages de l'élève ? » Au programme, conférences, tables rondes, ateliers d’échanges, avec la participation de Marin Dacos, Elie Allouche, Paul Mathias, Paul Raucy, , Françoise Cahen, Yaël Boublil, Emilie Braas, Jean-Michel Le Baut …

 

Présentation en ligne

Une bibliographie sur les humanités numériques

Dans Le Café

 

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
L'élève

" Parmi les sujets en débat (dans le projet de loi sur la protection des données personnelles), figure la question de l’âge requis pour qu’un  adolescent puisse consentir seul au traitement des données qui le concernent", annonce le site de l'Assemblée nationale. "Le règlement, qui a fixé cet âge à 16 ans, laisse aux États la possibilité de l’abaisser à 13, 14 ou 15 ans. Dans le projet de loi le Gouvernement a fait le choix de ne pas modifier l’âge fixé par le règlement. Lors de la réunion d'examen du projet de loi, la commission a adopté l’amendement de la rapporteure abaissant de 16 à 15 ans l’âge à partir duquel un mineur pourra consentir seul au traitement des données qui le concerne, et soumettant le traitement de données relatives à un mineur de moins de 15 ans au double consentement des parents et du mineur". Reste à voir ce que vaudra cette contrainte légale face à la volonté des jeunes, bien avant 15 ans, de participer à des réseaux sociaux qui échappent à la loi française.

 

Sur le site de l'Assemblée

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Au Québec, Nathalie Lacelle, Jean-François Boutin et Monique Lebrun consacrent un riche ouvrage à explorer les concepts, les enjeux, les pratiques sociales et pédagogiques de « la littératie médiatique multimodale ». Il s’agit de « la capacité d’une personne  à mobiliser (…) les ressources et les compétences sémiotiques modales (ex : mode linguistique seul) et multimodales (ex : combinaison de modes linguistiques, visuel et sonore) les plus appropriées » en situation de réception et/ou de production de tout type de message. Au sommaire, éclairages sur de nouveaux genres, sur les métamorphoses numériques de la lecture et de l’écriture, sur des « designs didactiques » tels que des adaptations numériques d’œuvres littéraires, des réécritures de contes, des productions de bandes-annonces ou d’un récit de jeu vidéo. Ce travail autour des humanités numériques peut « aider l’enseignant à repenser sa pratique », à dépasser le « perpétuel culte de la culture imprimée », à explorer la nouvelle dynamique de « l’apprentissage connecté ».

 

Sur le site des Presses de l’Université du Québec

Un exemple le projet pédagogique et numérique i-voix  

 

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Lire un récit pour le réécrire sous forme de bande dessinée : c’est l’invitation lancée, à travers l’activité « Bulles de lecture », par M. Boué, professeur de français, et Mme Aspect, professeure-documentaliste, aux 5èmes du collège Pierre Suc à Saint-Sulpice dans le Tarn. Activités : choisir une histoire courte dans un livre du CDI ; rédiger un court dialogue inspiré du texte retenu pour en faire une adaptation moderne avec morale, explicite ou non ; le mettre en bulles avec le logiciel de création de bandes dessinées numérique en ligne Pixton ; partager la création sur le blog de la classe ; mettre en voix les dialogues de façon expressive.

 

Présentation et exemples

Le logiciel de création

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment aborder en cours de français le thème des migrations ? Un dossier de l’Hebdo lettres de l’académie de Grenoble propose des pistes intéressantes : littérature contemporaine ou patrimoniale, films, ressources en ligne, histoire de la langue … Le dossier a été réalisé par Jean-Charles Berthet, enseignant à Voiron, membre du Centre Académique pour la Scolarisation des Enfants Allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de famille itinérantes et de Voyageurs (CASNAV). « La vie des migrants, souligne-t-il, appelle le témoignage, attise les passions et ranime une mémoire individuelle et collective, presque toujours douloureuse, de sorte qu’il s’agit d’un sujet sensible et éminemment politique. Il est cependant possible de traiter sereinement ce thème d’une grande richesse. »

 

Le dossier

 

12/02/2018 à 06:54  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 12 février 2018.
En direct du forum
Paye au mérite, recrutement local : Le gouvernement va faire évoluer les statuts
- Votre vigilance quotidienne, vos alertes, vos analyses nous sont indispensables. Leur"révolution copernicienne" n'est qu'au service du tout libéral et de la marchandisation de l'école. De : fjarraudPublié : vendredi 2 février 2018...
Paye au mérite, recrutement local : Le gouvernement va faire évoluer les statuts
- Un truc que je ne comprend pas. Ils veulent réduire les épreuves "égalitaires" au bac en mettant plus de contrôle continu (non égalitaire) et veulent rémunérer aux résultats. Moi je donnerai donc 18/20 à tous mes élèves.De : fjarraudPublié :...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces